Avertissement des psychologues : N’utilisez jamais ces 5 phrases lorsque vous parler à votre enfant

Avertissement des psychologues : N’utilisez jamais ces 5 phrases lorsque vous parler à votre enfant


N’utilisez jamais ces 5 phrases lorsque vous parler à votre enfant

L’enfant considère son parent comme sa référence, son modèle, son guide et sa sécurité. Ce que vous donnez à votre enfant pendant qu’il grandit déterminera sa façon de penser de lui-même et sa perception du monde qui l’entoure. En tant qu’un bon imitateur, l’enfant se construit et s’exprime en imitant vos mots et tout ce qui se passe autour de lui. Voilà pourquoi vous devez faire attention à votre langage et éviter à tout prix de dire les phrases suivantes.

Parler à son enfant n’est pas toujours aisé notamment quand on est submergé par la colère, l’énervement ou quand on est agacé par un mauvais comportement de celui-ci. Dans ces cas, nous perdons parfois notre sang froid et notre maitrise de nous-mêmes et nous risquons de proférer des paroles blessantes. Mais peu importe ce que vous ressentez, faites attention à ce que vous dites à votre enfant, et suivez ces conseils.

La voix intérieure de votre enfant est façonnée par votre manière de lui parler

Le cerveau d’un enfant a plus de connexions neurales qu’un adulte et il absorbe facilement tout ce qui se passe autour de lui. La voix de la mère ou celle du père s’enracine profondément dans son cerveau. Ainsi à force d’entendre ses parents, la voix intérieure de l’enfant finit par ressembler à celle de sa mère ou du père. Si en parlant à votre enfant vous êtes toujours durs ou froids ou si vous criez à chaque fois que vous voulez lui dire quelque chose, votre enfant aura tendance à s’auto-flageller à chaque fois qu’il fera une erreur. Si vous pensez mal de lui et que vous lui dites cela, il pensera aussi mal de sa personne constamment. Puisqu’en tant que parent vous êtes sa référence, il aura tendance à croire tout ce que vous dites de sa personne. Pourquoi ne pas vous servir de cet avantage pour le construire ?

Comment devez-vous vous exprimer avec votre enfant ?

Une voix intérieure insultante et énervée peut créer chez l’enfant un sentiment d’inutilité et de nullité créant ainsi un complexe d’infériorité. Si votre langage est plutôt plein de douceur, d’amour, d’honnêteté quel que soit l’acte de votre enfant, la voix intérieure sera d’un grand support durant toute sa vie et peut devenir une source de motivation pour lui. Il ne s’agit pas de ne plus faire de reproches à votre enfant en lui montrant votre désaccord et le laisser faire toutes sortes d’erreurs. Vous pouvez toujours montrer votre mécontentement avec des mots qui montrent à l’enfant que vous croyez en lui pour mieux faire. Ainsi, même lorsque vous serez loin, votre enfant trouvera en lui-même une parole de réconfort qui l’encourage à toujours mieux agir. Vous avez le pouvoir en tant qu’adulte, de faire en sorte que les paroles que vous adressez soient révélatrices de belles choses, et non destructrices. Voilà quelques phrases qu’il faut éviter au maximum selon les psychologues quand vous faites un reproche à votre enfant.

Ne dites pas…Dites plutôt… 

  1. Ne dites pas « Arrête de pleurer immédiatement ! » expliquez-lui plutôt qu’il n’y a pas de mal à pleurer, mais que cela ne fait pas de son acte un bon geste qu’il faut poser.
  2. Evitez les phrases comme « Tu ne vaux rien ! » Dites plutôt : « Personne n’est parfait, tu peux faire mieux la prochaine fois »
  3. Ne dites pas « Les grandes filles/garçons n’ont pas peur ! » Au lieu de refouler son ressenti, vous pouvez aider votre enfant en lui disant : « Il peut arriver qu’on ait peur parfois, mais tu es mon héros et je sais que tu es assez courageux pour affronter cette peur. »
  4. Une autre phrase à éviter est « Tu me déçois ! » Dites plutôt « Ce que tu as fait n’est pas bien et même si tu as agi délibérément tu verras que tu peux mieux faire la prochaine fois quand je t’aurai donné plus d’explications. »
  5. Evitez aussi de dire « Tu n’es pas capable », Dites plutôt « Tu es capable d’être tout ce que tu veux ou de faire tout ce que tu souhaites de faire, tu as juste besoin de t’entrainer »

Les adultes ne sont pas les seuls responsables quand il s’agit des mauvaises paroles adressées aux enfants. Il peut aussi arriver que d’autres enfants profèrent des mots blessants. Mais si vous changez à votre niveau votre façon de vous adresser aux enfants, on pourra assister à un cercle vertueux qui se répercutera dans la société.