Une petite fille meurt après avoir été infesté de poux sur sa tête – ses parents sont accusés de meurtre

Le système immunitaire des enfants n’étant pas totalement développé, ils demeurent des individus vulnérables aux menaces extérieures. Parmi ces menaces, les poux, qui même si elles ne représentent pas spécialement un danger, peuvent dans de rares cas s’avérer mortel. Kaitlyn Yozviak a succombé à une crise cardiaque qui aurait été causée par une infestation de poux dans ses cheveux. 

L’ampleur de l’infestation était si grande qu’elle a déclenché une crise cardiaque. Les parents de la petite fille ont été pointés du doigt et sont aujourd’hui accusés du meurtre de leur fille de 12 ans. The Sun livre les détail de ce drame.

Kaitlyn

Mirror

La petite fille est morte à cause des nombreuses morsures de poux

La petite américaine de 12 ans a développé une anémie suite aux morsures intempestives des poux et ce, pendant une période de trois ans. Jusqu’à ce que mort s’en suivre, les bestioles se gorgeaient dans son crâne.

Ses parents ont été tenus responsables de l’arrêt cardiaque qui en a découlé. Ainsi, Mary Katherine Horton, 37 ans et Joey Yozviak, 38 ans, ont été accusés d’homicide involontaire ainsi que de maltraitance.

Mary Katherine

Mirror

Le tragique de la mort de Kaitlyn était d’autant plus atterrant que les agents de police chargés de cette affaire ont déclaré que c’était le pire cas qu’ils aient jamais vu. Sa tête littéralement envahie par les poux.

Dans les faits, la fille avait vécu le martyr. Elle n’avait pas pris de bain depuis une semaine avant sa mort tragique. Elle était forcée de vivre dans une pièce sale avec tous les parasites qui s’aggloméraient sur son matelas, ses animaux et des meubles. Ce degré affligeant d’irresponsabilité n’est malheureusement pas isolé. Pour preuve, l’histoire de ces parents qui, pour se débarrasser des poux, ont lavé les cheveux de leur fille avec de l’insecticide.

Les experts en charge de son examen avaient eux-mêmes été sidérés par le caractère horrible de son expérience d’après leur déclaration. Elle aurait été laissée à l’agonie pendant des jours.

Joey

Mirror

La petite fille a vécu dans des conditions atroces

Le bureau d’investigation a déclaré que les résultats de son autopsie ne sont pas encore complets. La cause principale de son décès étant l’arrêt cardiaque, les dossiers médicaux précisent aussi que l’une des raisons de son décès était une anémie grave. C’est ce qu’a déclaré Ryan Hilton, agent spécial à la Cour supérieure du comté de Wilkinson aux États-Unis.

Ce dernier avait pensé que les piqures répétées avaient abaissé son taux de fer dans le sang. C’est ce qui aurait causé l’anémie avant de provoquer la crise cardiaque.

En raison des conditions insalubres, les deux frères de la petite fille ont été délogés du domicile familial. Un enfant a besoin de grandir dans un environnement propice à son développement. Malheureusement, certains parents font vivre leurs enfants dans des conditions d’extrême insalubrité.

Maison Kaithlin

Mirror

En 2018, les fichiers des services de protection de l’enfance ont montré un appel indiquant que la maison était infestée d’insectes. Les conditions de vie étaient abominables. 

Ce n’est qu’après le décès de Kaitlyn que l’agence a eu vent des conditions exactes dans lesquelles évoluait cette famille. La fille a été décrite comme une « très gentille » personne par des enseignants dévastés. L’un des professeurs a déclaré : « C’était une fille très douce. Toujours respectueuse. Je n’ai jamais eu de problèmes avec elle » avant d’ajouter « Je n’ai jamais rien constaté de fâcheux chez elle ». La grand-mère de la fille a accusé les travailleurs sociaux de ne pas avoir fait en sorte de prendre soin de la jeune fille. « Si le système avait fait son travail et sauvé Kaitlyn, je l’aurais élevée » a déclaré la femme.

Comment prévenir l’apparition des poux

Le manque d’hygiène est indépendant de la contamination par les poux. Ces derniers ne transmettent pas de maladies. Néanmoins, une surinfection peut se manifester après des grattages intempestifs.

La vigilance est donc l’arme idéale de prévention. Il faut fréquemment surveiller cuir chevelu de vos enfants. Si le problème est signalé à l’école, la vigilance est d’autant plus de mise. Toutefois, un remède économique et naturel existe pour se débarrasser de ces bestioles.

Pour commencer, examinez votre enfant en pleine lumière. De cette façon, vous apercevrez plus facilement les poux de type lentes. Ces dernières sont d’un blanc qui vire vers le gris et ont une forme ovale. Pour ne pas les confondre avec des pellicules, il est à préciser qu’elles sont fixées fermement au cheveux et il n’est pas facile de les déloger.

Procédez donc à une identification méthodique en visant les endroits les plus chauds du crâne, leurs zones de prédilection : Près du cuir chevelu, derrière les oreilles et à l’arrière du cou.

Lire aussi Cette mariée demande à son époux si elle peut embrasser son ex petit ami « une dernière fois » en plein mariage

Contenus sponsorisés