Le téléphone est un nid à microbes et virus : voici comment le nettoyer d’après un expert

A l’heure où le nouveau coronavirus continue d’alourdir le bilan mondial, il est plus que jamais nécessaire de respecter certaines mesures d’hygiène. En plus des gestes barrières recommandés, notamment se laver fréquemment les mains, il existe aussi des mesures à adopter concernant les objets du quotidien. Véritable nids à bactéries, certains d’entre eux sont en contact quasi-permanent avec nos mains ou notre visage, en particulier le téléphone. En effet, cet appareil que l’on touche à maintes reprises doit être nettoyé régulièrement et de la bonne manière. Bruno Grandbastien, président de la Société française d’hygiène hospitalière, partage ses conseils dans un article de nos confrères du journal Le Monde.

Gels désinfectants, vinaigre, eau de javel, produits d’entretien, les astuces se multiplient sur la Toile pour nettoyer son téléphone de manière efficace. Pourtant, nombre d’entre elles peuvent endommager votre appareil ou encore s’avérer inefficaces. Interrogé par le quotidien français, Bruno Grandbastien explique que « Lors d’une pandémie, le smartphone est un vecteur de transmission plus dangereux qu’un trousseau de clefs, qu’on manipule beaucoup moins” en précisant que bien que la voie de transmission principale du Covid-19 semble être respiratoire, nettoyer de manière régulière son téléphone est une mesure raisonnable.

Le téléphone, un véritable nid à microbes

Parce qu’on l’emmène quasiment partout, le téléphone est susceptibles de contenir de nombreux microbes pouvant mettre à mal notre santé. Si beaucoup d’entre eux sont bénins, d’autres en revanche peuvent nuire à l’organisme, notamment certains microbes aériens tels que la grippe ou le rhume ou encore des microbes fécaux susceptibles d’entraîner une gastro-entérite.

Cet outil que l’on utilise sans même réfléchir abriterait d’ailleurs 500 fois plus de bactéries que le siège des toilettes, peut-on lire sur La Dépêche. En outre et comme le souligne Le Monde, de nombreux Français auront le réflexe de se laver les mains en rentrant à la maison, après avoir touché “des surfaces à risques dans l’espace public”. Seulement, si “le smartphone est porteur du virus, il peut parfaitement contaminer leur main la minute suivante”. En effet, le quotidien rappelle que le coronavirus pourrait survivre “au moins plusieurs heures sur des surfaces sèches”. Une raison suffisante dans ce contexte de pandémie pour pousser nombre d’entre nous à veiller à son nettoyage régulier afin de limiter les risques de contamination. Debra Goff, spécialisée en maladies infectieuses et récemment nommée au Antimicrobial Stewardship Program des pays à revenu faible ou intermédiaire à l’OMS précise également que nous touchons notre téléphone des centaines de fois par jour, “ce qui signifie que l’on s’expose potentiellement à ce qui se trouve sur cette surface” à chaque fois qu’on le manipule.

Comment nettoyer son téléphone ?

Avant toute chose, Goff suggère d’éteindre le smartphone, de veiller à ce qu’il ne soit pas branché au chargeur, puis de procéder au nettoyage ou à la désinfection. Pour le président de la Société française d’hygiène hospitalière, l’idéal serait d’utiliser des lingettes nettoyantes “contenant de l’alcool isopropylique à 70°”, mais au vu de la situation actuelle, celles-ci peuvent être difficiles à trouver en magasin.

Si elles ne sont pas à votre portée, il est possible de nettoyer le téléphone avec un disque de coton, légèrement imbibé d’eau savonneuse. Il faudra frotter délicatement les surfaces plates, en “évitant soigneusement les jonctions entre les parties du téléphone ainsi que les orifices”, puis rincer immédiatement après, explique Le Monde. Bruno Grandbastien révèle également que “l’objectif n’est pas de le stériliser totalement mais de faire chuter drastiquement le risque”. A savoir que cette méthode est soumise à la condition que le modèle du téléphone présente un indice de résistance à l’eau IP65, IP66 ou supérieur.

Des solutions alternatives

Pour Debra Goff, il est également possible d’utiliser un chiffon en microfibres. Ce dernier contient beaucoup plus de fibres qu’un chiffon régulier, ce qui lui permettra d’attraper (non de tuer) plus de particules microscopiques, notamment les virus et les bactéries, sans avoir recours à l’eau. Une méthode qui peut s’avérer utile puisque les téléphones ne sont pas conçus pour être désinfectés.

Une autre alternative proposée par l’experte consiste à préparer une solution à base de 60% d’eau et 40% d’alcool, d’imbiber le coin d’un chiffon propre (idéalement en microfibres) de ce mélange, puis de nettoyer délicatement son téléphone. Une fois cette opération terminée, Goff conseille de procéder immédiatement au séchage à l’aide de la partie inutilisée du chiffon.

Elle souligne également qu’il est indispensable de désinfecter ce morceau de tissu après l’avoir utilisé, puis de se laver les mains à l’eau et au savon après sa manipulation.

Enfin, rappelons que la solution la plus prudente reste d’éviter l’utilisation du téléphone après avoir été exposé à une situation à risque. Si cette habitude est un réflexe pour vous, essayez de placer votre mobile dans un endroit difficile d’accès pour éviter son utilisation machinale.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close