Ce que le stress lié au coronavirus fait à votre corps selon un médecin

Depuis son apparition à Wuhan en Chine, de nombreux scientifiques et médecins se sont intéressés aux symptômes du virus Sars-CoV-2. Ses répercussions sur notre organisme évoluent au fur et à mesure que les recherches se poursuivent, et la liste des signes identifiés par les professionnels de santé continue de s’allonger. Mais l’impact direct du virus ne serait pas le seul à affecter notre santé. Selon le Dr Ford Vox, spécialisé en médecine de réadaptation et contributeur chez nos confrères de CNN, le stress lié au Covid pourrait également avoir un effet conséquent sur l’organisme. Voici ses conseils pour combattre l’anxiété. 

Au coeur de l’actualité depuis quelques mois, le nouveau coronavirus est sur toutes les lèvres. Et pour cause, il a entraîné depuis son apparition plus de 14 millions de cas de contamination dans le monde.

De nombreux pays ont dû confiner leurs populations dans un effort de lutte contre la propagation du Covid-19 et même aujourd’hui, alors que les restrictions se sont allégées, l’absence de traitement ou de vaccin requiert toujours la prudence.

A cet effet, des mesures de précaution sont continuellement préconisées par les autorités sanitaires, notamment des gestes barrières et une distanciation sociale nécessaire. En outre, la menace d’une deuxième vague plane encore sur de nombreux pays qui cherchent à se préparer de manière optimale à l’approche de l’automne et de l’hiver.

Dans ce contexte, les médias informent quotidiennement les habitants sur toute nouveauté liée à la pandémie. Nouveaux symptômes, nouveaux foyers, personnes à risque, la liste est longue lorsqu’il s’agit du virus Sars-CoV-2 et de son impact sur la vie des citoyens. Et cela n’est pas sans entraîner un stress conséquent qui à terme, peut s’avérer délétère pour la santé, prévient le Dr Vox.

dr vox
cnn

L’impact du stress sur notre corps

Si les personnes atteintes par le virus représentent la difficulté principale dans les hôpitaux, les réactions liées au “stress pandémique” pourraient également s’avérer problématiques selon le médecin américain.

“J’ai l’habitude de voir des patients ayant vécu des situations extrêmement stressantes au moment de l’infarctus ou de l’AVC qui les fait atterrir chez moi. Nous savons qu’il existe un lien clair entre le stress, l’anxiété et la santé cardiovasculaire. Maintenant, c’est la fermeture de leurs entreprises”,  explique le Dr Vox.

Il fait également référence à des données du Washington Post qui aurait recensé un nombre supérieur aux prévisions établies concernant les décès liés à des maladies cardiovasculaires.

Ces morts ne seraient pas directement liées au Covid-19, selon le spécialiste, mais certaines d’entre elles seraient peut-être le résultat d’un “stress pandémique”, comme il a pu lui même le constater via ses propres observations cliniques.

Il tient cependant à expliquer qu’il ne s’agit pas d’un discours alarmiste. “Ce n’est pas parce que vous stressez à propos du Covid-19 qu’un AVC vous attend”, a-t-il prévenu. Il existe des facteurs de risque sous-jacents qui sont nécessaires pour que le stress se traduise en problème cardiovasculaire.

Mais cela ne devrait pas justifier ce qu’il appelle le “doomsurfing”, une consultation excessive des médias qui porte atteinte au bien-être et qui exacerbe l’anxiété.

Le “doomsurfing”

Le “doomsurfing” ou le “doomscrolling” est un terme qui représente l’action de lire de manière compulsive les informations anxiogènes ou tristes, sans pouvoir s’en empêcher. Pour le Dr Vox, ces habitudes amplifient de manière exponentielle le stress lié aux situations que nous vivons en 2020.

Si la maladie peut nous toucher sans que l’on ne puisse nécessairement la contrôler, nous avons tout de même un certain pouvoir lorsqu’il s’agit de nos réactions face à cette nouvelle réalité, explique le médecin qui cite notamment les choses sur lesquelles on choisit de se focaliser et le temps que l’on y accorde.

Comment réussir à se déconnecter ?

La “déconnexion consciente” et la “reconnexion élective” : voici les méthodes prônées par le Dr Vox. Celles-ci consistent à se déconnecter délibérément de ce qui exacerbe l’anxiété et de se reconnecter volontairement à ce qui compte réellement dans votre vie.

Cela implique d’avoir une vision réaliste des choses que l’on peut gérer et de se défaire des pensées négatives liées aux événements qui échappent à notre contrôle. Sa suggestion ? Renoncer à internet pendant 24 heures, puis développer son bien-être en partant de cette première étape.

Si le médecin reconnaît que cet objectif peut sembler impossible, il demeure essentiel pour se libérer du stress. Passer moins de temps les yeux rivés sur un écran pourrait s’avérer salutaire. Une recommandation que le Dr Vox tente lui-même de suivre et aspire à prolonger, en particulier durant les week-ends.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close