Doigt à ressaut : définition, causes et traitements, que retenir ?

Le doigt à ressaut représente l’une des rares pathologies qui se manifestent par une douleur vive et un engourdissement du doigt en flexion. Fréquent au sein de la population, il se manifeste souvent à ses débuts au réveil du lit. Banalisé, il peut engendrer un blocage complet du doigt avec un état de mal-être général. Pour en savoir davantage sur le sujet, suivez-nous pour un zoom complet du doigt à ressaut, de ses causes à son traitement en passant par sa définition.

Le doigt à ressaut, qu’est-ce que c’est ?

Vous est-il déjà arrivé de constater en essayant de plier vos doigts un bon matin que l’un d’eux refuse de fléchir ? Et que pire, il engendre des douleurs vives ? Si oui, vous avez déjà expérimenté les effets du doigt à ressaut.

Encore connue sous le nom de doigt à ressort, cette pathologie se manifeste par une paralysie partielle ou complète d’un doigt en flexion. On parle de blocage du doigt pour exprimer le refus de ce dernier de suivre le mouvement des autres doigts de la main.

Dans la réalité des faits, ce blocage peut survenir sur un doigt en flexion ou en extension. Ces conséquences sont parfois désastreuses et peuvent partir d’un simple blocage à une rupture des tendons fléchisseurs.

Quelles sont les causes probables du doigt à ressaut ?

Plusieurs raisons peuvent justifier la survenue du doigt à ressaut. Parmi les plus probables, on peut répertorier en premier lieu l’inflammation de la gaine synoviale du tendon fléchisseur. Celle-ci se manifeste en effet par un gonflement de la gaine qui obstrue l’entrée du canal digital. Il se forme alors un petit nœud qui empêche la circulation de tout liquide.

Outre cette cause, le doigt à ressaut peut être aussi héréditaire. Dans ce cas, il est transmis des parents aux enfants. On le répertorie enfin dans la catégorie des maladies d’origine diabétique, en raison de sa forte présence au sein de la population souffrant de cette pathologie.

Quid des traitements préconisés ?

Comme mentionné précédemment, lorsqu’il est banalisé, le doigt à ressaut engendre des complications allant d’un simple blocage à une rupture des tendons fléchisseurs. Or, en cas de rupture, le doigt perd sa capacité de flexion. Voilà pourquoi des traitements existent pour remédier à cet état de choses. Parmi les plus préconisés, on peut citer :

Le traitement par infiltration

Le traitement par infiltration représente le tout premier soin auquel on fait recours en cas de pathologie du doigt à ressaut. Il consiste notamment en l’injection de produits anti-inflammatoires conçus à base de cortisone au niveau de l’articulation du doigt en question. Le résultat est rapide, mais peut parfois montrer ses limites. Dans ce cas, on fait recours au traitement chirurgical.

Le traitement chirurgical

Très souvent proposé en seconde intention, le traitement chirurgical consiste en un premier temps en une anesthésie locale du doigt affecté. On procède ensuite à une incision au niveau de sa racine pour dégager le nodule formé au niveau de son muscle fléchisseur.

La bonne nouvelle, c’est que cette opération est réputée rapide et offre d’excellents résultats. L’individu peut alors reprendre le cours normal de sa vie dans l’intervalle de quelques semaines.

Lire aussi Comment soigner vos genoux et reconstruire la force articulaire ?

Contenus sponsorisés