Les 11 meilleurs antibiotiques naturels

Sommaire

Il est vrai que les antibiotiques sont une merveille de la médecine moderne. Commençant par la découverte de la pénicilline en 1928. La résolution rapide des infections bactériennes des antibiotiques a incité la communauté médicale pour devenir complètement séduit par l’approche basée sur les médicaments et la maladie, et pensant à tort que les infections ne représentent plus de danger pour la vie humaine.

En 1940, l’utilisation généralisée des antibiotiques a poussé les gens et même les médecins à négliger les antibiotiques naturels pour résoudre les infections et préparer de vieux remèdes comme l’huile de foie de morue. Ce changement a conduit, au cours des dernières décennies, à l’abus des antibiotiques et à la hausse inquiétante des supers bactéries résistantes aux antibiotiques comme le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) en particulier chez les bébés et les enfants.

L’essentiel est que les médicaments à base d’antibiotiques doivent être utilisés en dernier recours. Pour les infections de tous les jours, la nature fournit des solutions de rechange très puissantes et efficaces.

Voici les 11 meilleurs antibiotiques naturels qui ont réussi à traiter le rhume, la grippe, les infections de peau et des sinus.

1. L’huile d’origan
Il y a plus de 40 espèces d’origan différents, mais la plus bénéfique pour maximiser l’effet thérapeutique est l’huile produite à partir de l’origan sauvage, appelé Origanum vulgare. Thymus capitatus, une variété qui pousse en Espagne, est également très puissant.

L’huile d’origan fabriquée à partir de ces espèces est de couleur or au jaune foncé, avec une forte odeur épicée.

Selon le Dr Mercola, l’huile d’origan peut être utilisée comme un antibiotique naturel dans les cas suivants :

Pied ou mycose des ongles : mettre quelques cuillères à café d’huile d’origan dans un bassin rempli d’eau et laisser tremper ses pieds. L’huile peut également être diluée (une goutte d’huile avec une cuillère à café d’huile d’olive) et ensuite appliquée directement sur les ongles ou la peau.

Les parasites et les infections : diluer une goutte d’huile d’origan avec une cuillère à café d’huile d’olive et la garder sous la langue. La tenir pendant quelques minutes, puis rincer. Répéter au moins quatre fois par jour.

Les infections des sinus : mettre quelques gouttes d’huile d’origan dans une casserole d’eau bouillante et inhaler la vapeur.

2. Le poivre de Cayenne
Le poivre de Cayenne appelé aussi piment, est une épice fort utilisée depuis des siècles pour son pouvoir de guérison et ses effets antibiotiques. La science  confirme également son utilisation en tant qu’antibiotique naturel.

Le poivre de Cayenne est particulièrement efficace pour résoudre la vulvo-vaginite, une infection fréquente chez les femmes. Une étude tchèque démontre que l’huile essentielle de Capsicum fait un effet antifongique et antibiotique considérable pour cette maladie. Il est important d’utiliser un transporteur d’huiles tel que l’huile d’olive, et de diluer l’huile essentielle de poivre de Cayenne pour éviter de brûler la peau lors du contact initial.

Le poivre de Cayenne est également parfait pour guérir l’angine streptococcique.

3. L’argent colloïdal
L’effet antibiotique remarquable de l’argent a été connu pendant des siècles. Au début des années 1900, le fondateur de Searle Pharmaceuticals, Alfred Searle, a écrit dans son livre The Complete Use of Colloids in Health and Disease :

L’application de l’argent colloïdal à des sujets humains a été utilisée dans un grand nombre de cas avec des résultats étonnamment réussies … l’argent colloïdal a l’avantage d’être rapidement fatale aux microbes sans action toxique sur son hôte. Il est tout à fait stable. Il protège les lapins de dix fois la dose létale de tétanos ou la toxine diphtérique.

Dans les années 1970, le Dr Robert O. Becker de l’Université médicale de Syracuse a commencé à étudier intensivement l’argent colloïdal. Il a découvert que l’argent tue les bactéries, même celles qui étaient résistantes à tous les antibiotiques connus, sans effets secondaires indésirables.

L’argent colloïdal est très puissant, son usage doit être externe. On peut l’utiliser en gargarisme, ou pour guérir les infections de l’oreille et de la peau. L’ingestion de l’argent colloïdal peut endommager le microbiote intestinal humain en tuant les bactéries bénéfiques.

