Le personel d’une crèche demande à cette maman de ne plus allaiter en public

Préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et par de nombreux scientifiques, l’allaitement maternel – au moins durant les six premiers mois – est bénéfique pour la mère et pour l’enfant d’un point de vue santé. En effet, cela réduit le risque de cancer du sein chez la mère et renforcerait le système immunitaire du nourrisson, tout en réduisant les risques de souffrir d’asthme, d’obésité et de maladies cardiaques.

Cependant, entre bienfaits de l’allaitement maternel, raisons personnelles, soucis de logistique et pression sociale, il est parfois difficile de choisir ce mode d’allaitement. Par ailleurs, de nombreuses femmes abandonnent en cours de route l’allaitement maternel (à cause des douleurs, des crevasses, du manque d’accompagnement, des soucis de lactation ou encore de la fatigue), ce qui les culpabilise et peut les amener à souffrir de dépression post-partum.

Le grand débat de l’allaitement

L’allaitement maternel est, d’un point de vue santé, le meilleur choix pour l’enfant mais la société reste frileuse face à ça et ne met pas forcément à disposition des lieux spécifiques pour que les mères puissent allaiter tranquillement leur enfant. Pire encore, ces dernières sont jugées et insultées si elles nourrissent leur enfant en public. 

Ainsi, quand certaines personnes se disent mal à l’aise, voire choquées, de voir une femme allaiter son enfant, d’autres prônent l’allaitement dans les lieux publics, dans la mesure où c’est le bébé qui exprime le moment où il a faim et qu’il s’agit d’un besoin vital. 

Entre nudité, geste naturel, intimité et incompréhension, le juste équilibre est donc  difficile à trouver, tant pour les mères et leurs enfants que pour la société. Et c’est pourquoi, les histoires où les mères allaitantes sont confrontées à des refus d’allaiter en public ne cessent de voir le jour. D’ailleurs, voici le témoignage de cette mère allaitante qui a fait face à de l’hostilité au moment d’allaiter ses jumelles, relayé par nos confrères du DailyMail

L’allaitement à la crèche, l’histoire de Jennifer Mancuso 

Le personel d’une crèche demande à cette maman de ne plus allaiter en public

Jennifer Mancuso est une maman américaine de quatre enfants dont ces deux dernières sont des jumelles, Aria et Asher, âgées de 18 mois. Elle a fait le choix de l’allaitement maternel et cela lui a valu quelques situations difficiles.

Le personel d’une crèche demande à cette maman de ne plus allaiter en public

Le personel d’une crèche demande à cette maman de ne plus allaiter en public

Habituée à l’allaitement car elle avait déjà allaité ses deux premières filles, Jennifer a été furieuse à cause d’un problème avec la crèche de ses jumelles.

Le personel d’une crèche demande à cette maman de ne plus allaiter en public

En effet, alors qu’elle devait allaiter ses jumelles dans la crèche où ses dernières se trouvent, elle a été confronté à un refus de la part du personnel. Ce dernier lui a ordonné d’arrêter d’allaiter ses filles en public et lui a demandé d’aller dans une salle de repos, aussi grande qu’une penderie. Ils lui ont expliqué que l’allaitement en public pouvait heurter la sensibilité des autres parents et des enfants de la garderie. 

Le personel d’une crèche demande à cette maman de ne plus allaiter en public

Outrée par cette requête et souhaitant retirer ses filles de cette crèche, la mère de famille a finalement reçu des excuses de la part de la responsable de la crèche, qui a revu la politique interne du lieu. Malgré tout, Jennifer a souhaité partager cet incident afin de normaliser l’allaitement maternel et permettre aux autres mères de ne plus avoir peur. Elle explique que pour les premiers allaitements, elle était intimidée, devenait rouge et transpirait au moment de devoir allaiter son enfant en public. 

Le personel d’une crèche demande à cette maman de ne plus allaiter en public

Puis, elle a réalisé, au fil du temps et à force d’allaitement en public, que les gens ne prêtaient pas attention à cela et surtout qu’elle s’en fichait que quelqu’un voit son sein car il s’agit simplement d’un acte naturel. Elle précise également qu’il est beaucoup plus difficile d’allaiter discrètement deux bébés en même temps et qu’au vu de son emploi du temps, il était plus aisé pour elle et ses jumelles d’être nourries à la crèche.

Finalement, elle a continué à allaiter ses jumelles à la crèche et a expliqué son point de vue au personnel, en leur précisant que leurs commentaires pouvaient être déstabilisants et blessants pour les nouvelles mères allaitantes. La responsable de la crèche a pris en compte l’avis de Jennifer et a mis en place un règlement intérieur en adéquation avec les problématiques des mamans et leur besoin d’allaiter leurs enfants. 

Lire aussi « Mon bébé est décédé de déshydratation alors que je l’allaiter »

Contenus sponsorisés