Est-il possible que vous ayez eu le coronavirus sans le savoir ?

Ce lundi 30 mars marque le 14ème jour de confinement obligatoire en France. Le combat continue contre ce virus mortel qui semble poursuivre sa progression dans le monde. Actuellement, on recense plus de 40 000 cas de contamination dans l’Hexagone et 2606 morts. Le coronavirus continue de ravager l’Italie, qui a dépassé le seuil des 10 000 décès, faisant de ce pays le plus touché du continent européen. En raison de sa forte médiatisation, nombreux sont ceux qui connaissent les signes liés à l’infection au coronavirus. Plutôt semblables à ceux d’une grippe, beaucoup se posent cette question : Est-il possible que mon dernier rhume soit en réalité un symptôme du Covid-19 ? Réponse avec le Huffpost.

La pandémie du nouveau coronavirus a pris de plus en plus d’ampleur dans le monde à une vitesse alarmante. En France, le 24 février, on dénombrait seulement 7 cas de contaminations positifs au coronavirus. Trois semaines plus tard, on en comptait 6600, indiquent nos confrères du Parisien.

Aujourd’hui, de nombreux hôpitaux français semblent saturés par le nombre de malades du Covid-19. Alors qu’on pensait que seules les personnes âgées ou présentant des maladies chroniques étaient vulnérables face à l’infection virale, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a réfuté cette idée sur France Inter. “La moitié des personnes en réanimation ont moins de 65 ans” annonce-t-il en précisant qu’à partir de 25-30 ans, “il y’a des formes de plus en plus sévères et sans qu’il y ait de pathologie sous-jacente”. Un constat qui inquiète, d’autant plus que le coronavirus a souvent été comparé à celui de la grippe, lequel est dangereux principalement pour les personnes âgées.

En réalité, l’infection des voies respiratoires causée par le nouveau virus chinois peut se présenter différemment chez chacun. Chez certaines personnes, la maladie causera un simple rhume qui disparaîtra après quelques jours tandis que chez d’autres, des formes plus graves peuvent être constatées.

Comment savoir s’il s’agit d’un rhume ou du Covid-19 ?

Comment savoir s’il s’agit d’un simple rhume ou d’une infection au coronavirus ? Quand on sait que les symptômes du Covid-19 ressemblent à ceux d’un rhume ou d’une grippe, il semble difficile d’identifier cette maladie nouvelle. Selon les médecins, les principaux symptômes du coronavirus sont la toux sèche et la fièvre. La maladie peut également engendrer des maux de gorge, des céphalées, une diarrhée, des douleurs musculaires ainsi qu’une congestion nasale. “D’après les premiers patients qui ont été déclarés, cela commence par une fièvre, une sensation de courbature, une fatigue généralisée, très rapidement une toux et quelques jours plus tard éventuellement un essoufflement”, décrit le Pr Arnaud Fontanet, directeur du département de Santé globale à l’Institut Pasteur et responsable de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes.

Outre les symptômes cités précédemment, un signe évocateur de l’infection au coronavirus a été découvert dernièrement. Il s’agit de la perte brutale de l’odorat (anosmie), associé ou non, à une perte de goût (agueusie). Le Dr Alain Corré, médecin ORL à la Fondation Rothschild à Paris, considère que ce signe met en évidence la maladie. Selon les hypothèses proposées par les médecins, cette perte de l’odorat peut s’expliquer par une inflammation localisée de la muqueuse, affectant les récepteurs nerveux de l’olfaction dans le nez. Mais encore une fois, certains malades peuvent ne pas présenter ce symptôme.

Par ailleurs, en raison de l’incapacité à dépister un grand nombre de personnes, les médecins ont tendance à considérer que ceux qui présentent des symptômes grippaux sont considérés comme potentiellement atteints du Covid-19. “Ce qui veut dire en clair qu’un simple rhume ou un mal de gorge sans température est désormais associé à une infection potentielle au coronavirus”, explique le docteur Devos, président de l’Absym.

Des patients asymptomatiques

Chaque corps réagit différemment face à cette infection, et les patients peuvent ne pas présenter les mêmes signes cliniques. Certains peuvent même être asymptomatiques. Selon le docteur Matthieu Calafiore, médecin généraliste et directeur du département de médecine générale de l’université de Lille, le Covid-19 peut être difficile à détecter en raison de l’absence de symptômes spécifiques.

Certaines personnes portent le virus sans le savoir et peuvent contaminer les autres. Ainsi, les cas peu virulents peuvent passer inaperçus. “Nous avons des patients asymptomatiques, pour lesquels il est tout simplement impossible d’anticiper une éventuelle contamination”, explique le médecin. On retrouve certains patients contaminés par le coronavirus qui sont dits “paucisymptomatiques”. Ils présentent des symptômes modérés mais fabriquent le virus de façon intense dans leur corps. Ainsi, ils peuvent transmettre la maladie à un grand nombre de personnes. Dans ce sens, le confinement est pour l’heure le meilleur moyen de limiter la propagation du virus et freiner cette épidémie.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close