4. L’extrait de pépins de pamplemousse (GSE)
L’extrait de pépins de pamplemousse est un antibiotique naturel très efficace pour lutter contre quelques agents infectieux communs. Dans une étude, des gouttes d’extrait concentré de pépins de pamplemousse ont été testés pour des propriétés antibactériennes contre un certain nombre d’organismes à gram positif et à gram négatif. Les chercheurs ont conclu que l’extrait de pépins de pamplemousse était comparable aux « antibactériens topiques éprouvées ». Bien que l’extrait de pépins de pamplemousse semble avoir un effet inhibiteur sur les organismes à Gram positif que sur les organismes à Gram négatif, son efficacité comparative contre une large gamme de biotypes bactériens est importante.

Correctement dilué, l’extrait de pépins de pamplemousse peut lutter contre les agents pathogènes dans l’environnement de votre maison. Mais les préparations commerciales de l’extrait de pépins de pamplemousse contiennent du phénol et d’autres produits chimiques comme les cancérigènes et les parabènes qui sont vraiment à éviter.

Si on veut utiliser l’extrait de pépins de pamplemousse pour un usage interne, il est préférable de faire un broyage des graines de pamplemousse et de la pulpe puis les mélanger avec de la glycérine.

5. L’ail
L’ail est le meilleur antibiotique naturel. Il tue les agents pathogènes et pas seulement les bactéries, mais aussi les champignons et les virus sans nuire à la flore intestinale bénéfique.

– L’ail est riche en composés phytochimiques et en composants soufrés de guérison. Les composés soufrés et les chélateurs des métaux lourds toxiques (comme le plomb et le cadmium) se relient pour l’excrétion hors du corps.

– Il possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et même des qualités antivirales.

– Il favorise la croissance de la microflore intestinale en agissant comme un prébiotique (nourriture pour les probiotiques).

– L’ail protège les graisses de l’oxydation.

– Il agit comme un puissant antioxydant et protège contre les dommages de l’ADN.

– Il protège contre les dangers des rayons du soleil.

– L’ail combat les vers et les parasites.

– Il bénéficie la digestion, ce qui est bon pour le corps.

– L’ail contient beaucoup de nutriments tels que les vitamines (C, B1, B2, B3), de minéraux (calcium, acide folique, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium, le zinc), et de composés phytochimiques (allicine, bêta-carotène, bêta-sitostérol, l’acide caféique, l’acide chlorogénique, le disulfure d’allyle, l’acide férulique, le géraniol, le kaempférol, le linalol, l’acide oléanolique, l’acide paracoumarique, le phloroglucinol, l’acide phytique, la quercétine, la rutine, l’allyle cystéine, la saponine, l’acide sinapique , le stigmastérol).

L’allicine phytochimique présent dans l’ail est si puissant qu’il est l’un des meilleurs antibiotiques naturels efficaces contre le Staphylococcus Aureus Résistant à la Méthicilline (SARM).

Dr. Natasha Campbell-McBride MD suggère de consommer une tête d’ail par jour pour une utilisation pour des fins antibiotiques naturelles. Elle décrit également comment préparer une infusion d’ail et d’huile d’olive pour traiter les infections externes.

Les ingrédients

  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive pressée à froid

La préparation

Mettre l’ail écrasé dans l’huile et laisser reposer pendant 30 minutes, puis filtrer. L’huile peut être légèrement chauffée en bain-marie (ne pas surchauffer ou cela détruira ses propriétés bénéfiques). Utiliser quelques gouttes de cette huile dans les oreilles pour traiter une infection. L’huile d’ail est un remède sûr pour les enfants et peut également être utilisé quotidiennement (juste quelques gouttes) pour ramollir la cire d’oreille.

6. Le gingembre
Le gingembre mariné est presque toujours servi avec les sushi. C’est probablement parce que les effets antibiotiques naturels du gingembre aident à prévenir les intoxications alimentaires.

Des études ont montré que le gingembre frais a un effet antibiotique contre les agents pathogènes d’origine alimentaire tels que la Salmonella, la Listeria et la Campylobacter. Il augmente également la production de l’acide de l’estomac et aide à calmer l’indigestion.

Donc si on mange quelque chose qui peut provoquer une maladie d’origine alimentaire, il est préférable de consommer un peu de gingembre frais (cru ou mariné) afin de profiter de ses propriétés antibiotiques naturelles.

On peut préparer une boisson tonifiante à base de gingembre frais, d’ail et de poivre de Cayenne.

Les ingrédients

  • 4 ou 5 gousses d’ail fraîches hachées.
  • Un demi-oignon frais haché.
  • Quelques tranches de gingembre frais.
  • Un peu de raifort frais râpé.
  • Une pincée de poivre de Cayenne hachée ou des piments disponibles en saison.
  • Vinaigre de cidre brut et non filtré.

* Utiliser des herbes fraîches et de préférence d’agriculture biologique si possible, car cela rend la boisson plus puissante. Substituer les herbes séchées qu’en cas d’urgence, si les herbes fraîches sont indisponibles.

