x

Les personnes nées entre 1980 et 2000 traitent leurs animaux de compagnie comme si c’était leur premier enfant

« La génération Y » est un terme employé pour désigner les personnes entre 1980 et 2000 et il s’avère qu’elle se démarque des autres générations à plusieurs égards et pour différentes raisons. Le lien qu’elle entretient avec leurs animaux de compagnie fait partie de ces spécificités.

Beaucoup de personnes entretiennent des liens spéciaux avec leurs animaux de compagnie, à tel point qu’ils peuvent parfois préférer être avec eux plutôt qu’avec d’autres personnes. Certains les trouvent plus attachants et mignons que des bébés !

 Une tendance plus grande à dépenser

Malgré le fait qu’à première vue, les dépenses d’un animal de compagnie semblent bien inférieures à celles d’un enfant, certains sont prêts à dépenser sans compter comme si l’argent n’avait pas la moindre valeur à leurs yeux.

D’après des statistiques établies par « Neilson », une société britannique spécialisée dans les loisirs, les dépenses des ménages locaux pour l’alimentation de leurs animaux de compagnie auraient augmenté de 36% entre 2007 et 2017. L’analyse des données obtenues a aussi permis d’aboutir à la conclusion qu’une majorité des consommateurs concernés étaient des personnes jeunes qui investissent dans l’achat d’aliments de haute qualité pour leurs animaux de compagnie avant même d’avoir une progéniture ou d’acquérir une maison. Beverley Petrunich, propriétaire d’une garderie pour chiens à Chicago, «DoGone Fun »,  dit que ces gens traitaient leurs animaux exactement comme s’il était question de leur de leur premier-né.

Les dépenses pour animaux ne cessent d’augmenter

Une autre société spécialisée dans l’analyse de données statistiques « GfK » a comptabilisé l’arrivée de 4500 nouveaux produits alimentaires pour animaux de compagnie sur le marché en 2017, ce qui représente une hausse de 45% en comparaison avec l’année 2016. La majorité de ces produits appartiennent à des marques dites « haut de gamme », une évolution qui finira par faire passer le prix moyen d’environ un kilogramme de ces produits de 3,42$ (3€) en 2011 à 5,1$ (4,48€) en 2017.

Cette ascension des prix n’a malgré tout pas réussi à dissuader les gens de gâter leurs compagnons préférés car selon le magazine britannique « Retail Gazette », les britanniques dépenseraient une somme totale avoisinant les 750 millions de livres (environ 834 millions d’euros) pour l’achat de tout ce qui touche au rayon « animalerie » à l’occasion de Noël sans oublier que plus du quart de ces consommateurs affirment avoir déboursé bien plus pour leurs animaux de compagnie que pour les gens de leur entourage.

Ceci démontre à quel point tant de personnes chérissent leurs animaux de compagnie au point de toujours viser l’excellence en ce qui concerne les cadeaux pour leurs petites bêtes. Une enquête effectuée par le site d’e-commerce « OnBuy.com » a même pu démontrer que 87% des 3230 propriétaires d’animaux interrogés avaient l’intention de leur acheter un cadeau pour Noël.

Quoi qu’on en dise, le lien que l’être humain peut avoir avec les animaux domestiques n’a jamais été aussi fort. On peut voir ceci facilement dans un grand nombre de vidéos qui voient le jour sur internet et où des personnes considèrent réellement leurs animaux de compagnie comme une partie de leur famille et en prennent soin comme s’ils le faisaient pour un proche, il n’est donc pas étonnant qu’autant d’argent soit déboursé par pur amour et bienveillance !

Contenus sponsorisés
Loading...