x

Les parents qui ont des enfants indépendants souffrent moins de dépression

Saviez-vous que les parents qui ont des enfants indépendants étaient plus épargnés par les symptômes liés à la dépression ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette assertion est scientifiquement prouvée. Découvrez les résultats de cette étude qui donne des chiffres convaincants.

Si les enfants apportent joie et satisfaction dans un foyer, il semblerait bien qu’une fois adulte, il est mieux qu’ils le quittent le plut tôt possible. Relayée par nos confrères du site américain The Independent, une étude le prouve avec des données chiffrées.

Plus de tranquillité d’esprit

Stress et anxiété, ils peuvent même impacter votre corps. Ce sont les symptômes les plus probables chez les parents d’enfants qui ne sont pas encore autonomes. Cette étude menée par un chercheur allemand l’atteste et prouve même que ceux qui ont des enfants à la maison ont plus de soucis financiers et sont plus inquiets. Résultat : les enfants peuvent rendre leurs parents plus heureux à condition qu’ils aient quitté la maison. Il est d’ailleurs prouvé que la génération d’aujourd’hui a besoin d’avoir plus de responsabilités. Des résultats scientifiques qui s’inscrivent en faux au préjugé selon lequel ces derniers préfèrent avoir leur progéniture chez eux.

Qu’est-ce que le phénomène Tanguy ?

Le phénomène Tanguy a déjà fait couler beaucoup d’encre dans les médias. Ce concept a même fait l’objet d’un film. Son scénario ? Un jeune homme de 30 qui décide de son plein gré de vivre chez ses parents. Tanguy est devenu un néologisme apparu dans les années 90. Aujourd’hui, il désigne les jeunes de 20 à 30 ans qui vivent chez leurs parents. Ce phénomène sociétal a explosé dans les années 2000, lors de la crise qui a poussé les jeunes à retourner chez leurs parents faute de moyens. Depuis, cette tendance a augmenté l’âge de l’indépendance vers l’âge de 25 ans, soit 5 ans plus tard qu’il y’a quarante ans. Désormais, les nouveaux Tanguy sont des étudiants puisque l’âge des études ne cesse d’augmenter. Dans le long-métrage éponyme, les parents se complaisent dans cette situation avant de tout faire pour évincer leur fils de la maison. Un ras-le-bol qui démontre bien que ces derniers sont brimés dans leur épanouissement.

« Moins de signes de dépression »

Si le syndrome du nid vide peut également générer de l’anxiété au moment du départ des enfants adultes, Christoph Becker affirme le contraire. Ce responsable des chercheurs de l’Université d’Heidelberg (Allemagne) a découvert que les parents qui volent de leurs propres ailes sont plus satisfaits et connaissent moins de symptômes liés à la dépression, qui peut avoir 8 impacts sur notre corps. La raison : Ils comptent sur leurs enfants pour les aider à être plus autonomes financièrement et leur fournir des soins. Des avantages qui compensent le stress de les avoir élevés.

Une étude sérieuse

Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette étude a été basée sur les réponses de 55 000 personnes de plus de 50 ans et résidant dans 16 pays européens. Ce panel a alors noté leur satisfaction à l’égard de la vie de 0 à 10. Autant de degrés de bonheur quant à la perception de leur existence. Selon les conclusions des scientifiques, les adultes avec des enfants adultes ont jusqu’à 0,56 points de plus sur l’échelle de satisfaction. Une preuve concluante que si vous habitez encore chez papa ou maman, il est grand temps de changer de cap. Chose plus surprenante encore, lorsque vous aurez pris cette décision, vous ne leur manquerez même pas ! Et c’est d’ailleurs précisé dans l’étude.

parents contents

Actitudfem

Comment apprendre l’autonomie à mon enfant ?

Pour éviter d’élever un enfant dépendant de ces parents, l’autonomie se travaille en amont. Ce travail d’apprentissage de l’indépendance se fait dès l’enfance en l’encourageant dans toutes ses initiatives et en le félicitant pour ses succès. Stimuler la curiosité est également une bonne habitude pour ceux qui optent pour la parentalité positive. Laissez votre enfant explorer les activités qu’il préfère et découvrir les choses qui éveillent son intérêt. Aussi est-il indispensable de lui apprendre à régler ses conflits en lui enseignant à reconnaître ses émotions. Suggérez ensuite de les formuler calmement pour aboutir à une résolution de la dispute. Pour éduquer un futur adulte épanoui et autonome, il est également important de le laisser être pro-actif en faisant des choix et en ne cédant pas à la tentation de le surprotéger. C’est ainsi que vous l’aiderez à avoir une vie riche d’un point de vue humain qu’il transmettra également à ses enfants.

Contenus sponsorisés
Loading...