x

Une fille de 17 ans est devenue aveugle à cause d’une maladie mystérieuse après avoir pressé un bouton sur son nez

Parfois, certains boutons peuvent apparaître sur notre visage et c’est encore plus le cas durant la puberté. Le vrai problème commence quand les adolescents ne peuvent s’empêcher d’y toucher, voire de tenter de les enlever quand il s’agit de points noirs. Or, cette manie est préjudiciable pour leur peau et peut parfois aboutir à une conséquence particulièrement grave. L’adolescente de ce témoignage en a fait l’expérience dramatique. Le journal britannique The Sun nous en expose les faits.

Le visage de Mary Ann Regacho, des Philippines, a enflé « comme un ballon ». L’origine de cette mystérieuse maladie était tout simplement un bouton, comme relayé par Le journal britannique The Sun

mary

Le visage de Mary a enflé quand elle a pressé le bouton – Source : The Sun

Elle voulait percer un point noir

L’adolescente de 17 ans a remarqué l’apparition d’un point noir sur le côté de son nez. Plus tard, le point noir a provoqué un gonflement douloureux qui avait fini par obscurcir sa vision au fur et à mesure que l’affection se propageait sur son visage.

Elle pensait au départ, que le bouton tenace qui ne semblait pas disparaître après des semaines était le résultat de problèmes hormonaux. Mary a donné naissance à un petit garçon en 2019 et était familière avec les problèmes de peau engendrés par la puberté et la grossesse. Période d’ailleurs, où la peau nécessite davantage de soins.

mary1

Mary croyait que le bouton était dû aux hormones – Source : The Sun

Un jour, elle en avait assez et s’est résolue à exercer une pression sur la zone en question. Quelques jours plus tard, la zone est devenue douloureuse et a commencé à gonfler. La protubérance s’est propagée sur son visage au point d’atteindre les coins de ses yeux. Si bien, que cela a affecté sa vision.

Une propagation inquiétante

Mary Ann a déclaré que l’enflure s’était propagée depuis l’arête du nez jusqu’à ses joues, puis à son front. Elle pensait que c’était un bouton ordinaire et sans risque. Elle avait essayé tous les remèdes naturels possibles pour guérir mais en vain. Sa crainte est de ne plus retrouver son visage d’avant.

mary2

L’adolescente craint que son visage ne soit plus jamais le même – Source : The Sun

Elle avait d’abord tenté de guérir elle-même l’infection avec des remèdes à base de plantes. Ils ont eu peu d’effet. De plus, son mari, Albert Salles, travaille à temps partiel dans la ferme d’un voisin. Le couple n’avait pas les moyens de solliciter une assistance médicale pour l’enflure car n’ayant pas de revenu stable. L’enflure couvrait désormais plus de la moitié du visage de la jeune femme.

Une mystérieuse maladie qui n’a pu être diagnostiquée

Après presque une année de lutte contre le gonflement douloureux, Mary Ann Regacho a pu le faire vérifier dans un établissement hospitalier. Pourtant, le petit hôpital de la province n’était pas en mesure de faire quoi que ce soit. En effet, ils n’avaient pas l’équipement approprié pour diagnostiquer la mystérieuse maladie. Suite à cela, Mary a été transférée dans un plus grand établissement.

son mari

Son mari tente à travers une vidéo de lever des fonds pour payer la facture médicale de sa femme – Source : The Sun

Son mari a alors sollicité de l’aide car incapable de couvrir les frais médicaux. C’est ainsi qu’à travers une vidéo enregistrée par une tante, Salles tenant son bébé, s’exprime pour demander à des « gens généreux » des dons. Ces derniers serviraient à envoyer Mary Ann à l’hôpital.

Il déclare : « Nous ne gagnons qu’assez pour nous et notre bébé d’un an. Je ne peux donc pas payer ses factures médicales. »

Quand est-ce qu’il est possible de percer un bouton sans encourir un risque ?

Yael Adler, dermatologue, déclare que « pour prendre soin de sa peau, il faut la laisser tranquille ». Pourtant peu de personnes respectent cette règle. On la respecte encore moins quand un bouton blanc apparaît sur le visage et qu’il faille par exemple aller au travail.

Il est tout de même possible de percer sous certaines conditions selon Laurence Beille, dermatologue à Grenoble. Elle déclare : « Quand le bouton est jaune et prêt à s’extérioriser, on peut le percer avec une aiguille et le presser précautionneusement. Quant au point noir ou comédon ouvert, il est possible de le faire sortir avec un tire-comédon ou entre deux kleenex, sans s’acharner s’il ne vient pas, car ça peut s’infecter. ». Il convient de désinfecter la zone avant et après chaque opération.

Si le bouton ne présente pas de papule blanche ou purulente, évitez de le toucher car il n’est visiblement pas encore mûr. Auquel cas, cela aggrave l’inflammation de celui-ci. La spécialiste conseille d’appliquer un anti-inflammatoire comme du peroxyde de benzoyle à ce stade. Un antibiotique local pourrait également marcher.

Le soin et le nettoyage du visage s’avèrent importants et l’une des bonnes façons de se débarrasser des taches ou de l’acné, est l’utilisation du citron. Vous pouvez également essayer d’autres astuces comme le masque dentifrice et sel pour éliminer les points noirs.

Contenus sponsorisés
Loading...