La préparation

Remplir les ¾ d’une bouteille en verre avec des parties égales en volume des herbes hachées et râpées ci-dessus. Ajouter le vinaigre de cidre et fermer le couvercle hermétiquement puis agiter.

Agiter au moins une fois par jour pendant deux semaines, puis filtrer le mélange à travers un morceau de tissu propre.

Boire cette boisson tonifiante une fois par jour peut guérir les maladies chroniques et stimuler la circulation sanguine, elle peut être utilisée pendant la grossesse.

Cette boisson à base de gingembre dure indéfiniment sans conditions particulières de conservation.

7. L’extrait des feuilles d’olivier
La plupart des gens sont conscients des bienfaits de l’huile d’olive vierge pour la santé. Cependant, la communauté de la santé reste à l’ombre quand il s’agit des effets antibiotiques de l’extrait des feuilles d’olive provenant des mêmes arbres!

Selon le Dr Ronald Hoffman MD, l’extrait des feuilles d’olivier a été utilisé pour guérir le paludisme dans les années 1800. L’extrait des feuilles d’olivier est mieux connu pour sa capacité de réduire la fièvre.

Les chercheurs des Pays-Bas ont appris que l’acide élénolique, une composante de l’oleuropéine (un composé phytochimique présent dans les feuilles d’olivier), a agi comme un antibiotique naturel, qui inhibe de façon sécuritaire la croissance non seulement des bactéries, mais aussi des virus et des champignons.

Dr Hoffman MD suggère d’utiliser l’extrait des feuilles d’olivier pour le candida ou les infections de longue durée. Prendre deux capsules de 500 mg (avec 20% d’oleuropéine) de trois à quatre fois par jour, de préférence avec les repas.

8. Le curcuma
Le curcuma est une épice très utilisée dans la cuisine indienne traditionnelle et ce depuis des siècles.

Une recherche scientifique démontre que le curcuma contient de la curcumine. Cette dernière est efficace pour  traiter les maladies de l’ulcère gastroduodénal dues à l’helicobacter pylori. La curcumine résout les problèmes gastriques provoqués par l’infection.

Utiliser le curcuma comme un antibiotique naturel, en consommant des extraits avec des doses de 400 à 600 mg. Prendre une dose trois fois par jour ou selon les directives.

9. L’échinacée
L’échinacée est une plante très utilisée pour lutter contre les infections et a fait l’objet de plusieurs recherches scientifiques. Même la société américaine WebMD est positive à ce sujet :

L’échinacée est largement utilisée pour lutter contre les infections, en particulier les infections des voies respiratoires supérieures comme le rhume. Elle est également utilisée contre de nombreuses autres infections, y compris la grippe, les infections des voies urinaires, les infections vaginales, l’herpès génital, les infections du sang (septicémie), la maladie des gencives, l’amygdalite, les infections à streptocoque, la syphilis, la typhoïde, le paludisme et la diphtérie.

Selon Dr. Sears MD, des études d’échinacée suggèrent 300 mg trois fois par jour pour un total de 900 mg par jour selon un schéma posologique recommandé. Pour les enfants entre 6 et 13 ans, utiliser la moitié de la dose adulte et le quart de la dose pour les moins de six ans.

10. Le miel de Manuka
Le miel de Manuka de la Nouvelle-Zélande est le meilleur quand on a besoin de traiter les infections.

Selon Dr. Mercola, les essais cliniques ont montré que le miel de Manuka est efficace contre plus de 250 souches de bactéries, y compris:

-Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM)

-Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline (MSSA)

– Entérocoques résistants à la vancomycine  (ERV)

– Helicobacter pylori (qui peut causer des ulcères d’estomac)

Le miel de Manuka est efficace pour les infections de peau. Il réduit la cavité causant des bactéries résponsables de la plaque dentaire.

11. Le Pau d’Arco
Le Pau d’Arco est une plante très efficace pour traiter le Candida et réduire le besoin de consommer du sucre qui est du à cette maladie. Réprimer le Candida en consommer beaucoup de probiotiques sous forme d’aliments et / ou des suppléments fermentés permet aux microbes intestinaux bénéfiques de reprendre le contrôle de l’environnement de l’intestin.

Le Pau d’Arco a été utilisé comme un médicament pendant des siècles. Il a également été comme l’un des meilleurs antibiotiques naturels pour lutter contre la prolifération fongique. The Brazilian Journal of Biology a démontré en 2010, que Tabebuia avellanedae, une espèce d’arbre qui est la source de l’herbe Pau d’Arco, a un effet inhibiteur sur les levures. Le Pau d’Arco est souvent utilisé en tant que tisane.

Lire aussi Offrir des cadeaux fait du bien !

Contenus sponsorisés