Coronavirus. Une petite fille aggrave ses symptômes avoir pris de l’ibuprofène

Les caractéristiques précises du Coronavirus connaissent de quotidiennes mises à jour par les équipes scientifiques penchées sur le sujet… Parmi les questions les plus posées quant à cette épidémie : de quelle manière affecte-t-elle les enfants ? Quel est le risque pour cette plus jeune partie de la population ? Et surtout, quelles sont les autres possibles interactions avec des substances telles que l’Ibuprofène ? Si les recherches ne sont pas encore suffisantes pour des conclusions claires, il n’en demeure pas moins qu’il est à présent connu que les enfants peuvent bien contracter la maladie. Le cas d’une jeune fille de 4 ans, dont la médication à l’ibuprofène a aggravé ses symptômes selon Le New York Post.

Amelia Milner, une petite fille de 4 ans a été admise aux urgences parce que sa fièvre avait empiré après la prise d’ibuprofène alors qu’elle souffrait d’un Coronavirus non encore diagnostiqué.

En effet, ses symptômes ont commencé par se manifester à travers un halètement, des tremblements effrénés et une incapacité à garder les yeux ouverts ou à se tenir droite.

Les vomissements ne tardant pas à suivre, sa mère Maddie et son beau-père Dan, alertés par ces signes alarmants, l’emmenèrent en toute vitesse à l’hôpital pour en avoir le cœur net.

Cet incident s’est produit tout juste après que l’enfant ait reçu une dose d’ibuprofène pour faire baisser sa fièvre, médicament administré alors que les parents n’ont pu trouver une autre alternative médicamenteuse à base de paracétamol comme du Calpol. Son beau-père témoigne :

« Moins d’une heure après lui avoir donné de l’ibuprofène, elle a chuté de façon spectaculaire. Elle haletait en essayant de respirer, sa fréquence cardiaque était très rapide, elle ne pouvait pas garder les yeux ouverts, ni lever la tête, son corps tremblait, elle a commencé à être malade, à se vomir sur elle-même et sa température était montée à 39,4 ! »

Suite à quoi les parents ont dû intervenir en urgence pour soulager leur fille. Après avoir contacté les services concernés, ils ont pu bénéficier d’une intervention rapide et efficace : « Nous avons rappelé et le NHS a envoyé une ambulance d’urgence, une fois que les ambulanciers paramédicaux sont arrivés, ils ont réussi à faire baisser un peu la température « .

Les parents de la petite Amelia ont souhaité tirer profit de ce malencontreux incident afin de sensibiliser les parents et les mettre en garde quant à l’usage de médicaments tels que l’ibuprofène.

amelia et ses parents
mirror

Ces substances, en cas de contraction du Coronavirus, peuvent aggraver considérablement les symptômes, et ce même chez une personne en bonne santé d’apparence.

Et le risque se situe dans le fait que ces médicaments réputés pour leurs effets anti-inflammatoires sont couramment utilisés pour soulager des douleurs bégnines telles les migraines, les rhumes ou les maux de gorge. Ils sont aussi responsables de fragiliser les défenses du système immunitaire ce qui rend l’attaque du virus plus effective.

Pour l’instant, la petite Amelia est en confinement avec sa maman en attendant que ses symptômes disparaissent. Cette dernière se confie :

« Elle a tous les symptômes et a mal réagi lorsqu’elle a reçu de l’ibuprofène, ce qui indiquerait la présence du Coronavirus. Elle est également malade depuis sept jours maintenant et ne montre aucun signe d’amélioration.

Son cœur et son rythme respiratoire étaient encore en hausse mais sa température était descendue à 38,4, ce qui est toujours élevé, mais le danger est pour l’instant écarté. Nous devons juste rester confinées jusqu’à ce que tous les symptômes disparaissent en espérant qu’elle ira mieux bientôt. »

Olivier Veran, le ministre français de la santé n’a pas manqué de le rappeler sur son compte twitter : « La prise d’anti-inflammatoires (ibuprofène, cortisone, …) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection. En cas de fièvre, prenez du paracétamol.

Si vous êtes déjà sous anti-inflammatoires ou en cas de doute, demandez conseil à votre médecin. »

amelia
mirror

Le Dr Amir Khan, star de l’émission Channel 5 « Derrière les portes fermées », explique dans un article sur le sujet, toutes les conséquences de l’administration d’ibuprofène et préconise la prise de la paracétamol à la place. De même qu’il insiste sur la nécessité de s’hydrater tout au long de la journée et de s’isoler afin de protéger son entourage.

ibuprofen
mirror
Contenus sponsorisés
Loading...
Close