x

Cette maman de 15 enfants accouche de son 16ème – Ils ont tous des prénoms commençant par « C »

Opinion

Déjà maman de 15 enfants, cette femme de 39 ans a accouché de son 16ème. Une grande fratrie rime avec grande joie de vivre ensemble et cette famille nombreuse semble être heureuse. Toutefois, la mère de cette famille a tenu à ce que tous les prénoms de ses enfants commencent par la lettre « C ».

Patty Hernandez, 39 ans, vivant en Caroline du Nord, tente de perpétuer une tradition familiale qui consiste à appeler les enfants avec la première lettre du prénom du père, en son honneur, comme relayé par le journal britannique Mirror.

Patty est maman de 16 enfants. Source : Mirror

Tous les enfants ont des prénoms commençant par la lettre « C »

Le père s’appelle Carlos et donc selon la tradition, tous les enfants doivent avoir un prénom qui commence par la lettre « C ». Patty confie qu’elle et son mari ont eu du mal à trouver un prénom pour leur dernier enfant. Ensuite, elle a pensé au prénom de Clayton, sans vraiment réfléchir. « Tous les enfants ont des noms commençant par « C » et nous voulons continuer. Mon mari s’appelle Carlos…c’est un hommage à lui ».

La famille au complet. Source : Mirror

Bien que sa dernière grossesse ait été difficile, Patty se dit prête à continuer à avoir des enfants en affirmant que sa grande famille était une bénédiction de Dieu. « Je n’ai jamais pensé que j’aurais une grande famille jusqu’à ce que je commence à avoir des bébés. Puis j’ai pensé : c’est cool pourquoi pas ? C’est vraiment amusant ».

Le dernier né de la famille : Clayton. Source : Mirror

Clayton le petit dernier pesait 3,7 kilos à la naissance et Patty l’a gardé dans son ventre jusqu’à 40 semaines. Elle déclare avoir eu la plus longue grossesse qu’elle n’ait jamais eu auparavant.

Patty et son mari. Source : Mirror

Peut-on être toujours heureux dans une famille nombreuse ?

A cette question, la gestalt-thérapeute, Anne Sauzède-Lagarde, répond qu’il est important de considérer que la famille est un organisme vivant qui évolue et enclin à se soumettre aux fluctuations du temps et des évènements. Cette famille peut être heureuse par à-coups et selon les périodes. La thérapeute estime que bonheur familial rime avec sentiment d’appartenance, de souplesse dans les relations et de pérennité des liens.

Pour être heureux dans une grande fratrie, il est important selon la spécialiste d’accepter la hiérarchie familiale dans laquelle chacun a sa place, son espace et sa fonction au sein de la famille. De même qu’il est important de tenir compte des singularités et des particularités de chacun quant aux rythmes, goûts, personnalités ou talents de chaque enfant pour qu’il se sente reconnu et soutenu.

Par ailleurs, l’experte explique que dans une famille nombreuse où la vie quotidienne est animée par des disputes, des occasions de faire des drames, des leçons de morale, il est essentiel de prendre de la distance et de relativiser. Pour cultiver le bonheur, il faut apprendre à dédramatiser, à faire preuve d’humour et de rire ensemble. De plus, assumer le conflit sans violence physique ou verbale est fondamental.

Anne Sauzède-Lagarde insiste sur le fait de transmettre les croyances, les idées ainsi que les valeurs familiales afin de donner des repères aux enfants mais sans les contraindre. D’un autre côté, partager du temps ensemble comme cuisiner, jardiner, écouter de la musique ou tout simplement bavarder ensemble et raconter sa journée, et pourquoi pas s’adonner à des jeux de société est indispensable pour ressentir un plaisir à passer du temps avec sa famille et partager des moments pleins d’émotions.

Contenus sponsorisés
Loading...