Cryolipolyse : que vaut la liposuccion par le froid ?

Préconisée pour celles et ceux qui cherchent à sculpter leur corps grâce à une méthode non invasive, la cryolipolyse est une véritable alternative à la liposuccion et consiste à détruire la graisse par le froid. Sans chirurgie ni aiguille, elle propose un procédé indolore et rapide pour gommer les bourrelets disgracieux et la cellulite tenace. Bras, hanches, culotte de cheval ou poignées d'amour...Que vaut vraiment la liposuccion par le froid ?

De plus en plus répandue, la cryolipolyse a pour objectif de remodeler la silhouette sans passer par la case chirurgie. Son principe ? Le phénomène d’apoptose, à savoir la mort cellulaire des adipocytes, chargés du stockage des graisses. Destinée aux zones rebelles localisées ou aux ventres résistants à l’exercice physique et au régime, elle a su gagner ses lettres de noblesse au fil des années grâce à un procédé rapide qui combine les effets du froid et de l’aspiration. Pleins feux sur cette technique née outre-Atlantique.

Cryolipolyse, que vaut la liposuccion par le froid ?

C’est en s’intéressant à un syndrome identifié chez les femmes qui montent à cheval en Scandinavie que le concept de l’amincissement par le froid a intrigué des chercheurs américains. Les cavalières développaient une panniculite au froid durant l’hiver, soit une fonte des graisses sous-cutanées liée aux températures très basses et au frottement des jambes lorsqu’elles sont à califourchon. De là est née la cryolipolyse, un procédé qui consiste à reproduire l’effet du froid sur les bourrelets localisés.
Cette technique peut être utilisée pour traiter plusieurs parties du corps, dont les cuisses, l’abdomen, les fesses, la taille, les hanches, le ventre, les flancs ou le dos. Le candidat idéal ? Une personne en bonne santé qui pratique une activité physique, mais qui ne parvient pas à déloger les graisses de certaines zones du corps. Contrairement aux autres méthodes de cryothérapie, ce traitement est plus ciblé et vise uniquement à amincir. Généralement, il ne faut pas avoir besoin de perdre beaucoup de poids pour y avoir recours. Et pour cause, la cryolipolyse promet ses meilleurs résultats sur les surfaces de graisse de petite ou moyenne taille. Très efficace contre la cellulite, c’est aussi une alternative non invasive à la liposuccion pour les personnes qui ne parviennent pas à déloger leurs graisses, en dépit d’un exercice physique et d’une alimentation saine.

Lipocontrast, Coolsculpting et Cristal : des variantes de la cryolipolyse

Visant à détruire les cellules graisseuses par le froid, le Coolsculpting est une technique médicale de cryolipolyse qui cible les bourrelets localisés. À l’aide d’un appareil au nom éponyme, ce procédé est pratiqué exclusivement par des médecins, généralement des chirurgiens plasticiens ou des dermatologues. Lorsqu’il est réalisé par un professionnel de santé, ce protocole associe l’effet du froid et de l’aspiration. Il en va de même pour la cryolipolyse par Lipocontrast, une technologie qui permet de réduire significativement les amas graisseux et repose sur un effet ventouse pour soumettre le tissu graisseux à un triple choc thermique.
Enfin, il y a la cryolipolyse médicale Cristal, la dernière génération disponible sur le marché. Cette dernière est effectuée à l’aide d’un dispositif fabriqué en France et répond à une utilisation strictement médicale. La zone à traiter est aspirée grâce à une pièce à main et est soumise à un choc thermique pour détruire les amas graisseux localisés.

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?

