S’endormir avec une maladie chronique peut être un véritable cauchemar

Le sommeil est une partie très importante, si ce n’est cruciale, de notre existence. La qualité de celui-ci, tout comme le degré de confort, ont une incidence bien plus grande sur notre santé que ce que l’on pourrait s’imaginer. De ce fait, il y a des gens qui ont du mal à trouver des nuits paisibles, notamment à cause de certaines maladies chroniques qui ont tendance à perturber ce repos tant précieux.

Sommaire

Les maladies chroniques font généralement partie de ces facteurs capables de perturber le sommeil d’une personne. Hyperthyroïdie, asthmes, reflux œsophagien, rhumatismes etc. Autant de pathologies qui peuvent causer l’insomnie. Ainsi, différentes personnes concernées par ceci ont, avec le temps, pu développer des techniques pour essayer d’atténuer leurs désagréments nocturnes, comme le relaye le site de santé américain Healthine..

Il est possible de gérer différemment le temps pendant lequel vous luttez pour vous endormir

Ann T. Une internaute qui a le TDAH (Trouble du déficit d’attention avec hyperactivité), une maladie dont les symptômes différent d’une personne à l’autre, explique qu’elle a trouvé une astuce qui l’aide à tirer profit du temps qu’elle met avant d’avoir envie de s’abandonner aux bras de morphée : « Cela peut paraître insensé, mais j’ai trouvé l’astuce… J’essaie d’apprendre à manipuler certains logiciels informatiques, ce qui est bien entendu ennuyeux. Dès que j’ai du mal à dormir, je me dis « va faire un peu d’Excel ! » et généralement, le sommeil ne tarde pas trop à arriver !»

Une autre internaute, Anna Renault, cette fois-ci atteinte d’un cancer du sein, une forme de cancer qui pourrait dans 40% des cas être évité, nous révèle ce qu’elle fait lorsqu’elle a du mal à trouver le sommeil : « Les nuits pendant lesquelles j’ai du mal à dormir, je me mets tout simplement à écrire. J’ai déjà rédigé plusieurs livres parlant de mon périple à travers les maladies, de la vie mais aussi de fiction. Extérioriser ce que j’ai à l’intérieur de moi m’aide à me détendre et à trouver le sommeil. ». 

Chez certaines personnes atteintes de maladies chroniques, il devient indispensable de mettre en place une sortie de routine avant le coucher

Tyler K., une personne atteinte de polyarthrite rhumatoïde nous livre sa petite routine personnelle : « Aux yeux de certains, mes habitudes peuvent paraître insensées., mais pas pour ceux qui vivent avec la même maladie. Il vous faudra prendre un bain chaud, puis faites des étirements et des exercices respiratoires. Une fois que vous aurez fait tout cela, vous serez si épuisés, que vous vous effondrerez ! »

Stolar, un artiste et auteur-compositeur souffrant d’un trouble bipolaire doublé d’une dépression raconte : « J’aimerais tellement vous dire que je n’ai pas tendance à regarder une série Netflix jusqu’à ce qu’il soit 3 heures du matin et que je m’endorme d’épuisement, mais c’est malheureusement le cas… Cela dit, j’ai remarqué que se préparer à se coucher en éteignant ses écrans, en se brossant les dents et en faisant de la lecture aidait énormément à trouver un cycle de sommeil plus normal, j’y travaille actuellement. »

Comment mettre en place votre propre routine de sommeil

–         Prendre un bain aux sels d’Epsom (sulfurâtes de magnésium) et aux huiles essentielles aux effets apaisants.

–  Mettre à l’arrêt vos appareils (notamment les écrans)

–  Ecouter une bande sonore relaxante ou un guide de méditation

–  Prévoir des couvertures ou des oreillers doux pour améliorer le confort.

Il existe également des postures de Yoga qui peuvent vous aider à trouver le sommeil. La chandelle par exemple apaise l’esprit au moment d’aller se coucher. Cette pratique a d’ailleurs 13 bienfaits validés par la science

Lire aussi Que faire si vous êtes essoufflé ? Les premiers secours en cas de covid-19 ou d’autres maladies

Contenus sponsorisés