7 maladies de l’œil urgentes à ne pas confondre

Les urgences ophtalmologiques constituent des maladies de l’œil méconnues requérant une consultation ophtalmologique sans délai pour poser le bon diagnostic et démarrer le traitement nécessaire au plus vite. Elles apparaissent souvent brutalement et peuvent se révéler dangereuses, comme la survenue d’un décollement de la rétine ou d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), dont les pronostics sont sévères. Certaines maladies de l’œil urgentes présentent des symptômes et manifestations similaires qui peuvent porter à confusion et qu’il convient de différencier pour ne pas tomber dans le piège d’un diagnostic erroné. Les Dr Romain Jaillant et Ludovic N’Kosi, médecins ophtalmologistes fondateurs du centre de soins non programmés SOS Œil, vous proposent de faire le point sur ces 7 maladies de l’œil urgentes à ne pas confondre.

Chalazion et orgelet

Souvent confondus, les chalazions et orgelets, sont deux maladies de la paupière très similaires. Elles se manifestent toutes deux par un gonflement douloureux et localisé de la paupière, habituellement associés à une rougeur. L’orgelet est surmonté d’un poil et correspond à l’infection de la racine du cil, quand le chalazion correspond à l’engorgement d’une glande de la paupière, la glande de Meibomus. L’orgelet est une infection, le chalazion est d’origine mécanique (obstruction). Le traitement de ces deux affections est proche : massages de la paupière pour la drainer et pommade antibiotique. Seul le chalazion peut être opéré, par la réalisation d’une incision.

conjonctivites aux yeux

Conjonctivites aux yeux – Source : spm

Conjonctivite virale et conjonctivite bactérienne

Les conjonctivites sont des maladies fréquentes de l’œil. Elles se manifestent par une rougeur de l’œil et des secrétions. Sans être douloureuses, les conjonctivites sont irritantes, et produisent une impression de corps étranger ou de grain de sable dans l’œil. La vision n’est habituellement pas abaissée. Deux causes fréquentes co-existent, qu’il est important de ne pas confondre car leur traitement diffère. La conjonctivite virale est souvent bilatérale et constitue 80% des conjonctivites infectieuses. Elle survient dans un contexte d’infection diffuse : toux, fièvre, état grippé. (certaines conjonctivites sont même provoquées par le COVID !). Les sécrétions sont abondantes, mais peu sales. Les conjonctivites virales ne requièrent pas d’antibiotiques, mais de simples lavages oculaires. Les conjonctivites bactériennes sont quant à elles le plus souvent unilatérales et accompagnées de sécrétions abondantes et sales. Elles sont traitées par antibiotique en collyre (gouttes).

Migraines ophtalmologiques et maux de tête liés aux lunettes

Voici deux faux amis qu’il convient de définir car trop souvent confondus. Les migraines ophtalmologiques correspondent à une maladie des vaisseaux sanguins au niveau cérébral. Comme toute migraine, elles sont pourvoyeuses de maux de tête (céphalées) caractéristiques : unilatéraux, pulsatiles et souvent accompagnées de nausée ou vomissements. Les migraines ophtalmologiques s’associent à des symptômes visuels caractéristiques : le patient perçoit un éclair scintillant en spirale laissant place à une baisse de vision transitoire, que l’on appelle un scotome scintillant. Très impressionnantes, les migraines ophtalmologiques sont habituellement bénignes. Elles nécessitent tout de même une imagerie cérébrale (IRM) au premier épisode et des traitements antidouleurs. Il est important de ne pas les confondre avec de simples maux de tête liés à une correction visuelle inadaptée. Dans ce cas, votre ophtalmologiste vous prescrira des lunettes à votre correction.

consultation DMLA

Consultation DMLA – Source : spm

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et décollement de la rétine

Voici deux maladies de la rétine urgentes et graves, qui se manifestent toutes deux par une diminution de l’acuité visuelle sans douleur. La dégénérescence maculaire liée à l’âge correspond à une anomalie du centre de la rétine (macula ou fovéa). Elle se manifeste par une déformation des images, les lignes apparaissant ondulées (metamorphospies) et concerne habituellement les patients âgés de plus de 60 ans. Dans sa forme humide, la DMLA nécessite un traitement par injection intra vitréennes en urgence pour stabiliser la vision. Le décollement de la rétine apparait pour sa part en périphérie de la rétine, chez les patients de tout âge. Il provoque une perte périphérique puis complète de la vision. Un décollement de la rétine constitue une urgence ophtalmologique chirurgicale. Il doit opéré dans les 48 heures, raison pour laquelle il est essentiel de consulter rapidement si vous présentez ces symptômes.

Kératite et uvéite

Les kératites et uvéites sont deux maladies de l’œil qui provoquent un œil rouge, douloureux et une diminution de l’acuité visuelle. Les symptômes sont très proches, mais leur cause est radicalement différente. La kératite est souvent infectieuse, parfois liée au port de lentilles (abcès) et touche la cornée. L’uvéite est le plus souvent inflammatoire. Elle touche l’intérieur de l’œil (chambre antérieure). Il est difficile pour le patient de s’orienter vers l’une ou l’autre des maladies et seul un examen ophtalmologique complet (examen à la fluorescéine et fond d’œil) permettra de les distinguer et de proposer le traitement adapté rapidement.

Zona ophtalmologique et herpes oculaire

Le zona ophtalmologique et l’herpès oculaire constituent deux maladies cousines, tout autant par leur origine que dans leurs manifestations. La première, le zona, est causée par le VZV. L’herpès est causé par le virus HSV. VZV et HSV sont deux virus cousins de la famille des herpes virus. Le zona ophtalmologique déclenche des éruption cutanées douloureuses du front et de la paupière quand l’herpès oculaire provoque des éruptions de la paupière  caractéristiques en forme de bouquet, à l’origine d’une sensation de brûlure. Dans les deux cas des manifestation oculaires graves, comme une kératite sont à redouter. Un examen ophtalmologique avec réalisation d’un fond d’œil urgent est incontournable.

* Le Dr Romain Jaillant est fondateur du site internet d’information sur la chirurgie ophtalmologique, Qualidoc.

Lire aussi Quelles sont les solutions de contrôle de la myopie ?

Contenus sponsorisés