x

Elle décide de changer de couleur : Les photos d’une Allemande qui s’est transformée en Barbie noire

Après être devenue la femme européenne qui a l’une des plus grosses poitrines du continent, c’est une nouvelle envie qui prend cette Allemande : celle de devenir noire. Découvrez sa transformation radicale qui lui a valu d’avoir une peau couleur ébène.

Relayée par nos confrères du site britannique The Daily Mail, l’histoire de cette mannequin allemande est hors du commun. Et pour cause, au-delà d’avoir l’une des plus grosses poitrines d’Europe, elle a changé de couleur de peau.

Martina avant de changer de couleur de peau – Source : Upsocl

« Je vais devenir de plus en plus noire et voir où cela me mène »

« Je suis maintenant une vraie femme africaine » s’enthousiasme Martina Big, une ancienne hôtesse de l’air désormais mannequin. Si elle se réjouit de ce changement radical, c’est parce que le modèle photo revient de loin. Et pour cause, avant de changer de couleur de peau, il s’agissait d’une allemande blonde aux yeux bleus. C’est après avoir dépensé l’équivalent de 57 959 euros pour ces transformations corporelles qu’elle choisit de devenir plus bronzée. « Je vais devenir de plus en plus noire et voir où cela me mène » confie-t-elle. 

Après avoir augmenté considérablement la taille de ses seins, cette mannequin décide de devenir noire – Source : CEN

« Malaika Kubwa »

C’est aux Etats-Unis que la mannequin allemande a subi des injections de mélanine, les pigments naturellement présents qui rendent le teint hâlé, afin de changer sa couleur de peau. Le lieu de son déclic ? Le Kenya, où elle a su plus que jamais qu’elle voulait devenir une femme noire. 

Martina avant sa transformation – Source : Upsocl

L’ancienne hôtesse de l’air raconte qu’un de ses amis kenyans a évoqué à son pasteur son idée. Le religieux a invité la femme en quête de devenir une femme noire à son église. Martina y a été appelée « Malaika Kubwa », ce qui signifie grand ange en swahili.

Cette femme s’est fait baptisé par un pasteur kenyan  – Source : E ! Entertainment/ Backgrid

« Les gens m’arrêtent tout le temps pour des selfies » 

Depuis que sa couleur de peau a changé, l’ancienne blonde est ravie. Elle se dit heureuse et fière d’être une vraie femme africaine. Lorsqu’elle se rend au Kenya, les gens n’hésitent pas à l’interpeller car elle y est connue. 

Martina Big – Source : Upsocl

« Les passants dans la rue et dans les hôtels m’arrêtent tout le temps pour des selfies » s’amuse-t-elle. Pour la mannequin, son côté africain ne s’arrête pas simplement à sa couleur de peau. « Récemment, on m’avait demandé à plusieurs reprises si j’avais remarqué que mes traits devenaient de plus en plus africains […] Après m’être comparée à plusieurs photos de l’année dernière, je remarque aussi ce changement » raconte Martina qui ajoute qu’elle espère qu’elle ressemblera de plus en plus à une femme noire. Mieux encore, elle pense que ses enfants seront aussi de la même couleur.

Martina fière de sa transformation- Source : Upsocl

« Je suis une vraie femme noire maintenant »

Alors que Martina Big remarque que ses traits changent pour ressembler à ceux des Noirs Africains, il en est de même pour les cheveux. Elle raconte qu’après avoir retiré ses extensions, elle a remarqué que la qualité de ses cheveux avait changé. « J’ai comparé mes propres cheveux à ceux des autres Africains du salon. Ils sont identiques » se réjouit-elle. Et d’ajouter : « Je suis une vraie femme noire maintenant »

Elle revendique son côté africain – Source : Upsocl

Que peut cacher la chirurgie esthétique ?

Si pour Martina Big l’idée de changer de couleur de peau relève d’un changement identitaire, elle a également dépensé des dizaines de milliers d’euros pour son corps. Interrogée par nos confrères de la Dépêche, Diana Odon-Baylac, psychologue, explique que ces interventions ayant pour but d’améliorer son corps peuvent se révéler être un engrenage infernal. « Le patient – ou plus souvent la patiente – se trouve pris(e) dans une quête constante d’amélioration de son apparence physique sans jamais parvenir à en être pleinement satisfait(e) » indique l’experte qui parle alors d’addiction. Pour la spécialiste, c’est le cas lorsque les interventions esthétiques font pleinement partie de la vie de la personne qui y est soumise. Parfois, ces dernières peuvent défigurer ceux qui veulent changer de visage. Cela a été le cas pour ces stars.

Contenus sponsorisés
Loading...