L’infirmière décide d’adopter une petite fille maltraitée et apprend qu’elle a une soeur

La bonté et la générosité sont des qualités rares de nos jours et lorsque nous rencontrons des personnes présentant ces traits de caractère, nous les reconnaissons à vue d’œil par leur sensibilité, leur émotivité, leur envie d’aider autrui et leur intolérance au mensonge, à l’hypocrisie et surtout à la cruauté. Ils présentent les caractéristiques d’une personne empathique.

Souvent ces personnes choisissent des métiers de services qui sont en rapport direct avec les humains. Un métier qui leur permet d’être en contact affectif avec l’autre, d’être attentif à ses besoins. Le métier d’infirmière parle de lui-même. Un infirmier ou une infirmière doivent vivre au quotidien ce genre d’expérience, puisque leur métier exige qu’ils soient dans l’accueil et la réceptivité. Ils sont continuellement confrontés à des horreurs, à des situations malheureuses, à l’injustice de la vie que subissent certaines personnes en les  voyant souffrir et font de leur mieux pour soulager leurs maux et les accompagner dans la voie de la guérison. Le cas d’une Infirmière nommée Jess Hamm, reflète le vrai portrait d’une personne empathique.

L’histoire émouvante de cette infirmière généreuse

L'infirmière décide d'adopter une petite fille maltraitée

Jess est une infirmière pédiatrique qui travaille au Wolfson Children’s Hospital de Jacksonville, en Floride. Un soir du mois de mars 2017, Jess était de garde. Ce qui s’est passé ce soir-là allait changer sa vie. Une petite fille de 14 mois, nommée Delilah, a été admise à l’hôpital, et présentait de graves lésions dues à une négligence et à une maltraitance. Elle était mal nourrie, présentait des os cassés avec fracture du crâne. Après un examen approfondi, il s’est avéré que ses blessures étaient le résultat d’un traumatisme non accidentel.

Delilah se battait pour rester en vie. En l’apercevant, Jess était meurtrie  et avait le cœur brisé. Elle voyait le bébé qui, malgré les horribles blessures et les mauvais traitements qu’elle avait subis, s’accrochait encore à la vie de toutes les forces de son petit être. A ce moment-là, Jess a su ce qu’elle devait faire.

L'infirmière décide d'adopter une petite fille maltraitée

Elle avait décidé d’adopter Delilah. Elle ne supportait pas la cruauté que cette petite fille avait subie et estimait qu’elle méritait tout l’amour et toute l’affection possibles et surtout beaucoup de  soins. Son amour débordant pour autrui et surtout pour les petits êtres fragiles et sans défense, ne lui avait pas laissé le moindre moment de réflexion et sa décision a été prise dans l’immédiat. Elle avait réagi par instinct sans réfléchir.

Elle a immédiatement contacté les services sociaux de la Floride, le Department of Children and Families afin de passer du statut d’infirmière à celui de la  nouvelle maman de Delilah. Mais en finalisant les papiers d’adoption avec l’Assistante sociale du Département, Jess avait appris une nouvelle  information qui l’avait complètement éberluée. Delilah avait une sœur jumelle qui s’appelait Caroline et qui séjournait également à l’hôpital. Sans même réfléchir, et pour la seconde fois, Jess a décidé d’adopter la sœur jumelle. Il était impensable pour elle de séparer les petites filles, qui méritaient toutes les deux de vivre unies, dans un foyer aimant et sain. Leur avenir et leur équilibre psychologique étaient en jeu. Elle ne pouvait pas passer à côté de cette opportunité divine. Il était clair pour Jess que cette rencontre avec les petites filles n’était pas le fruit du hasard mais que le destin les a mises sur sa route afin qu’elle prenne soin d’elles et qu’elle les accompagne dans le chemin de la vie. Elles étaient destinées à faire partie de sa vie. Dorénavant, les deux petites filles, n’auront plus à subir les horreurs de la vie.

L'infirmière décide d'adopter une petite fille maltraitée

L’histoire de cette femme angélique devrait être une source d’inspiration pour tous ceux qui passent à côté des malheurs des autres sans même y prêter attention. Il n’est pas nécessaire de répéter le schéma de Jess en adoptant des enfants malheureux, mais tout simplement être sensible à ce qui nous entoure, faire un don de soi. Une assistance, une présence, une écoute ou même un sourire, peuvent apporter un brin d’espoir à une personne. Faisons preuve de générosité, l’univers nous en récompensera car nous ne récoltons que ce que nous semons.

Lire aussi Un couple marié ne savait pas qu’il fallait avoir des relations sexuelles pour concevoir un bébé, révèle une infirmière

Contenus sponsorisés