Un tatoueur restaure des ongles sur un homme qui a perdu deux doigts

Un tatoueur restaure des ongles sur un homme qui a perdu deux doigts


Un tatoueur restaure des ongles sur un homme qui a perdu deux doigts

Il arrive que certaines personnes soient obligées de recourir à une ablation d’un membre de leurs corps, suite à une maladie ravageuse ou un accident. La souffrance émotionnelle liée à la perte d’une partie de l’anatomie est d’autant plus grande qu’un tatoueur, sensible à leur douleur psychique et dont le travail remarquable est relayé par RIVERFRONT TIMES, propose à titre gratuit, la reconstitution d’une partie de leur membre grâce à un tatouage hyperréaliste.

Eric Catalano, un tatoueur vivant dans l’illinois aux Etats-Unis, propose de faire des tatouages gratuits aux personnes ayant subi une amputation. Son travail de reconstitution est tout simplement incroyable ; il peut redessiner des mamelons et même des ongles, en produisant un effet très réel.

Un tatoueur restaure des ongles sur un homme qui a perdu deux doigts

Il a à son actif 1500 tatouages gratuits, en procédant à la reconstitution des mamelons de femmes atteintes de cancer du sein et ayant subi une mastectomie. Ces femmes ont bénéficié de mamelons réalistes en 3D ce qui a permis d’atténuer la douleur émotionnelle qu’elles subissaient à cause de leur maladie qui a changé leur vie.

Un tatoueur restaure des ongles sur un homme qui a perdu deux doigts

Outre le défi de restituer la féminité de ces femmes, ce tatoueur a eu pour challenge supplémentaire de tatouer les ongles des doigts partiellement amputés. Ainsi, conforté par son expérience relative à la reconstitution 3D du mamelon, Eric a appris à reproduire des parties du corps comme si elles étaient réelles, en imitant la vraie couleur de la peau et les différents tons, en faisant référence aux ongles intacts de la personne. Son travail incroyable a épaté la majorité à tel point que les photos de ses œuvres sont devenues virales sur les réseaux sociaux.

La notoriété d’Eric est aujourd’hui sans pareil et des milliers de demandes fusionnent de tous les coins du pays pour solliciter ses services gratuits. 

A cet effet, le tatoueur a mis en place une page GoFundMe, afin de récolter les fonds nécessaires pour répondre à toutes les demandes de services gratuits et d’aider au mieux les survivants des traumatismes du cancer. Toutefois, ce tatoueur reste mitigé quant à la quantité de tatouages gratuits qu’il pourra effectuer, tout en gérant son entreprise qui est somme toute son gagne-pain.

Nous souhaitons une bonne continuité à ce Monsieur, dont le travail noble est tout simplement remarquable et gratifiant.

Causes de l’amputation

Des causes comme le cancer ou les accidents, peuvent être à l’origine d’une mutilation d’un membre du corps. Mais le diabète demeure également un facteur prépondérant. Et selon Mayoclinic, les complications du diabète peuvent engendrer des lésions nerveuses ainsi qu’une circulation sanguine inadéquate pouvant aggraver les ulcères qui en découlent.

Les facteurs qui augmentent le risque d’amputation en cas de diabète sont comme suit :

  • Taux élevé de sucre dans le sang
  • Tabagisme
  • Ulcère des pieds
  • Maladie rénale
  • Hypertension artérielle
  • Lésion nerveuse des pieds
  • Mauvaise circulation sanguine
  • Pieds difformes

Aussi, une bonne gestion du diabète est requise. Pour ce faire, il faut adopter un régime alimentaire sain, combiné à des exercices physiques réguliers et opter pour une surveillance de la glycémie ainsi qu’un suivi médical strict. Il est important également de surveiller de près les pieds, en les inspectant quotidiennement pour détecter toute anomalie, de les laver et bien les sécher, de porter des chaussures de qualité ainsi que des chaussettes propres faites de fibres et enfin d’éviter le tabagisme.

Impact psychologique d’une ablation d’un membre du corps

Dans notre société actuelle où le paraître prime par rapport à l’être, un membre amputé relève aussi bien d’une blessure physique qu’émotionnelle, ayant un impact psychologique considérable ; il en résulte dans la plupart des cas, un complexe d’infériorité, un état dépressif et anxieux.

Ainsi, le malade est dans la crainte continue d’une déchéance corporelle. La mutilation même minime d’un membre, représente pour la personne concernée, une perte de l’intégrité du corps qui pourrait être similaire à la perte d’un proche, comme le souligne Dagmar Gail, fondatrice et présidente de l’initiative pour personnes amputées en Allemagne. L’amputation est une procédure oppressive et destructrice et avant chaque opération, les chirurgiens doivent être en mesure d’avoir une connaissance suffisante, si possible, de la restauration prothétique ultérieure qui suivra cette opération, pour  le moins handicapante.

L’attitude du patient face à l’amputation

Lorsque la mutilation d’un membre du corps est nécessaire pour l’amélioration et la stabilité de l’état de santé du malade, il est important que ce dernier soit préparé à cette opération et qu’il participe aux étapes de ce processus. Selon le Dr Thomas Bröni, consultant médical à la faculté de médecine de Zurich, il est important de prendre contact avec des personnes ayant vécu la même expérience douloureuse et de bénéficier d’un soutien psychologique qui pourrait rassurer et mettre en confiance le patient.

Après l’opération, les patients sont souvent confrontés à des douleurs physiques avant la prise de conscience de la perte de mobilité qu’ils subiront à cause de l’amputation. Avec le temps et avec un soutien psychologique assidu, le patient finit par accepter son état. Ce rétablissement psychologique sera d’autant plus rapide, si les proches du malade acceptent son état actuel, ce qui pourrait se refléter sur son estime de soi.


Loading...