Après avoir perdu son bébé de 17 semaines, une maman publie ses photos pour parler de son expérienc

La perte d’un bébé est un événement très douloureux quelles que soient ses causes. Le bébé peut ainsi décéder en cours de grossesse, laissant les parents dans un état de désespoir et de tristesse. Miranda enceinte de 17 semaines a vécu ce cauchemar et tient à relater son expérience relative au décès de sa fille qu’elle n’aura jamais la chance de connaître.

Fausse couche, grossesse extra-utérine ou mortinaissance, sont les termes utilisés par les médecins pour décrire la perte d’un bébé dans le premier trimestre de la grossesse. A son plus grand désespoir, Miranda en fait la malheureuse expérience. Elle raconte à l’agence de presse indépendante, LifeNews, son vécu après le décès de sa petite fille.

« Votre bébé n’a pas de rythme cardiaque »

C’est l’une des phrases les plus douloureuses qu’une future mère puisse entendre. Lors de son rendez-vous prénatal avec son médecin, Miranda a été dévastée lorsque ce dernier lui a annoncé que son bébé était mort dans l’utérus.

bébé mort

Bébé mort à sa naissance. Source : rolloid

Miranda avait développé un placenta accreta, une complication rare qui peut mettre en danger le pronostic vital aussi bien du bébé que de la maman. Elle se caractérise par une anomalie du positionnement du placenta sur l’utérus et c’est ce qui provoqué la mort de la petite fille de 17 semaines à peine.

bebe mort

Miranda tenant dans ses mains son bébé mort à la naissance. Source : rolloid

Miranda raconte à LifeNews les circonstances de son opération et comment elle a pu tenir dans ses mains, le corps inanimé de son bébé décédé. Après une opération ayant duré 30 minutes, avec pour conséquence, une ablation de son utérus et de son ovaire droit, elle a pu être sauvée. Elle a par la suite passé 4 heures avec le petit corps de sa fille, en pleurant avec son mari. Ils l’ont nommée Elaina Lenee et ils étaient reconnaissants de pouvoir la tenir une dernière fois dans leurs bras.

miranda

Miranda embrassant son bébé mort-né. Source : rolloid

A travers ce témoignage, le couple tenait à expliquer que malgré ses 17 semaines, le corps d’Elaina était déjà formé avec des organes fonctionnels. Leur message est de montrer à tous les couples qui envisageaient un avortement, à quoi pourrait ressembler le corps de leur bébé, même s’il n’a que quelques semaines.

Une expérience certes traumatisante mais qui a changé la vie de Miranda et son mari ; ils espèrent à travers leur vécu pouvoir changer l’opinion d’autres personnes au sujet de l’avortement.

Qu’est-ce que le placenta accreta ?

Selon FUTURA SANTE, Il s’agit d’une anomalie du positionnement du placenta sur l’utérus. Même si elle demeure rare, elle affecte plus les femmes ayant déjà accouché par césarienne ou celles qui ont enfanté plusieurs foisDes lésions peuvent ainsi apparaître au niveau de l’utérus. Il est possible de détecter cette anomalie, lors d’un examen radiologique, en l’occurrence un IRM, mais des fois, elle peut être décelée à l’accouchement.

Ces lésions, en abimant le myomètre utérin, peuvent engendrer une hémorragie qui pourrait dans certains cas avoir pour conséquence une ablation de l’utérus afin de réduire le risque de complications. Toutefois, dans certains cas, la grossesse et l’accouchement peuvent se dérouler sans aggravation.

Lire aussi Cette femme donne naissance à 10 bébés alors que les médecins n’en n’avaient vu que 6 à l’échographie

Contenus sponsorisés