Des experts mettent en gardent contre la climatisation pour réduire les risques de propagation du virus

Après que de nombreux scientifiques aient addressé une lettre ouverte à l’Organisation Mondiale de la Santé pour lui demander de revoir ses recommandations contre la propagation du Covid-19, l’institution a récemment admis que des preuves émergaient quant à une circulation du virus dans l’air. Depuis que ce mode de contagion a été mis en exergue, certains experts se sont penchés sur les risques d’une mauvaise ventilation. Interrogé par nos confrères du Telegraph, le Dr Shaun Fitzgerald, membre de l’Académie royale britannique d'ingénierie, s’inquiète particulièrement au sujet de certains types de climatiseurs. S’ils font circuler le même air en permanence, ce dernier craint une propagation plus importante du virus. Voici ses recommandations.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les conseils de protection face au virus évoluent à mesure que les scientifiques acquièrent plus d’information au sujet du Sars-CoV-2. Pour Shaun Fitzgerald, la climatisation est un point sur lequel il faut se montrer prudent. En effet, selon l’expert, certains types d’appareils seraient à éviter pour se protéger de la maladie.

climatiseur

dailymail

Climatiseurs split

D’après les recommandations de la Chartered Institution of Building Service Engineers que le Dr Fitzgerald a aidé à rédiger, certains types de climatiseurs pourraient favoriser la propagation des particules du virus dans l’air. Il s’agirait des climatiseurs “split”, à savoir des appareils qui utilisent l’air présent dans la pièce, le rafraîchissent et l’expulsent à nouveau.

Toujours selon ce document, “les climatiseurs qui n’ont aucune source d’air extérieur (…) pourraient être responsables de la recirculation et de la propagation de particules aériennes virales sur le chemin d’utilisateurs respectant la distanciation sociale”. A cet effet, le Dr Fitzgerald conseille de veiller à garder la fenêtre ouverte si ce type de climatiseur est en marche, puis d’ajouter “Si vous ne pouvez pas ouvrir la fenêtre, vous ne devriez probablement pas utiliser cet espace s’il est occupé par plus d’une personne”.

Climatisation: oui, mais sous certaines conditions

À l’heure où la circulation du virus dans l’air a été pointée du doigt par 239 scientifiques dans une lettre destinée à l’OMS, la prudence est de mise pour éviter la propagation de la maladie. Si ce mode de contagion ne doit pas faire l’objet de discours alarmistes, certaines précautions sont tout de même à prendre lorsqu’il s’agit de se rafraîchir.

Pour Gérald Kierzek, médecin urgentiste et auteur du livre Coronavirus, comment se protéger ?, « La climatisation en elle-même ne risque pas de transmettre le virus”. En revanche, il explique que “Ce qui risque de transmettre, c’est si l’on est dans une pièce donc dans un lieu clos avec une personne contaminée donc plusieurs et un système de ventilation en vase clos c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’air neuf, qu’il n’y a pas d’air frais”.

Dans ce cas de figure, sa recommandation s’aligne sur celle du Dr Fitzgerald, à savoir “ouvrir les fenêtres”, en plus de porter un masque, précise le médecin. En effet, ce dernier estime que pour éviter une contamination, le système de ventilation doit pouvoir puiser de l’air extérieur et ce dernier doit être continuellement renouvelé. « C’est le cas dans les bureaux, les centres commerciaux, les trains où l’air est filtré”, explique le Dr Kierzek.

Il déconseille également l’utilisation du ventilateur qui s’aligne sur ce même principe, “Surtout si l’on est dans une pièce où se trouvent plusieurs personnes. Et que les fenêtres ne sont pas ouvertes” ajoute Gerald Kierzek. En effet, il explique que l’air est brassé par l’appareil dans un circuit fermé, ce qui signifie que si une personne malade est présente, le virus est susceptible d’être transporté par le système de ventilation.

Ainsi, il recommande d’ouvrir les fenêtres, même s’il admet que la chaleur est conséquente. L’idéal pour la supporter serait d’aérer les pièces pendant au moins 15 minutes, 2 à 3 fois par jour, conseille le médecin urgentiste.

Lire aussi Le vinaigre blanc est-il efficace contre le coronavirus ?

Contenus sponsorisés