Rhinoplastie : dans quel cas avoir recours à cette opération et quels sont les risques ?

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale qui a pour objectif de modifier la morphologie du nez. Ce remodelage est très prisé pour faire disparaître certaines disgrâces, mais il existe également de nombreuses autres raisons. Il s’agit d’une opération délicate dont il est essentiel de connaître les risques. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer.

Quand faire de la rhinoplastie ?

La rhinoplastie peut être réalisée dans un but esthétique ou fonctionnel. Toutefois, la chirurgie esthétique du nez est le motif le plus répandu. Elle vise à corriger un défaut apparent dont celui-ci pourrait faire l’objet. Il peut s’agir d’un nez considéré comme trop gros, trop petit ou trop long. Ainsi, il est possible de l’affiner, de le redresser ou encore de le raccourcir.

Dans ce cas, l’opération concernera la pointe du nez ou la pyramide nasale. Un autre défaut apparent appelé cyphose nasale peut également nécessiter une intervention chirurgicale. C’est une bosse qui se forme dans la partie osseuse du nez en lui conférant un aspect disgracieux. Elle peut être naturelle ou survenir à l’issue d’un choc. La rhinoplastie permet de la retirer.

Elle peut aussi servir à corriger la zone située entre la lèvre supérieure et le nez afin d’améliorer le sourire. Dans d’autres cas, la rhinoplastie esthétique peut être d’ordre ethnique. En effet, certaines races peuvent présenter des caractéristiques anatomiques particulières au niveau du nez. La rhinoplastie permet de le redessiner pour lui donner une forme mieux proportionnée.

Parfois, l’amélioration esthétique du nez n’est pas le but principal d’une rhinoplastie. Certaines personnes peuvent rencontrer des difficultés à respirer en raison de la forme de leur nez. Ces gênes fonctionnelles sont généralement occasionnées par une déviation de la cloison nasale.

La rhinoplastie permet donc de la redresser afin d’améliorer la respiration du patient. Dans ce cas, on parle de rhinoseptoplastie. Il faut cependant noter que cette intervention peut entraîner une modification de la morphologie du nez.

Quels sont les risques de la rhinoplastie ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, la rhinoplastie comporte son lot de risques. Le premier est la transformation complète de l’expression du visage. En effet, celle-ci est le concours de plusieurs éléments qui, modifiés individuellement, peuvent avoir une incidence sur les autres composantes. La décision de se faire opérer le nez est donc à mûrement réfléchir.

Mesure du nez d’un patient

Mesure du nez d’un patient – source : spm

Cette modification du visage peut avoir des répercussions d’ordre psychologique entraînant dans certains cas un changement de personnalité. On peut également constater d’autres effets secondaires post opératoires. C’est notamment le cas des douleurs. Si celles-ci ne sont pas importantes, la prise d’antalgique permet de les calmer.

En outre, dans les quinze jours qui suivent l’opération, certains troubles sont fréquents. Ainsi, il est possible d’observer une obstruction nasale en raison de la présence de croûtes ou d’une mèche endonasale. Des œdèmes ou des hématomes sur la face et un larmoiement causé par l’irritation des voies lacrymales sont également possibles. Les dents de la mâchoire supérieure peuvent subir des troubles de sensibilité. Par ailleurs, lors de l’ablation du plâtre posé pendant l’opération, il peut y avoir une érosion cutanée. Au minimum six mois sont nécessaires afin d’avoir une idée de l’aspect définitif du nez. Il faut compter un an pour juger l’efficacité de l’opération.

Les effets secondaires possibles

À long terme, la rhinoplastie peut aussi avoir des effets secondaires. Couramment, on peut observer une couperose.

Celle-ci nécessitera alors un traitement laser afin de disparaître. La cloison nasale peut être perforée à la longue entraînant des sifflements. Des croûtes peuvent se former et précéder l’apparition de faibles saignements, mais récurrents. L’obstruction nasale peut persister si la déformation initiale du cartilage était importante ou si des brides cicatricielles apparaissent.

L’insensibilité des dents supérieures de la mâchoire peut se prolonger et il y a des risques de cicatrisation hypertrophique. Les complications les plus graves peuvent entraîner une nécrose des tissus qui conduit à une cicatrisation inesthétique.

D’autres complications telles que des troubles de la vue ou une atteinte de la voie lacrymale sont possibles, mais très rares. Tous ces phénomènes sont inattendus et peuvent parfois impliquer une retouche chirurgicale.

La rhinoplastie est une opération qui permet de retrouver un nez en harmonie avec son visage. Toutefois, elle présente des risques non négligeables. Il est donc capital de choisir avec soin son chirurgien esthétique afin d’éviter certains désagréments.

Lire aussi Abcès dentaire : Comment le traiter rapidement et le prévenir ?

Contenus sponsorisés