Voici comment faire pousser un pommier à partir d’une graine pour en consommer toute l’année

La pomme fait partie des fruits les plus consommés. Tarte, compote, ou clafoutis, les recettes ne manquent pas pour déguster ce fruit succulent. En plus de son goût sucré-acidulé, les bienfaits de la pomme sur la santé ne sont pas à négliger. D’ailleurs, on connaît bien l’adage populaire qui dit " une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours". Pour profiter pleinement de ce fruit, découvrez comment faire pousser un pommier à partir de quelques graines, pour avoir une récolte bio.

Après avoir croqué dans votre pomme, ne jetez pas ses pépins. Ils vous serviront de graines pour faire pousser votre pommier et profiter pleinement de pommes sucrées. Choisissez cependant, les graines d’une pomme bio, pour bénéficier d’un pommier dénué de toutes traces de pesticides. Pour faire pousser votre arbre fruitier, il faut passer par des étapes.

Comment faire pousser un pommier à partir d’une graine ?

Étape 1 : Sécher les pépins de pomme

pepins

Pépins – Source : spm

Récupérez les pépins de votre fruit et nettoyez-les bien pour enlever la pulpe et la chair du fruit.

Après avoir nettoyé les pépins, séchez-les à l’aide d’un chiffon et placez-les à l’air libre pour enlever toute trace d’humidité.

Étape 2 : Faire germer les pépins

Enveloppez vos pépins dans un essuie-tout ou une serviette en papier humidifiée. Placez-les ensuite dans un sachet plastique hermétique ou un boite en plastique que vous allez mettre au frigo. Il est important de créer aux pépins des conditions d’hiver, car c’est à cette période qu’ils développent des germes et des racines. Vous pouvez aussi faire germer vos pépins dans du coton humide, ou le Sopalin, au lieu de la serviette en papier.

Le processus de germination prend du temps, et donc il convient de laisser vos pépins au moins 8 semaines dans le frigo. Notez que même si vous avez créé à vos pépins un hiver artificiel, il est préférable de les faire germer pendant la saison de l’hiver pour pouvoir les semer au début du printemps, après les gelées, période pendant laquelle les graines sortent de leur dormance. Après avoir fait germer vos pépins, vous allez pouvoir passer au semis.

pepins germés

Pépins germés – Source : spm

Étape 3 : Semer les pépins

Choisissez pour cela un pot contenant un terreau au pH neutre. Faites un trou un peu plus grand que la taille de votre pépin dans la terre. Étant donné que la jeune pousse est encore fragile, soyez vigilants lorsque vous placez votre pépin germé dans le trou. Le germe doit être vers le bas.

Pour stimuler la croissance de votre pommier vous pouvez ajouter du compost seulement, sans utiliser d’engrais. Recouvrez ensuite votre pépin de terre en tassant doucement et arrosez le terreau. Gardez votre pot à température ambiante, à la mi-ombre. Les pommiers apprécient la chaleur, mais le soleil risquerait de brûler votre petit pommier encore fragile. Au bout de quelques semaines, vous allez remarquer l’apparition des premières feuilles. Ce n’est qu’à ce moment que vous allez pouvoir placer votre pot en plein soleil.

semis pepins de pomme

Semis pépin de pomme – Source : spm

Étape 4 : Repiquer le pommier

Lorsque votre pommier aura atteint 10 cm de haut, sortez-le dehors. Vous pouvez le rempoter dans un grand pot, mais de préférence repiquez votre plant en pleine terre. Votre pommier aura besoin d’espace et de soleil. Un pommier a en effet besoin de plus de 6 heures de soleil par jour. Concernant le sol, choisissez un substrat au pH neutre, bien drainé et qui retient l’eau.

Quand votre arbre commencera à s’enraciner dans la terre, arrosez-le tous les 10 à 12 jours. Vous pouvez espacer les arrosages au fur et à mesure que votre arbre grandira. Toutefois, si le temps est très sec, privilégiez un arrosage hebdomadaire, ou une fois par quinzaine.

pomme

Pommes – Source : spm

Pour avoir un pommier et être sûr d’avoir également des fruits, il est recommandé de ne pas se contenter des pépins d’une seule variété de pommes, mais de récupérer deux types différents de pépins pour les planter ensemble. En effet, le pommier est un arbre fruitier autostérile. Ainsi le pollen d’une espèce de pommier n’est pas suffisant pour féconder les fleurs de ce même pommier et produire ainsi des fruits. C’est d’ailleurs le cas même pour d’autres arbres fruitiers comme le cerisier, le prunier ou le poirier.

Entretien du pommier

Inutile de tailler votre jeune pommier, cela va uniquement retarder la fructification, d’autant plus que le pommier a généralement besoin de temps pour fructifier. Par contre, vous pouvez enlever les branches malades ou mortes. Pensez également à enlever les bourgeons pour éviter d’avoir des rameaux qu’il va falloir tailler.

Quand votre arbre sera suffisamment grand, apportez-lui au printemps un peu d’engrais pour le fertiliser. Évitez les engrais mixtes utilisés pour à la fois fertiliser un arbre et tuer les mauvaises herbes. Ce type ne convient pas aux pommiers.

Ces instructions vous permettront de faire pousser votre pommier chez vous pour profiter de la saveur de pommes bio. Il suffit juste d’être patient !

Lire aussi Pourquoi planter des rouleaux de papier toilette dans le jardin ?

Contenus sponsorisés