Ongle et cheveux cassants ? Migraines ou crampes ? Bosses ou acné ? 5 types de carences et les aliments pour vous soigner

« Vous êtes ce que vous mangez » Cet adage, les aficionados de la nutrition l’ont bien compris. Et pour cause, une alimentation pauvre en vitamines peut se matérialiser à l’extérieur du corps. En négligeant un apport nutritionnel, vous vous exposez à des symptômes apparents tels que la chute de cheveux, un teint terne, des imperfections ou encore des douleurs musculaires. Ces manifestations corporelles indiquent souvent que vous souffrez d’une carence. Apprenez à corriger le tir en adoptant les meilleures vitamines indiquées pour votre problème. En corrigeant votre hygiène alimentaire, vous observerez de nombreux progrès sur votre santé.

Parfois, des symptômes que l’on peut étroitement lier à une maladie ou à un dysfonctionnement métabolique peuvent venir d’ailleurs. Certains signes peuvent simplement être la résultante d’une carence en vitamine ou en minéraux. Douleurs, acné, migraines, fatigue, autant d’inconforts signifiant qu’un élément est présent en quantité insuffisante dans votre corps et qu’il faut changer son alimentation en conséquence. Quelquefois, la consommation de compléments peut être indiquée pour éliminer les signes de ce manque en ces matières indispensables pour votre organisme. Découvrez quelles sont vos carences et comment agir de façon adaptée face à ces dernières.

Des douleurs

Les céphalées ou les migraines tenaces peuvent se montrer invalidantes au quotidien et constituer une source d’inconfort contre lesquelles il est difficile de lutter. Seulement, cette douleur peut être simplement la conséquence d’une carence. Le minéral en cause ? Le magnésium. Un taux faible en cet élément peut conduire à ces symptômes réguliers. Selon cette étude, le magnésium  a des effets vasodilatateurs aux propriétés analgésiques efficaces. Pour profiter de ce dernier, privilégiez les bananes dans votre alimentation ou considérez de vous procurer des compléments alimentaires qui peuvent également être recommandés en cas d’anxiété ou de troubles de sommeil.

De l’acné

Parfois due à un trouble hormonal ou encore à un excès de sébum sur la peau, l’acné peut générer de nombreux complexes et être difficile à soigner. Avez-vous songé que ces imperfections pouvaient venir de l’intérieur ? La raison : cela peut être dû à une carence en zinc, un oligo-élément présent dans votre alimentation. Cette étude en atteste : l’apport supplémentaire en zinc permet d’observer des changements prometteurs sur les peaux acnéiques. Graines de courge, huitres, champignons, autant d’aliments que vous pouvez choisir pour pallier cette carence.

Une chute de cheveux

Si cette perte de densité capillaire n’est pas liée à des facteurs génétiques, elle peut être probablement la résultante d’un manque nutritionnel. Pour savoir si votre chute de cheveux est la conséquence d’une carence, privilégiez les sources de fer. Cet oligo-élément joue un rôle dans la vigueur du cheveu et peut également prévenir sa chute. C’est scientifiquement prouvé : un manque de fer conduit à une longue durée de la phase télogène, lorsque les cheveux tombent, chez les femmes. Autant de raisons de privilégier les lentilles, les fruits séchés et les graines dans son alimentation quotidienne ou encore de choisir des suppléments adaptés.

Des ongles fragiles

Parfois, ces phanères peuvent se dédoubler et avoir une propension plus forte à la casse. Avez-vous pensé à une alimentation riche en biotine ? Les scientifiques le soutiennent : la vitamine B8 peut aider à observer des changements positifs quant à la qualité de vos ongles. Un argument convaincant pour choisir plus souvent de manger des tomates, des légumineuses et des carottes plus souvent !

De la fatigue

Souvent qualifiée de chronique, la fatigue peut pousser à croire qu’il existe un dysfonctionnement métabolique. S’il peut s’agir de la conséquence d’un trouble hormonal, le manque de tonus peut simplement être issu d’un manque d’acides aminés dans vos plats. Selon cette étude, cette carence peut particulièrement prolonger la fatigue post-virale. Pour contrebalancer ce manque nutritionnel, préférez les poissons gras, le riz ou le maïs.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close