x

Un garçon de 9 ans explose en pleure lors de sa dernière chimiothérapie contre le cancer

C’est un moment émouvant immortalisé par cette maman bouleversée par la guérison de son fils. Découvrez la réaction de ce petit garçon de 9 ans lorsqu’il découvre que son combat contre le cancer est gagné et terminé lors de sa dernière séance de chimiothérapie.

Relayée par nos confrères d’ABC News, les larmes de ce petit garçon qui a vaincu le cancer touchent en plein cœur. Ces dernières sont la consécration de 3 ans de bataille contre cette terrible maladie.

« Les larmes les plus heureuses de tous les temps »

La guérison de cet enfant était tellement attendue par sa famille, que sa maman a décidé de le filmer lors de sa dernière séance de chimiothérapie. Après avoir appris qu’il n’était plus malade, Steven fond en larmes, de joie. Ashley Cotter, sa mère, a non seulement immortalisé ce moment bouleversant mais l’a aussi partagé sur Facebook. Elle y raconte le parcours de son enfant contre cette terrible maladie. « Vous n’avez jamais vu le bonheur à l’état pur jusqu’à ce que vous ayez vu un petit garçon de 9 ans pleurer les larmes les plus heureuses de tous les temps » s’émeut-elle.

Le combat du petit guerrier

Bien que le son soit très faible sur cette vidéo, elle est tellement chargée d’émotion que nous pouvons ressentir le soulagement de ce garçon courageux et déterminé. La mère raconte que cela fait 3 ans qu’il lutte contre cette maladie, et lorsqu’il sait qu’il est guéri, ce petit guerrier fait un V de la Victoire. « L’un des moments les plus fiers que je n’ai jamais vécus ! ». C’est ainsi que cette maman a nommé cette vidéo bouleversante et elle a fait écho chez les internautes puisque plus d’une centaine d’entre eux ont réagi avec un cœur à cette bonne nouvelle. Elle écrit que cela a été horrible pour elle d’entendre le diagnostic de son fils il y a quelques années. « Etre enfin ici à la fin et d’avoir vu mon garçon de 9 ans battre le cancer me comble de joie. Son visage et sa tête haute étaient absolument incroyables » confie-t-elle aux journalistes avec émotion.

ashleycotter

Ce petit garçon a combattu cette maladie avec bravoure. Source abcnews

Un arsenal pénible de traitement

Après s’être remise de ses émotions, la maman revient sur ce souvenir charnière dans une vie. « C’est une telle bénédiction que mon bébé ait eu un nouveau départ », raconte-t-elle, 3 ans après cette terrible nouvelle. Cette vidéo a ému de nombreux internautes et a été vue plus de 14 000 fois. Le petit Steven souffrait de leucémie lymphoblastique aiguë à haut risque, un type de cancer lié à la multiplication de lymphocytes défaillants dans la moelle osseuse. S’en est suivi après ce diagnostic, de nombreux séjours à l’hôpital, des transfusions sanguines et plaquettaires et une chimiothérapie rachidienne et portuaire. Autant d’interventions que le petit Steven a endurées avec foi et courage.  Cet enfant atteint de cancer était aussi empli de joie. Il a reçu un message d’anniversaire depuis la fenêtre de l’hôpital.

« Nous nous sommes rapprochés »

Ces années ont été éprouvantes pour la famille Cotter mais cette maladie l’a soudée plus que jamais. La maman raconte : « Nous nous sommes tellement rapprochés et avons noué un lien avec Dieu. Nous avons toujours gardé la foi ». Le petit garçon subissait sa chimiothérapie tous les jours pendant 3 ans, jusqu’à sa guérison. Sur la vidéo, nous pouvons voir ses frères, son meilleur ami et son père s’extasier de cette merveilleuse nouvelle qui a fait fondre Steven en larmes de joie et de soulagement. Cette mère atteinte de cancer de la thyroïde de stade 4 a aussi vaincu la maladie. Elle a changé radicalement son mode de vie.

Comment aider un enfant malade ?

Si la maladie est une épreuve pour l’enfant, cela est d’autant plus douloureux pour un parent qui l’aide et l’accompagne vers la guérison. Mylène Panarelli, psychologue clinicienne au sein de la Ligue contre le cancer, livre son expertise pour mieux faire preuve de soutien. Pour la spécialiste, dans de pareilles circonstances, le couple doit opter pour une bonne communication et être uni face à la maladie de l’enfant. Et pour cause, toute une logistique s’organise autour de cette pathologie redoutée qui peut déséquilibrer la dynamique familiale, un élément clé pour aider dans ces circonstances difficiles. Elle recommande également de ne pas culpabiliser et de savoir apprivoiser sa place quand les médecins soignent l’enfant. « On doit s’en remettre au corps médical pour obtenir un résultat qui est lui-même incertain », analyse-t-elle. Un compromis entre lâcher prise et soutien donc, pour accompagner leur enfant dans ce combat.

Contenus sponsorisés
Loading...