x

Sexe et coronavirus : ce que vous devriez savoir

A l’heure où il est fortement déconseillé d'éviter les embrassades ou même de se serrer la main et où des règles de distanciation sociale rigoureuses sont mises en place, plusieurs personnes se demandent ce qu’il adviendra de leur plaisir charnel. En effet, une pléthore de personnes s’interroge sur le lien entre les relations sexuelles et la transmission du coronavirus et quelle vie sexuelle ils pourraient possiblement maintenir en ces temps de crise. Dans cet article, nous levons le voile sur les réels risques liés au sexe et au coronavirus et vous prodiguons des conseils qui vous permettront de rester actif sexuellement tout en vous protégeant. Ces informations et conseils nous sont relayés par Euronews.

Comment maintenir une vie sexuelle saine et active à l’heure du coronavirus ? Telle est la question qui trotte dans l’esprit d’un grand nombre de personnes. Dans cet article, nous répondons à cette question toute en écartant les mythes véhiculés au sujet du sexe et du coronavirus.

Le coronavirus est-il une infection sexuellement transmissible ?

La réponse est non. Bien que toute relation sexuelle (ou physique) présente bel et bien un risque de transmission, le coronavirus n’est pas, à l’heure actuelle, classé comme étant une infection sexuellement transmissible (IST).

En effet, la définition des infections sexuellement transmissibles telle qu’établie par l’Organisation Mondiale de la Santé ne prend en considération que les infections qui sont directement la conséquence de rapports sexuels, comme la gonorrhée, les chlamydioses, la syphilis, la trichomonase, etc. et ne concerne donc pas le coronavirus.

Un guide publié par les services de santé de la ville de New York a affirmé que “la maladie du COVID-19 a été retrouvée dans les selles de personnes infectées mais n’a pas encore été retrouvée dans le sperme ou les sécrétions vaginales”. Le guide s’est toutefois empressé de préciser que “nous avons encore beaucoup à apprendre sur le COVID-19 et le sexe”.

Le sexe : un facteur de risque non négligeable

Afin de limiter la propagation du coronavirus, les autorités de plusieurs pays exhortent leurs populations à respecter des règles de distanciation sociale strictes. En effet, il est fortement recommandé d’éviter tout contact physique et de maintenir une distance de sécurité d’au moins un mètre et demi avec autrui.

Or, toute action de nature sexuelle implique naturellement un rapprochement physique et expose donc les 2 partenaires sexuels ainsi que leur entourage à des risques. Le coronavirus étant principalement transmis par le biais de gouttelettes respiratoires infectieuses, l’échange de baiser langoureux ou même le simple contact étroit qui accompagnent les relations sexuelles représentent de véritables facteurs de risque.

Peut-on maintenir une vie sexuelle en limitant les risques de transmission ?

Bien que toute forme de contact physique soit fortement déconseillée à l’heure du coronavirus, il existe certaines mesures permettant de limiter les risques de contamination.

Le guide mis en ligne par les services de santé de New York recommande avec humour : “Votre partenaire sexuel le plus sûr, c’est vous-même. La masturbation ne propage pas le COVID-19, surtout si vous vous lavez les mains (et vos éventuels sex toys) à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes avant et après l’acte sexuel”. 

Si la masturbation ne vous satisfait pas, les services de santé de New York vous recommandent d’opter pour la prudence et de vous rediriger vers le second partenaire le plus sûr : “L’autre partenaire le plus sûr est celui avec qui vous vivez”. Le guide exhorte par ailleurs les personnes sexuellement actives à éviter tout contact avec toute personne extérieure à leur foyer :  “Vous devez éviter les contacts rapprochés, y compris les rapports sexuels, avec toute personne extérieure à votre foyer”.

Enfin, il est crucial de n’avoir aucun contact physique avec toute personne présentant des symptômes du coronavirus ou si vous en présentez vous-même.

Coronavirus : les gestes arrière

Dans sa section dédiée au coronavirus, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande les gestes barrière suivants pour limiter la propagation du virus mortel :

– Se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.
– Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres.
– Eviter de se toucher le nez, les yeux et la bouche.
– Veiller à respecter les règles d’hygiène respiratoire, à savoir tousser ou éternuer dans le pli du coude ou avec un mouchoir jetable.
– Appeler un médecin en cas de symptômes qui vous dirigera vers la démarche à suivre en fonction de la gravité de votre cas.
– Rester chez soi.
– Se tenir informé de l’évolution de la situation.

Contenus sponsorisés
Loading...