Le nouveau coup de gueule de Jean-Pierre Pernaut pendant le JT de 13h00 de TF1 contre les mesures de déconfinement

Suite au déconfinement qui a eu lieu le 11mai dernier, le premier ministre avait annoncé l’interdiction d’ouvrir les plages. Contestée par la plupart, cette décision a néanmoins été assouplie. A cet effet, les préfets auront le pouvoir décisionnel de l’ouverture des plages, une question qui taraude la majorité dont Jean Pierre Pernaut, le présentateur du JT de 13h sur TF1. Ce dernier n’a pas hésité à le faire remarquer, comme relayé par nos confrères de Paris Match.

Le nouveau coup de gueule de Jean-Pierre Pernaut pendant le JT de 13h00 de TF1 contre les mesures de déconfinement
Depuis chez lui, Jean Pierre Pernaut présente le JT de 13h sur TF1. Et le présentateur préféré des français ne lésine pas sur les mots pour exprimer son opinion sur la gestion de la pandémie du coronavirus. Fin avril déjà, il avait lancé un coup de gueule au sujet des mesures de confinement qu’il jugeait incohérentes. A cet effet, il avait critiqué entre autres, le choix du gouvernement au sujet de la fermeture obligatoire des fleuristes pour le 1er mai alors que les grandes jardineries étaient ouvertes au grand public. Il avait manifesté également son étonnement quant à l’absence des masques dans les pharmacies.

Cette fois-ci, le coup de gueule du présentateur concerne la fermeture des plages

« Quel contraste en tout cas avec ces images qu’on a vues tout à l’heure, des rues commerçantes noires de monde y compris dans les grandes villes, y compris dans les zones rouges » affirme le présentateur. Et d’ajouter non sans ironie « on l’a vu en Alsace, c’est vrai aussi dans les stations balnéaires où il y a des rues noires de monde alors que les plages sont vides, alors qu’il y a de l’espace, c’est bizarre bizarre, et que certaines plages du littoral français restent fermées par décision préfectorale malgré le déconfinement ».

A travers son commentaire, Jean Pierre Pernaut exprime encore une fois son incompréhension totale et le manque de clarté et de cohérence selon lui, au sujet des mesures prises pour le déconfinement. Le journaliste prouve encore une fois qu’il n’a peur de rien ni même des éventuelles sanctions comme évoqué par certains. Il a ainsi exprimé haut et fort, ce que la plupart pensent tout bas.

Par ailleurs, le journaliste n’a pas hésité à la fin de lancer un petit pic à l’attention des citoyens à qui il reproche de ne pas vraiment respecter les mesures de sécurité. « Vous l’avez vu à la campagne (…) on fait finalement beaucoup plus attention qu’en ville. L’épidémie n’est pas terminée », a-t-il ajouté.

Pour rappel, Jean-Pierre Pernaut qui anime le JT depuis 30 ans, a manifesté son souhait de poursuivre le télétravail pendant encore quelques temps afin de se protéger contre le coronavirus et a laissé la main à son confrère Jacques Legros.

Le nouveau coup de gueule de Jean-Pierre Pernaut pendant le JT de 13h00 de TF1 contre les mesures de déconfinement

Les règles à respecter pour se déplacer pendant le déconfinement

Le déconfinement progressif en France depuis le 11 mai marque en tous cas la fin de l’attestation de déplacement. Toutefois, certaines règles sont à respecter sous peine d’amende. En voici quelques-unes qui sont impératives selon Europe 1 :

– Le port du masque dans les transports urbains

Que ce soit dans le train, le tramway, le bus, le métro, le RER ou dans les gares, le port du masque est obligatoire sous peine d’amende en cas de non-respect de cette consigne. La distanciation sociale d’un mètre est également obligée dans les transports en commun.

– Une attestation dans les transports en commun en Île de France pendant les heures de pointe

L’Île de France étant classée comme zone rouge, l’accès aux transports en commun pendant les heures de pointe dans cette zone, nécessite une attestation de l’employeur ou décrivant un motif important pour se déplacer.

– Réservation obligatoire pour les trains

Il est obligatoire d’avoir une réservation pour un déplacement par train. Le trafic des TGV devant être de 20 à 30% la semaine du 11 mai et de maximum 40% fin mai.

– Attestation obligatoire à plus 100 km de son domicile

Que ce soit en zone verte ou rouge, un déplacement à plus de 100 km à vol d’oiseau de son domicile nécessite une attestation de déplacement. Cette dernière est disponible sur le site du ministère de l’intérieur.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close