Chaque patient étant unique (poids, âge, hygiène de vie, etc.), le praticien établira d’abord un diagnostic personnalisé pour déterminer le nombre de séances nécessaires pour atteindre les objectifs souhaités. Il est important de noter que la consultation doit se faire avec un médecin spécialisé en cryolipolyse. Idéalement, l’accompagnement d’un nutritionniste permettra également d’avoir de meilleurs résultats.
Le déroulement de la séance passera d’abord par la prise des photos et des mesures avant le traitement. Dans un deuxième temps, le médecin appliquera un gel protecteur sur la zone ciblée pour que la procédure soit confortable, avant de passer à l’utilisation de l’appareil. La pièce à main aspirera le bourrelet et le refroidira progressivement pendant une heure à une heure et demie en congelant les zones à traiter à une température de -3 à -8 degrés. Le patient pourra s’installer en position allongée ou assise selon ce qui lui convient le plus durant la séance et en profiter pour se détendre. Lorsque le traitement s’achève, le praticien peut masser la zone traitée pendant quelques minutes pour optimiser l’élimination de la graisse refroidie, mais cette procédure n’est pas systématique. Enfin, un suivi de contrôle à trois mois sera conseillé.
Une fois la séance de cryolipolyse terminée, la personne est prête à reprendre ses activités, tant que ces dernières n’incluent aucun effort inhabituel. Il est même possible de pratiquer une activité physique 2 heures après le traitement.

cryolipolyse1

Cryolipolyse, mincir par le froid – Source : DR

À quel moment peut-on voir les premiers résultats ?

Généralement, des résultats visibles se manifestent de manière progressive durant les douze premières semaines suivant la séance. Cela dépendra aussi des particularités de chaque individu, notamment de sa capacité à éliminer les déchets et donc les cellules adipeuses détruites. En effet, le corps évacue naturellement les cellules endommagées, ce qui permet au corps et à la peau de se remodeler en adoptant des contours plus dessinés. Pour certaines personnes, plus d’une séance sera toutefois nécessaire pour obtenir les résultats souhaités.
Durant les semaines suivant la première séance, la cryolipolyse permet habituellement d’éliminer près de 50 % des cellules adipeuses de la zone ciblée. L’équivalent d’une liposuccion, avec l’avantage de ne subir aucune incision. Lorsque le procédé est fait correctement, la majorité des patients peuvent observer une perte de plusieurs centimètres dès les trois premiers mois, notamment au niveau de la culotte de cheval, des poignées d’amour, des bras, des genoux ou encore du ventre.

Cellulite, un combat ardu contre les capitons

Vous mangez sainement, vous pratiquez une activité sportive régulière…pourtant, les capitons disgracieux semblent bien décidés à vous résister ? Vous n’êtes pas seuls. Lorsqu’il s’agit d’éliminer la cellulite, il est évident que nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Jambes, intérieur des cuisses, fesses, ventre, bras…l’effet peau d’orange n’épargne aucune zone du corps et provoque ces irrégularités visibles à la surface de l’épiderme.
Si certains parviennent à y remédier à l’aide de repas sains et de pratique sportive, d’autres font face à une graisse résistante à l’exercice physique, à l’hygiène alimentaire et même aux régimes. En effet, les capitons qui sont en réalité des zones de graisse sous-cutanée peuvent avoir du mal à partir malgré toute notre bonne volonté et touchent aussi bien les morphologies rondes que les silhouettes plus fines. En cause, l’hérédité, la sédentarité qui favorise les problèmes circulatoires, le stockage des toxines et des graisses, l’excès de sucre ou de mauvais gras, ainsi que les bouleversements hormonaux. Ce que l’on appelle aussi la lipodystrophie superficielle se manifeste alors, accompagnée de rétention d’eau, avec des cellules adipeuses qui peuvent changer de volume et provoquer cet aspect bosselé. Dans ce sens, une approche pluridisciplinaire peut s’avérer utile.

Cryolipolyse et pratique sportive : un pari gagnant

Même en vous entraînant régulièrement et en mangeant sainement, il arrive qu’une alimentation équilibrée et une activité sportive ne soient pas suffisantes pour déloger les amas graisseux. Localisés dans des endroits privilégiés par notre corps pour stocker ses réserves, il devient encore plus difficile de les faire disparaître. Et si la solution consistait à associer la cryolipolyse à cette combinaison ? En effet, il est parfaitement possible d’optimiser les résultats de ce procédé en adoptant la pratique d’un exercice physique. Et pour cause, il faut garder à l’esprit que la cryolipolyse n’est pas une solution miracle pour éliminer les graisses si une bonne hygiène de vie ne suit pas en parallèle. Le concept a d’ailleurs été conçu pour cibler des zones précises et non pour provoquer une perte de poids générale. De ce fait, le modelage du corps ne peut remplacer un mode de vie sain, d’où l’importance de prendre de bonnes décisions après cette intervention.

