Un père sans cœur frappe brutalement son fils de 6 ans après avoir refusé de faire du sport

La violence envers les enfants est un fléau qui aujourd’hui fait encore des victimes partout dans le monde. La France n’y échappe pas puisqu’un enfant meurt tous les 5 jours des suites de maltraitance. Ce phénomène relève du tabou dans nos sociétés puisqu’il est dans certains cas passé sous silence par les proches et la famille qui sont témoins des violences. En Russie, un père sans cœur est filmé par sa femme alors qu’il est en train de battre leur garçon de 6 ans simplement parce qu’il a refusé de faire des pompes. Découvrez le récit de cette histoire sordide relayée par nos confrères du journal britannique le Mirror.

C’est de Russie que nous vient ce fait divers tragique. Emilbek Zhunusov, 35 ans, bat sans merci son fils de 6 ans. La raison ? Alors qu’ils s’adonnaient à une activité sportive à la maison, le fils aurait tout simplement refusé de faire des pompes, entraînant la rage de son paternel et le tout filmé par une mère indifférente du sort de son garçon.

Emilbek Zhunusov

Le refus d’un garçon

Emilbek Zhunusov 1

C’est au pays des Tsars qu’Emilbek Zhunusov vit avec sa femme de 33 ans ainsi que leur garçon de 6 ans. Le 16 Avril dernier, le mari a été arrêté pour avoir battu son fils. Tout commence lorsque Emilbek décide de s’entraîner à la maison avec son enfant. Jusque-là rien d’anormal si ce n’est un père qui décide de partager un moment avec son fils afin qu’ils se dépensent.

Emilbek Zhunusov 2

C’était sans compter la rage folle dans laquelle est entré Emilbek lorsque son fils a tout simplement refusé de faire des pompes. Les représailles de l’homme de 35 ans ont été sans pitié : Emilbek décide de battre son fils. Filmé par sa conjointe qui ne semble pas du tout choquée des actions son mari, Emilbek jette son fils par terre afin de l’asséner de coup de poings et de pieds. Le garçon se débat, pleure, crie et se défend comme il peut mais est totalement à la merci de la cruauté de son père.

« Battre pour éduquer »

Emilbek Zhunusov 3

Partagée sur les réseaux sociaux, la vidéo a outragé les internautes qui ont montré du doigt des parents cruels et sans remords. Face aux critiques et selon le Mirror, ces derniers ont publié une deuxième vidéo où ils tentent d’expliquer leurs motivations. Emilbek a donc déclaré : « Je lui ai dit (à son fils, NDLR) de faire des pompes mais il a refusé. Je ne l’ai pas battu fort. Il n’a pas eu de blessures », il a même ajouté : « Le garçon n’a rien ressenti et il ne m’en veut même pas ».

Pour ce couple, les violences envers les enfants sont une normalité puisque « tout le monde bat son enfant pour les élever à être de bonnes personnes ». Ce récit n’a toutefois pas convaincu les autorités puisque la police a décidé d’arrêter Emilbek pour violence sur mineur. Face au juge, Emilbek a déclaré : « Je n’ai pas battu mon fils, je l’ai éduqué ». Emilbek a écopé d’une peine de prison de 2 mois.

Emilbek Zhunusov 4

Les enfants violentés, des séquelles à vie

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la maltraitance infantile comme toute violence ou négligence envers une personne mineure. Quelles qu’elles soient, les violences commises envers les enfants leur affligent des séquelle physiques mais aussi psychologiques graves :

– Ayant toujours été le réceptacle de violences, cela devient une normalité pour ces enfants qui ont plus de chances de devenir des individus agressifs plus tard.
– Les enfants violentés souffrent souvent de dépression
– Ces individus ont plus de chance de développer des comportements sexuels à risque voire dangereux pour leur santé.
– De même, ces enfants ont plus tendance à devenir alcooliques ou toxicomanes.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close