Mc Donald’s en Chine interdit l’accès aux « noirs » à cause du Coronavirus

La pandémie qui déferle dans le monde a contraint plusieurs pays à adopter des mesures strictes pour enrayer la transmission du coronavirus. Alors que le bilan mondial de l’épidémie s’élève à plus de 174 000 morts, son foyer d’origine, la Chine, enregistre pour l’heure 4636 décès. Actuellement, de nombreux médias ont dénoncé des actes discriminatoires entrepris par le restaurant McDonald’s dans la métropole de Canton en Chine. Pour lutter contre la propagation du virus, le restaurant a interdit aux Africains de pénétrer dans les lieux. L’information a été relayée par nos confrères du Parisien.

Suite à la propagation du coronavirus hors son foyer principal, la Chine, plusieurs Asiatiques ont subi des propos, des blagues ou encore des insultes racistes. Stigmatisées et humiliées dans la rue, les transports en commun, ainsi que sur les réseaux sociaux, les personnes d’origine asiatique n’ont pas manqué de dénoncer ces comportements malveillants. Le hashtag #jenesuispasunvirus a circulé sur bon nombre de plateformes, révélant au grand jour la montée du racisme et des amalgames à l’égard de la communauté asiatique. Mais aujourd’hui, après avoir constaté une recrudescence du nombre de cas de contaminations et en particulier parmi la communauté nigériane de la métropole de Canton, le gouvernement chinois est pointé du doigt pour des actes discriminatoires.
Mc Donald’s en Chine

“Les Noirs n’ont pas le droit d’entrer”

Après la découverte de plusieurs cas positifs au Covid-19 parmi la communauté nigériane de Canton, des actes discriminatoires ont été constatés. Les Africains se sont vus dépossédés de leurs logements, chassés des hôtels et expulsés des commerces. En sus, la communauté africaine a subi des tests de dépistage abusifs et a été contrainte à se soumettre à des mesures de quarantaine sans raison valable. “J’ai dû dormir sous un pont pendant quatre jours sans rien à manger. Je ne peux même pas acheter de nourriture car aucun magasin ou restaurant ne m’accepte”, a déclaré un étudiant ougandais à l’Agence France Presse.

Mc Donald’s en Chine

Une situation qui a pris une ampleur considérable ces dernières semaines et qui a incité l’Union africaine à manifester son “extrême préoccupation” face à ce phénomène.

La même semaine, c’est dans un restaurant McDonalds à Canton que les Africains ont subi une nouvelle fois un traitement inapproprié. Dans une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, on peut lire une note, accrochée sur la porte du restaurant, indiquant “Nous avons été informés que dorénavant, les Noirs ne sont pas autorisés à entrer dans le restaurant. Pour protéger votre santé, veuillez informer la police locale pour une isolation médicale. Veuillez comprendre la gêne occasionnée”. Une annonce qui a provoqué un véritable tollé.

Mc Donald’s en Chine

Les ambassadeurs africains dénoncent ces actes discriminatoires

Après être devenue virale, la vidéo a donné lieu à de nombreuses critiques, incitant la chaîne de restauration rapide à présenter ses excuses à la communauté africaine. Selon un porte-parole de la chaîne américaine de restauration, le restaurant était fermé dimanche pour former le personnel.

Mc Donald’s en Chine

Une vingtaine de pays en Afrique envisageaient déjà de discuter avec Pékin des actions discriminatoires à l’encontre des Africains. Ainsi, les tests de dépistage massifs et les mesures de quarantaine imposées à cette communauté en particulier ont été perçus comme du “racisme”.  Cette annonce faite par Mcdonald’s ne fait qu’accentuer une discrimination déjà bien enracinée à l’égard des ressortissants africains en Chine. C’est là une “violation évidente des droits de l’Homme”, ont considéré les ambassadeurs africains. Ce lundi, ces derniers se sont rendus à Pékin pour s’entretenir avec le secrétaire d’Etat Chen Xiaodong. Ce dernier a garanti de “lever les mesures sanitaires concernant les Africains”, à l’exception des cas confirmés positifs au Covid-19.

Mc Donald’s en Chine

Xénophobie en Chine 

Expulsions, interdictions d’accès aux commerces, quarantaine imposée et dépistages abusifs ont rythmé le quotidien des Africains en Chine ces derniers temps. Selon l’agence Chine nouvelle relayée par Le Monde, toute la population africaine de Canton, soit 4553 personnes ont été soumises à un test de dépistage du Covid-19, avec 111 d’entre elles déclarées positives.

Mc Donald’s en Chine

Cette histoire semble être en faveur des États-Unis qui met régulièrement en garde l’Afrique contre les intentions des autorités chinoises, révèle le quotidien. Mais la Chine tente de regagner la confiance des ambassadeurs africains, notamment en leur assurant une amélioration des traitements de leurs ressortissants. “Le peuple chinois a toujours considéré le peuple africain comme un partenaire et un frère qui partage les mêmes difficultés et les mêmes problèmes”, a déclaré Zhao Lijian, un porte-parole du ministère des affaires étrangères à Pékin. En sus, l’ambassade de Chine en Afrique du Sud a indiqué que lors de cette crise sanitaire “la Chine a aidé les cinquante-quatre pays africains, y compris ceux qui n’ont pas établi de liens diplomatiques avec la Chine”.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close