x

8 symptômes du cancer du sein auxquels il faut faire attention

La femme et l’homme ont des seins, La différence est que la femme a plus de tissu mammaire que l'homme. Les seins de la femme renferment des glandes mammaires qui peuvent produire du lait pendant la lactation. Le dérèglement de certaines cellules peut causer un cancer du sein qui se manifeste sous forme de masse de cellules qui se multiplient. Ceci peut être le résultat de nombreux facteurs qui généreront une panoplie de symptômes. Voici donc les signes avant-coureurs du cancer du sein que toute femme doit savoir !

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent dans les pays occidentaux, c’est la première cause de mortalité chez la femme après le cancer colorectal et le cancer du poumon. En 2015, 54 062 nouveaux cas sont estimés en France dont l’âge moyen au diagnostic est de 61 ans.

Aujourd’hui, grâce au dépistage et à la prise en charge médicale de la maladie, plus de 3 cancers du sein sur 4 sont guéris.

Les hommes peuvent également développer un cancer du sein, mais les cas sont rares car ils représentent seulement 1% du nombre total de cancers du sein et 0,5% des cancers masculins.

Les facteurs de risque du cancer du sein chez la femme

Le cancer du sein est une maladie multifactorielle, autrement dit plusieurs facteurs influencent sa survenue. Le simple fait d’être conscient de ces facteurs de risque peut favoriser la vigilance lors des auto-examens afin de pouvoir détecter rapidement tout signe de cancer du sein. Il est important de noter que certaines femmes développent un cancer du sein sans avoir aucun de ces facteurs de risque.

  • L’âge: La plupart des cas de cancer du sein sont diagnostiqués après l’âge de 50 ans.
  • Les mutations génétiques: Les modifications héréditaires de gènes tels que BRCA1 et BRCA2 (les gènes du corps qui protègent du cancer) peuvent entraîner un risque plus élevé de cancer du sein et de l’ovaire.
  • Les antécédents familiaux de cancer du sein: Près de 20 à 30% des cancers du sein se manifestent chez des femmes ayant des antécédents familiaux, par exemple avoir un membre de la famille au premier degré (mère, sœur ou fille) atteint d’un cancer du sein double le risque.
  • L’exposition aux hormones: Comme par exemple le fait d’avoir eu ses premières règles tôt, le fait d’avoir une ménopause tardive, le fait d’avoir eu peu ou pas d’enfants, ou des enfants tard ou encore le fait de ne pas avoir allaité ses enfants.
  • La grossesse tardive ou non: Avoir une première grossesse après l’âge de 30 ans ou ne jamais avoir une grossesse à terme peut augmenter le risque du cancer de sein.
  • Les habitudes quotidiennes: Le manque d’activité physique, l’alcool ou le surpoids sont tous des facteurs de risque du cancer du sein.

Les signes avant-coureurs du cancer de sein

Toute manifestation anormale provoquée par le cancer du sein est appelée symptôme. Les symptômes sur la liste ci-dessous ne signifient pas forcément qu’il s’agit d’un cancer du sein. Mais si c’est le cas, il est primordial de le détecter le plus tôt possible et demander un avis médical.

Voici donc les signes à ne jamais négliger :

  • Nouvelle masse, durcissement ou épaississement dans la zone du sein ou de l’aisselle.
  • Chaleur ou gonflement dans la poitrine.
  • Irritation, plissement ou formation de creux de la peau du sein.
  • Rougeur ou peau écailleuse dans la zone du sein.
  • Douleur dans le mamelon ou mamelon tiré vers l’intérieur.
  • Ecoulement mammaire (autre que le lait maternel), qui peut inclure le sang, et se produit souvent sans serrer le mamelon.
  • Toute modification de la forme ou de la taille du sein.
  • Douleur récurrente dans n’importe quelle zone de la poitrine.

D’autres signes se manifestent quand la masse cancéreuse grossit ou se propage à d’autres parties du corps : douleur osseuse, perte de poids, nausées, perte d’appétit, jaunisse, essoufflement, toux, maux de tête, vision double, faiblesse musculaire.

Il est important d’être attentif à son corps et de prendre en considération tout changement qui impacte votre quotidien. Que ce soit au niveau du dépistage ou du traitement, il est important de noter que la médecine a fait énormément de progrès en faveur de cette maladie. Plusieurs organismes et associations sont également à la disposition des personnes atteintes de ce genre de maladie pour les soutenir dans leur combat.

Contenus sponsorisés
Loading...