x

Cette mère reçoit des critiques et des insultes après avoir publié une photo d’elle allaitant son bébé

L’allaitement est un acte naturel, qui en plus d’être essentiel pour le bébé, est une transmission d’amour et de tendresse entre la mère et le nouveau-né. Cependant, il fait l’objet de controverse et d’avis mitigé, notamment lorsqu'il est pratiqué en public. Plusieurs figures emblématiques de la scène médiatique se sont prononcées sur la situation. Cette jeune mère vivant en Allemagne, se prit en photo en train d’allaiter son enfant lors d’un mariage et déclencha une réaction virale. Cette histoire a été relayée par nos confrères du DailyMail.

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets, les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées », lisait-on dans Tartuffe. Il est incroyable qu’une expression issue d’une œuvre fictive de Molière, représente la triste réalité d’aujourd’hui. La sexualisation du corps de la femme est un véritable fléau. Les femmes sont jugées pour oser allaiter en public, on leur demande de se couvrir ou d’aller nourrir leur bébé dans un endroit caché. Cet acte dérangeant pour la plupart, fait partie du cours de la vie. Il est tout à fait naturel.

Une maman en a fait les frais

Naomi Jael est une jeune mère de 21 ans vivant en Allemagne. Elle s’est fait connaître à la suite d’une photo qu’elle a postée sur son compte Instagram, et qui est devenue virale par la suite. Une prise de position courageuse, dans un cliché, la montrant en train d’allaiter son fils lors d’un mariage.

La photo a rapidement rassemblé plus de 5000 likes et fait le tour de la toile, créant des avis mitigés entre des personnes saluant le courage de Naomi et d’autres qui n’ont pas manqué de la critiquer ouvertement. Elle a également tenu à préciser que l’allaitement en public ne cause aucun problème aux Allemands, qu’il est tout à fait normal et qu’elle a déjà allaité son fils dans une église.

Il faut comprendre les raisons derrière l’allaitement

Les nouveau-nés ont un besoin élevé en nutrition. Ils en expriment le besoin en moyenne 10 fois par jour. La capacité d’absorption du bébé étant petite, il tète en petites quantités. Les nutriments du lait maternel sont absorbés rapidement pour conférer tous les bienfaits dont le corps du bébé a besoin. Une femme peut bien ne pas se trouver dans un endroit fermé pour nourrir son enfant, ce qui fait de l’allaitement en public un acte nécessaire.

Il est cependant important de rappeler qu’en France, il n’est pas interdit d’allaiter en public, pourtant cela demeure toujours un acte tabou et plusieurs mamans en ont fait les frais.

L’argument que dégainent les détracteurs de l’allaitement en public est la sexualisation aberrante d’une paire de seins. Une vision d’un bébé tétant le sein de sa mère engendre une sensation de malaise. Il s’agit de changer la perception globale du corps de la femme pour que l’allaitement puisse finalement être accepté en public. On demande simplement aux mères de se couvrir, et on fait fi de l’inconfort que cela peut procurer à la maman. Il y’a des bébés qui n’aiment pas avoir la tête couverte pendant l’allaitement, et cela ne permet pas à la mère de vérifier que sa progéniture est en position correcte. La plupart des gens ignorent qu’une position incorrecte ne permet pas au bébé d’assimiler le lait maternel correctement et causent des douleurs importantes au niveau des tétons de la maman.

Si vous pensez qu’utiliser un extracteur de lait maternel et nourrir le bébé au biberon est une alternative à considérer, détrompez-vous ! Une grande majorité de bébés n’acceptent pas la texture rigide du biberon. Une étude a également permis de démontrer que le lait maternel directement tété était plus bénéfique que celui de l’extracteur de lait. Il contiendrait en effet plus de bactéries et serait inapproprié pour la nutrition du bébé.

Il est grand temps de changer la perception publique des choses. Il est totalement égoïste de de demander à une mère de se couvrir ou d’allaiter son bébé dans la salle de bain pour notre propre confort. Elle fait du mieux qu’elle peut, aidons-là ne serait-ce qu’avec un sourire.

Contenus sponsorisés
Loading...