Ce couple adopte quatre frères pour qu’ils ne soient pas séparés

Pour que ces frères et sœurs ne se séparent jamais, ce couple les a tous adoptés. Découvrez l’incroyable histoire de cette famille nombreuse. Ce papa et cette maman voulaient que ces orphelins ne se quittent jamais de leur vie.

Relayé par nos confrères de USA Today, le parcours de ce couple vers l’adoption est exceptionnel. Et pour cause, le défi qui s’offre à eux est grand puisqu’il s’agit d’aimer et de chérir quatre frères.

Quatre frères dans une pauvreté extrême

Les quatre frères ont été adoptés par ce couple

Les quatre frères ont été adoptés par ce couple. Source : usatoday

Le couple est allé dans un orphelinat chrétien au Brésil, à Recife, une région de 8 millions de personnes. Ces quatre frères souffraient de maltraitance et de négligence. Brandon et Jennifer Pratt sont allés à leur rencontre et le chemin n’était pas sans entraves. La mère raconte que le processus d’adoption était « atrocement long » et cher, ce qui a éprouvé le couple qui a mis près de trois ans à accueillir ces enfants.

Une famille heureuse

Après cette tourmente bureaucratique, la fratrie a enfin pu être réunie avec la famille Pratt. Le père se réjouit d’adopter ces quatre jeunes frères « que personne ne voulait accueillir ». « C’est un miracle de Dieu » s’émeut celui qui est tuteur de toute une fratrie.  Jennifer, la maman, raconte qu’elle savait que les quatre frères allaient être les siens. A leur arrivée au Brésil, ils ont passé plus de 58 jours dans un appartement pour les formalités administratives.

Le couple a enfin pu se réunir avec leurs quatre enfants adoptifs

Le couple a enfin pu se réunir avec leurs quatre enfants adoptifs. Source : City press

De nombreux obstacles

Brandon, le papa a fait face à plusieurs défis avant de pouvoir avoir la joie de tripler sa famille. Les frères sont tous tombés malades et le couple avait du mal à communiquer avec les autres qui ne parlaient exclusivement que portugais. « Vous êtes dans un pays étranger avec des soins de santé publics terribles […] Nous ne pouvions pas communiquer avec les médecins, nous ne pouvions même pas conduire et il y avait des transports en commun avec 400 personnes dans un bus ».  La maman témoigne : « Nous étions en mode survie pendant des mois ». Heureusement, ces souffrances parachèvent la joie d’être enfin parents de quatre enfants.

Une fin heureuse

Après ces mois de turbulences, le couple Pratt a enfin connu une accalmie. Jennifer raconte que sa sœur qui avait épousé un homme brésilien est venue lui rendre visite pendant une semaine. Cela a mis au couple du baume au cœur en cette période difficile. Le mari témoigne : « Elle pouvait conduire et communiquer pour nous. Nous pouvions enfin sortir et manger dans un restaurant ». A leur retour aux Etats-Unis, ils ont raconté leur périple d’adoption sur Facebook. Ce récit a captivé les amis de ces adoptants hors du commun. Comme le couple, ce papa voyait son adoption comme une évidence.

 Leandro le rebelle

Après cette longue aventure pour être parents, tout va pour le mieux pour le couple Pratt. Les deux s’amusent du comportement de l’aîné. « Rien ne sait mieux créer des problèmes comme Leandro. Il flirte avec des filles de trois fois son âge et a subi les coups durs de la vie plus que n’importe quel enfant de 6 ans », raconte la maman. En arrivant dans leur pays d’adoption, les quatre enfants étaient stupéfaits de voir des portes automatiques, un avion ou encore un chauffe-main. Le papa se souvient que les petits ont couru dans la neige en tongs.

Des enfants adaptés

Quelques années plus tard, cette fratrie est très heureuse d’être ensemble. Leandro, Cristiano, Enzo et William, sont scolarisés et très épanouis. La maman raconte qu’à leurs débuts, ils ne savaient pas parler anglais mais qu’ils le comprenaient. « Ils nous appellent maintenant mamãe et papai, qui est mère et père en portugais », s’amuse la maman. Tous les enfants auront la double nationalité pour qu’ils n’oublient jamais leurs racines.

L’adoption. De nombreux défis

Interrogé par Psychologies, Pierre Lévy-Soussan, pédopsychiatre, parle de l’adoption comme une filiation particulière qui comporte des risques. Le spécialiste indique qu’aller chercher un enfant qui n’attend que soi, c’est reporter son propre désir sur lui. Toutefois, l’expert recommande aux parents adoptants de mettre sur un piédestal l’adoption en ayant par exemple, un traitement de faveur avec leur enfant.

Lire aussi 4 signes du zodiaque avec lesquelles il est préférable de ne pas être en couple

Contenus sponsorisés