x

« Un geste admirable » 5 ans après le divorce, une femme offre un rein à son ex-mari

Quand des membres d’une même famille sont impliqués dans une maladie grave, certains seraient prêts à faire ce qui semble impossible. En dépit de leur divorce, une femme n’a pas hésité à donner son rein à son ex-mari pour lui sauver la vie. Son altruisme et son geste héroïque ont été relayés par The Mirror. 

Alors que 5 ans sont passés après leur divorce, Kelly Hope n’a pas hésité à donner un rein à son ex-mari, Dan Pyatt. Pour cette mère courage, il était hors de question de laisser ses enfants sans père.

Dan

Dan Pyatt et Kelly Hope photographiés en compagnie de leurs filles – Source : Mirror

Une maladie rénale agressive

Le couple avait commencé à se fréquenter à 18 ans, puis 13 ans plus tard, ils se sont mariés. Mais moins d’un an après leur union, Dan a contracté une maladie rénale, révèle The Mirror.

Alors qu’ils attendaient la naissance de leur deuxième fille, le couple a été averti que dans 10 ans, Dan aurait besoin d’une greffe de rein. Selon Kelly,  « Il n’y avait pas de problèmes rénaux dans la famille de Dan, il était juste malchanceux  ». Elle révèle par ailleurs qu’il était toujours fatigué et avait des symptômes grippaux et des maux de tête, mais qu’ils attribuaient ces derniers à ses longs horaires de travail en tant que chauffeur de taxi.

Lorsqu’un jour, Dan a été incapable de se lever du lit, le couple s’est rendu à l’hôpital et a découvert à partir de son échantillon d’urine qu’il y avait un niveau élevé de sang. Au début, les docteurs parlaient de leucémie avant qu’un consultant n’émette l’hypothèse d’un problème rénal.

En effet, Dan a été diagnostiqué d’une néphropathie à IgA au niveau des deux reins. Il s’agit d’une accumulation de protéines qui enflamment et endommagent les tissus.

Kelly Hope

Kelly avant l’opération – Source : Mirror

Obligés de se séparer

Le mode de vie du couple et les priorités de chacun ont poussé Dan et Kelly à divorcer. Cela rendait l’atmosphère « horrible » selon les dires de Kelly et c’est la raison pour laquelle, il leur a semblé plus sage de se séparer, notamment pour préserver le bien-être des enfants, qui peuvent pâtir d’un mariage toxique. Ils avaient tout de même tenu à rester en bons termes et à préserver leur amitié d’antan.

dan et kelly

Kelly et son ex-mari Dan, le jour de leur mariage – Source : Mirror

Une greffe nécessaire pour lui sauver la vie

Les médecins ont commencé à parler de greffe à Dan mais ce dernier, ne voulant pas inquiéter sa famille, a préféré ne pas les en informer. Après un an d’attente sans donneur et une détérioration majeure de son état de santé, Kelly a décidé de passer à l’action en faisant le test et il s’est avéré que leurs tissus étaient correspondants. Leur sang, en revanche, ne l’était pas, mais le couple divorcé a tout de même décidé d’opter pour une greffe qui implique l’élimination des anticorps pour s’assurer qu’il n’y aura aucun rejet.

Ils ont également expliqué la situation à leurs filles pour ne pas les inquiéter. Le jour de l’opération, tout le monde était présent. Kelly tentait de sourire pendant que ses filles lui faisaient un salut de la main, empli d’inquiétude. « Je devais être forte pour elles » a déclaré la maman, convaincue de faire le bon choix pour sa famille.

L’opération a été un succès et cinq jours plus tard, Dan a pu quitter l’hôpital. Il est en mesure de retourner au travail et a pu passer un merveilleux Noël en famille avec Kelly et leurs filles âgées de 16 et 11 ans. Ils ont également profité de vacances en France.

Aujourd’hui, Dan est infinement redevable au geste extraordinaire de son ex-femme et la considérera à jamais comme son héroïne.

Comment prendre soin de ses reins ?

En dehors des mauvaises habitudes qui endommagent vos reins ou de facteurs génétiques non modifiables, Il peut être salutaire de préserver ces organes en adoptant une meilleure hygiène de vie. A l’occasion de la Semaine Nationale du Rein en 2019, la Fondation du Rein et France Rein ont donné quelques conseils à suivre, relayés par Femme Actuelle.

1. Boire suffisamment d’eau et consommer des aliments sains

L’hydratation est essentielle pour préserver ses reins, de même qu’une alimentation équilibrée. Il est recommandé de privilégier le fait maison pour éviter l’excès de sel et de ne pas abuser des protéines qui, à terme, peuvent fatiguer ces organes.

2. Éviter les substances toxiques

Le tabac représente l’un des facteurs de risque des maladies rénales et peut dégrader leur fonction. Il en va de même pour certains médicaments comme l’aspirine ou l’ibuprofène s’ils sont utilisés à long terme ou à forte dose dans un contexte d’auto-médication.

3. Bouger régulièrement

L’exercice est fortement préconisé et ce, pour préserver une bonne santé générale. Selon France Rein, il faudrait éviter de passer deux jours sans aucune activité physique. Il existe même plusieurs types d’entraînement simples à faire chez soi pour éviter la sédentarité.

4. Se faire dépister

À moins d’être à un stade très avancé de l’insuffisance rénale, il est difficile de percevoir des symptômes. Pour cette raison, le dépistage est vivement conseillé, notamment en cas de maladies auto-immunes, d’obésité, de diabète ou de pathologies cardiovasculaires.

A savoir que les symptômes d’un mal de rein impliquent des altérations de l’urine, une perte d’appétit, des nausées, des vomissements, une fatigue inexpliquée ou encore une accélération du pouls.
En cas de doute sur votre état de santé, n’hésitez pas à consulter un avis médical.

Contenus sponsorisés
Loading...