Accouchement

Joie, bonheur, doute, inquiétude, stress…l’accouchement est une épreuve riche en émotions pour de futurs parents et cela est parfaitement normal. De la préparation à l’accouchement à son déroulement, en passant par la prise en charge de la douleur, chaque future maman se pose une myriade de questions légitimes face à ce moment. Ainsi, il convient d’explorer ce volet essentiel pour toute femme ayant entamé le chemin de la maternité.

Comment se déroule un accouchement ?

Après plusieurs mois de grossesse, le jour J tant attendu se rapproche à grands pas. Généralement, on estime que l’accouchement peut survenir à tout moment à partir de la 37ème semaine d’aménorrhée. Durant ces quelques semaines précédant la mise au monde, le bébé adopte naturellement une position céphalique, tête fléchie vers le bas, ce qui favorise l’accouchement par voie basse.

Il arrive toutefois que certains bébés se positionnent différemment mais n’ayez crainte, la naissance se passe en toute sérénité dans une très grande majorité de cas. Il est en effet possible que le bébé se présente par l’épaule et le front, ce qui impliquera le recours à une césarienne. C’est également le cas lorsqu’il se présente par la face. Dans d’autres cas, le bébé se présente tête en bas, mais cette dernière est non fléchie. Sa descente dans le bassin peut alors prendre plus de temps et s’avérer plus complexe. Enfin, le bébé peut se présenter par le siège. Cette position est généralement décelée par l’obstétricien au 8ème mois de grossesse. Dans ce cas de figure, le médecin peut tenter de le placer en bonne position grâce à une manœuvre externe, sinon, l’accouchement par césarienne est programmé.

Quelle est la différence entre une césarienne et un accouchement par voie basse ?

Généralement, la césarienne doit être justifiée par des raisons médicales, notamment un bassin étroit, une pré-éclampsie, la position du fœtus ou une maladie cardiaque du bébé. Elle se distingue de l’accouchement par voie basse par son caractère chirurgical puisqu’elle implique une incision sous anesthésie de la paroi utérine et de l’abdomen. En outre, elle ne dure que quelques dizaines de minutes, notamment lorsqu’elle est programmée.

L’accouchement par voie basse est souvent considéré comme un accouchement naturel. Ce dernier peut durer plusieurs heures durant lesquelles la femme en travail ressent des contractions utérines. Lorsque le col est entièrement dilaté, le bébé est mis au monde, suivi par l’expulsion de son placenta. Ainsi, chaque méthode d’accouchement offre son lot d’avantages et d'inconvénients, qu’il convient de discuter avec son gynécologue obstétricien.

Lire la suite
Afficher plus