x

Jean-Pierre Pernaut doute d’une deuxième vague de Coronavirus et tacle le gouvernement

Jean-Pierre Pernaut, le présentateur du JT de 13 heures sur TF1, fait encore parler de lui. Considéré comme la personnalité préférée des français, les téléspectateurs ne manquent pas de lui porter une attention particulière à chaque fois qu'il passe à l'antenne. Et pour cause, il ne lésine pas sur les mots pour exprimer ses opinions sur la gestion de la pandémie du coronavirus. Cette fois-ci, sceptique face à la deuxième vague de Covid-19, il ne manque pas de tacler le gouvernement.

Comme relayé par LADEPECHE, Jean-Pierre Pernaut n’hésite pas à faire savoir son mécontentement lorsqu’il le juge nécessaire. En direct, Mercredi dans le journal de 13 heures sur TF1, il a lancé un nouveau coup de gueule au sujet de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement.

deuxième vague de Coronavirus

linfomag

Devenu spécialiste des petites phrases lancées à la fin des reportages, souvenez-vous que le journaliste a fait remarquer son opinion au sujet des mesures de confinement qu’il jugeait incohérentes, entre autres l’absence des masques, la fermeture des fleuristes alors que les grandes jardineries sont restées ouvertes au grand public, ainsi que la fermeture des plages. De même qu’il avait critiqué les décisions du gouvernement quant à l’ouverture et la fermeture des magasins pour le déconfinement. Des prises de positions qui lui ont valu de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

Le journaliste aujourd’hui s’étonne du maintien du « Mondial La Marseillaise à pétanque »

Avec la propagation du virus qui circule toujours, le gouvernement n’a de cesse d’alerter depuis plusieurs semaines sur une éventuelle menace d’une deuxième vague de coronavirus. Toutefois, Jean-Pierre Pernaut, s’est étonné du maintien du « Mondial La Marseillaise à pétanque » le wend prochain. Et pour cause, les chiffres sanitaires qui demeurent mauvais, entraînant par conséquent la fermeture des bars et restaurants marseillais à 23 heures le soir. Pour le journaliste, ceci demeure un paradoxe.

Deuxième vague ou pas ?

Après sa position sur le maintien du « Mondial La Marseillaise à pétanque », le journaliste a enchaîné avec un reportage sur l’affluence des marseillais dans les laboratoires afin de se faire dépister du Covid-19. A cet effet, Jean-Pierre Pernaut ne manque pas d’affirmer : « Comme un peu partout, les laboratoires marseillais sont pris d’assaut par des gens qui veulent se faire dépister, d’où l’augmentation du nombre de cas… Mais toujours pas d’afflux particulier dans les hôpitaux. Alors deuxième vague ou pas ? On a du mal à suivre ».

En tout état de cause, le présentateur préféré des Français devra patienter pour en avoir le cœur net sur la situation du pays par rapport à la pandémie.

Une peur face à une deuxième vague de l’épidémie

Le professeur Xavier Lescure, spécialiste en maladies infectieuses à l’hôpital Bichat de Paris, a exprimé sa crainte au sujet de l’évolution du nombre de cas contaminés par le nouveau coronavirus. « En tant que médecin, je pense que la situation est très préoccupante, en tant que citoyen, j’ai peur, je ne suis pas certain qu’on retrouve le monde d’avant », a-t-il déclaré sur BFMTV.

Le médecin a exprimé sa crainte, quant à une deuxième vague qui sera peut-être plus longue, ayant un impact économique, culturel et global plus conséquent.

Le taux de positivité dans la population augmente quotidiennement avec des chiffres alarmants. D’où la multiplication des mesures préventives instaurées par les autorités. Ainsi, le port du masque est devenu obligatoire et imposé même en extérieur. Dans le même contexte, des règles sanitaires ont été imposées aux entreprises en instaurant le « port du masque obligatoire » dans les lieux de travail, ainsi que le port « systématique » de cette protection dans tous les lieux clos publics et privés collectifs.

Contenus sponsorisés
Loading...