Quelles sont les aides pour un monte-escalier ?

La mobilité des personnes handicapées ou âgées au sein d'une maison est souvent très réduite. Mais grâce à un monte-escaliers, elles peuvent facilement avoir accès à toutes les pièces. Cependant, il n'est pas possible à tous de se procurer de ce dispositif nécessaire en raison notamment de son prix élevé. Heureusement, il existe des aides financières pour accompagner les personnes qui ont un faible pouvoir d'achat. Quelles sont alors les aides pour un monte-escalier ? Découvrez-les dans cet article.

Aide pour un monte-escalier : l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile

L’APA est une aide financière pour soutenir les dépenses que nécessite l’aménagement d’un logement dans le but de simplifier la vie aux personnes du troisième âge en perte d’autonomie. Avec ce financement, les seniors peuvent vivre plus aisément dans leur résidence. L’APA à domicile assure la réalisation des travaux de rénovation. De ce fait, il est possible d’avoir un monte-escaliers, une assistance virtuelle, etc.

Le prix d’un monte-escalier est souvent élevé. Mais avec une aide comme l’APA, vous pouvez vous en procurer sans forcément casser votre tirelire. Par ailleurs, la valeur de l’aide octroyée est proportionnelle à la situation financière du bénéficiaire. Pour des seniors ayant un faible pouvoir d’achat, toutes les dépenses que nécessite la mise en place des dispositifs sont prises en charge. Par contre, si en tant que sénior, vous avez un pouvoir d’achat élevé, vous allez prendre en charge une partie des coûts.

Aide pour un monte-escalier : la prestation de compensation du handicap (PCH)

Les bénéficiaires de cette aide peuvent réaliser avec aisance l’installation d’un monte-escalier. En effet, la prestation de compensation du handicap (PCH) est dédiée aux individus qui ont de sérieuses difficultés à réaliser leurs activités quotidiennes. Grâce à ce financement, les seniors qui répondent à ces critères peuvent installer dans leur logis un monte-escalier, dont le principal objectif est de faciliter la réalisation des tâches journalières sans se faire aider par un tiers.

Aide pour un monte-escalier : l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

Pour la réalisation des travaux de rénovation dans le but d’adapter une maison aux conditions d’une personne âgée, vous pouvez bénéficier des aides de l’Anah. Cet organe est disposé à prendre en charge la moitié des dépenses pour des personnes à faible revenu et un taux de 35 % pour des individus ayant un revenu plus élevé. Vous pouvez donc installer un monte-escalier dans votre résidence grâce aux aides prévues par l’Anah.

Aide pour un monte-escalier : les caisses de retraite

Un moyen pour trouver le financement nécessaire à l’installation de ce matériel est de recourir aux caisses de retraite. En effet, elles contribuent aux travaux de rénovation qui aident à faciliter l’existence aux séniors. L’objectif est d’améliorer le quotidien des personnes à mobilité réduite. C’est donc en fonction de la dépendance du bénéficiaire et de sa situation financière que les aides sont octroyées. Pour bénéficier de ce financement, vous devez donc constituer un dossier qui décrit votre situation avec des preuves tangibles à l’appui.

Voilà donc globalement quelques aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vous offrir un monte-escaliers en tant que personne du troisième âge ayant une mobilité réduite.

Lire aussi Des aides-soignants filmés secrètement en train de maltraiter une mamie dans une maison de retraite

Contenus sponsorisés