Personne n’est à l’abris » Une adolescente de 16 ans meurt du coronavirus dans la région parisienne

Le coronavirus continue son avancée à travers le globe. L’Europe est l’une des zones qui subit la crise pandémique de plein fouet. Les mesures de confinement sont de plus en plus durcies par les pays du vieux continent, mais cela ne suffit pas à totalement arrêter la propagation du virus. C’est le directeur général de la Santé Jérôme Salomé qui a annoncé lors de sa prise de parole quotidienne le décès d’une adolescente de 16 ans en Île-de-France, cela marque la plus jeune française à avoir succombé d’une infection au covid-19. Découvrez cette information qui a été relayée par nos confrères de FranceInfo.

Alors que l’Europe continue son combat contre la pandémie de coronavirus, nous apprenons lors du discours du directeur général de la Santé Jérôme Salomé le décès d’une jeune adolescente de 16 ans dû au coronavirus en Île-de-France, c’est aujourd’hui la plus jeune française à décéder d’une infection au covid-19.

« Une très, très triste » annonce

Alors que l’Europe tente de contenir la propagation de la pandémie, les pays européens durcissent leurs mesures de confinement. C’est le cas notamment en France, où l’on dénombre près de 29 155 cas d’infections. Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomé, fait le point quotidiennement sur le bilan de la pandémie en France. Ce jeudi soir, le directeur général de la Santé se porte aussi le messager d’une très, très triste annonce : Une jeune adolescente de 16 ans vivant en Île-de-France aurait décédé des suites d’une infection au coronavirus. C’est selon FranceInfo la française la plus jeune à décéder du covid-19.

Personne n’est à l’abris 

Julie, voici le nom de la défunte adolescente, aurait d’abord été testée négative au virus, des tests postérieurs sont venus confirmer l’infection de la jeune fille par le coronavirus.

Pour Jérôme Salomé, l’information entourant la mort de cette jeune patiente est « importante, puisque les formes sévères chez les sujets jeunes sont extrêmement rares ». Le directeur général de la Santé développe concernant les complications sévères chez les jeunes : « elles surviennent de temps en temps pour des raisons multiples. On le voit notamment dans certaines infections virales (avec) des formes extrêmement sévères exceptionnelles ».

Le bilan de la pandémie

Comme on vous l’a rappelé plus tôt, la France fait face aujourd’hui à près de 29 000 infections et 1 696 décès selon Cnews. Au niveau international et selon le point presse du 26 mars du directeur général de la Santé Jérôme Salomé, 495 000 cas d’infection à travers le monde ont été confirmés, touchant près de 175 pays.

Les États-Unis plus particulièrement font face à une augmentation fulgurante : 13 600 cas en seulement un jour selon Jérôme Salomé, l’oncle Sam se hisse désormais au 1er rang des pays les plus touchés au monde.

L’Italie quant à elle est le pays le plus touché d’Europe, le continent est aujourd’hui considéré par l’OMS comme étant le centre de la pandémie de coronavirus. Face au nombre d’infectés qui ne cesse de croître et qui atteint aujourd’hui le nombre de 80 000 chez nos voisins transalpins, le système hospitalier italien est à bout. Avec près de 9000 décès , l’Italie est le pays où il y a eu le plus de morts durant cette crise pandémique

Contenus sponsorisés
Loading...
Close