Les activités physiques conseillées après la cryolipolyse

Pour obtenir les meilleurs résultats, privilégiez les exercices de tonification et de raffermissement. Les zones ciblées par la cryolipolyse pourront être musclées pour un physique plus tonique et une peau moins affaissée. L’activité physique régulière permettra également de garder une belle silhouette, en plus de prévenir la formation de nouveaux bourrelets. La course, la marche ou la natation sont idéales pour stimuler le système lymphatique. L’alimentation est également importante pour éviter que la cellulite ou les cellules adipeuses ne s’installent à nouveau dans le corps.
Lorsque vous voyez que vos résultats se sont stabilisés, vous pouvez alors passer à des activités plus intenses pour brûler les graisses. Parmi les activités préconisées : la zumba, la boxe, les arts martiaux ou encore le HIIT, un entraînement en intervalles de haute intensité. Veillez toutefois à consulter votre médecin au préalable si vous n’avez pas l’habitude de faire de l’exercice afin d’identifier de potentielles restrictions.

Quelle alimentation privilégier après sa séance ?

Évidemment, il est impératif d’améliorer son alimentation en privilégiant la consommation d’aliments frais et entiers. Cela signifie qu’il faudra faire l’impasse sur les sucreries, les aliments transformés ou les repas congelés pour observer des résultats concluants. Variez les apports en nutriments en optant plutôt pour des fruits et légumes, des protéines et des grains entiers. Enfin, hydratez-vous suffisamment pour stimuler l’évacuation des toxines et des déchets.

Comment choisir un bon centre de cryothérapie ?

Dans la lignée de la cryothérapie, ce traitement innovant et localisé doit être pratiqué dans des cabinets ou des centres de médecine plastique et esthétique. Largement implanté en France, il peut séduire les instituts de beauté où des offres avantageuses mettent en avant des prix défiant toute concurrence. Pour autant, il faut se montrer prudent pour éviter toute conséquence fâcheuse suite à une mauvaise manipulation des appareils. Dans le pire des cas, cela peut même donner lieu à des brûlures cutanées à cause du froid.
Pour choisir un centre spécialisé avec des professionnels qualifiés, n’hésitez pas à contacter l’établissement pour vous renseigner sur la personne en charge du traitement. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’un premier examen médical est impératif pour évaluer l’état de santé du patient, l’élasticité de sa peau, l’efficacité potentielle du procédé selon ses caractéristiques ou encore l’épaisseur du tissu sous-cutané où la graisse est accumulée. Cela permettra aussi de vérifier toute contre-indication anatomique, vasculaire ou métabolique. Ce premier contact est donc essentiel pour un bon diagnostic et pour obtenir les informations nécessaires au sujet de la procédure. Le rendez-vous de suivi ou de bilan est aussi impératif pour évaluer l’efficacité de cette méthode d’amincissement par le froid. C’est ce qui permettra de savoir si vous avez encore besoin d’une ou plusieurs séances.
Enfin, le matériel doit être breveté et aux normes recommandées pour garantir un niveau de sécurité et de qualité élevé. En outre, les appareils doivent être vérifiés régulièrement pour s’assurer de leur calibrage.

La cryolipolyse fait des adeptes chez les célébrités

De plus en plus prisée par les stars, la cryolipolyse séduit le monde des célébrités en France, mais aussi partout dans le monde. Jennifer Aniston, Mariah Carey ou Khloé Kardashian font partie de celles qui se sont laissées tenter par cette technique non invasive. Résultat : des silhouettes de rêve qui ne sont pas passées inaperçues aux yeux de leurs fans. Dans l’Hexagone, des stars de téléréalité comme Caroline Receveur, Anaïs Camizuli, Rémi Notta ou Inès de Koh Lanta ont également dit oui à la cryolipolyse. Une technique qui a encore de beaux jours devant elle et s’impose de plus en plus comme un procédé favori pour éviter de passer par la case bistouri.

Lire aussi Hip Thrust : l’exercice à ne pas manquer dans votre routine pour augmenter le volume de vos fesses

Contenus sponsorisés