Arrêter de fumer : 3 choses que vous ne saviez pas sur la thérapie au laser

Contenus sponsorisés

Le tabac est une substance dangereuse et aux effets redoutables. Il est très addictif et détruit l'organisme de celui qui le consomme. Diverses méthodes sont envisageables pour arrêter définitivement de fumer. Parmi celles-ci figure la thérapie au laser. Il s'agit d'une technique efficace et sans risque pour le patient. Nous vous proposons de découvrir 3 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la thérapie au laser pour arrêter le tabac.

La thérapie au laser : un traitement non invasif et non médicamenteux

Le tabagisme est un mal dont il n’est pas souvent facile de se débarrasser. Les patients craignent en général les effets secondaires des traitements médicamenteux existants. Heureusement, on peut avoir recours à la solution du laser pour arrêter de fumer, sans effets secondaires. La thérapie au laser fait partie des moyens les plus efficaces pour arrêter de fumer. Par ailleurs, il s’agit d’un traitement non invasif, sans risque de lésion. Le laser commence par cibler les points de pression qui se trouvent au niveau des oreilles. Il émet ensuite un faisceau lumineux dont la capacité est inférieure à 60 watts afin de les activer.

La thérapie au laser a deux avantages. D’une part, elle donne la possibilité de toucher les points voulus sans provoquer le moindre dégât. D’autre part, l’ensemble du processus se fait à une échelle trop basse pour alerter le système nerveux. Le patient ne ressent donc pas la moindre douleur. Autre point notable, la procédure au laser pour arrêter de fumer n’inclut aucun médicament. Il n’y a par conséquent aucun risque d’addiction ou d’accoutumance suite au traitement. Cela élimine également les inconvénients liés à la consommation de produits chimiques contenus dans les médicaments.

arreter de fumer

Arreter de fumer – Source : spm

Le laser cible les récepteurs de nicotine dans le cerveau

Il existe des récepteurs de nicotine dans le cerveau humain. Lorsqu’une personne consomme du tabac, la nicotine que celui-ci contient se fixe au niveau de ces fameux récepteurs. Cela entraîne la libération de la dopamine, une substance produite par le cerveau et qui fait éprouver une sensation de plaisir intense. C’est d’ailleurs cette réaction chimique qui rend le tabac aussi addictif. La nicotine est capable d’atteindre les récepteurs, car elle agit comme un neurotransmetteur naturel.

Le traitement au laser parvient à neutraliser cette caractéristique. Grâce à son faisceau concentré, il émet des microvibrations qui stimulent le plexus nerveux à des points bien précis. Ces points sont en réalité des terminaisons nerveuses qui se situent au niveau des oreilles. Ils sont reliés au cerveau et aux récepteurs de nicotine qui s’y trouvent. Le laser agit donc sur les récepteurs sans pour autant stresser le patient ou créer des effets secondaires sur son cerveau.

Il suffit d’environ deux ou trois séances pour arrêter de fumer définitivement

La thérapie au laser est très efficace, mais également très rapide. En effet, il suffit en général de deux ou trois séances de laser pour que le patient arrête totalement de fumer. De plus, ces séances durent le plus souvent une heure. C’est un véritable record, en comparaison aux traitements médicamenteux. La thérapie au laser a un taux de réussite de 80 % à 85 %. Son efficacité repose néanmoins en grande partie sur le patient. Ce dernier doit absolument faire preuve de détermination et avoir la volonté de ne pas replonger.

Lire aussi Quel substitut nicotinique pour vous aider à arrêter de fumer ?

Contenus sponsorisés