A quelle fréquence un homme devrait-il éjaculer pour être en bonne santé ?

Une bonne santé physique et mentale est aussi liée à une sexualité épanouie. Avoir des orgasmes est une source de bienfaits, encore faut-il savoir quelle est la fréquence idéale pour un homme en bonne santé. Découvrez la réponse appuyée par des conclusions scientifiques.

Relayée par Healthline, la réponse qui taraude de nombreux hommes est donnée par des experts. Pour être en bonne santé, un homme doit jouir un certain nombre de fois en moyenne. 

Combien de fois par mois faut-il éjaculer ?

Nos confrères du Daily Mail ont répondu à cette question en se basant sur des réponses scientifiques. Résultat : il faut éjaculer 21 fois par mois. Le bénéfice de cette fréquence ? C’est à partir de ce nombre d’orgasmes qu’un homme peut protéger sa prostate. Cette étude parue sur la revue European Urology a été menée sur 31 925 hommes. Pour autant, même si cette recherche montre qu’il y a un lien entre le nombre d’éjaculations et le risque de cancer de la prostate, des conclusions d’experts supplémentaires sont nécessaires pour appuyer cette hypothèse. Cette dernière a une limite car elle est basée sur les réponses des sujets. Aussi ces derniers ne précisent pas si ces orgasmes sont issus de masturbations ou de relations sexuelles. Ceux qui souffrent d’éjaculation précoce peuvent avoir des complexes. Seulement, il est possible de la retarder avec ces 8 habitudes.

Jouir pour évacuer les toxines

Toujours selon cette étude, avec au moins 21 éjaculations mensuelles, il est possible de diminuer de 33% les risques d’avoir un cancer de la prostate. Une évacuation du sperme serait un moyen de faire sortir les toxines de l’organisme. Pour autant, ces scientifiques ne considèrent pas que seuls de nombreux rapports sexuels limitent l’apparition de cette maladie. Ils indiquent également que le meilleur moyen de la prévenir est une bonne alimentation et la pratique d’une activité physique régulière

L’éjaculation fréquente réduit-elle le risque de cancer de la prostate ?

Si la corrélation entre un nombre suffisant d’éjaculations et la diminution du risque est prouvée par une étude, la prudence est de mise même si cette idée met d’accord les spécialistes. Parmi eux, Sylvain Mimoun, gynécologue-andrologue et psychosomaticien qui cite le Journal de l’Association Médicale Américaine. Cette dernière a publié qu’à l’âge adulte, il faut des rapports sexuels 3 fois par semaine pendant 10 ans pour réduire les chances d’avoir un cancer de la prostate. « Pour que cette étude puisse être valable, elle doit être reproductible », précise le docteur en évoquant ses réticences concernant la recherche. 

Quels sont les bienfaits de l’éjaculation ?

Si la plupart des propriétés positives liées à l’évacuation du sperme ne sont pas toutes scientifiquement établies, elles reposent sur des observations scientifiques. Après un rapport sexuel ou une masturbation, on remarque parfois un endormissement mais aussi moins d’anxiété. Cette étude prouve que l’éjaculation réduit le risque de mort par maladie cardiaque. Isabelle Célestin-Lhopiteau, psychologue-clinicienne, indique que les relations sexuelles ont un impact sur la lutte contre le stress.  Le psychiatre et spécialiste du sommeil docteur Pallanca atteste qu’après le sexe nous libérons de la prolactine et de l’ocytocine, des hormones qui favorisent l’endormissement. Une étude prouve même que ce plaisir conjugal ou en solitaire permet de soulager en partie ou complètement la douleur chez une personne atteinte de migraine. Les hommes ne sont pas seuls à pouvoir éjaculer car les femmes peuvent aussi observer ce phénomène.

Quels sont les bienfaits de l’excitation ?

Si l’activité sexuelle permet de profiter de bienfaits, le simple fait d’être excité fait profiter de vertus pour la santé. Et cela est prouvé par des spécialistes. Lorsque nous ressentons du désir sexuel, nous sécrétons également de l’ocytocine et de la dopamine, des hormones liées au bonheur et à l’attachement, comme démontré dans la présente étude. Résultat : notre stress diminue aussi. La dopamine quant à elle est un neurotransmetteur aussi appelé « l’hormone du bonheur » et cela augmente même la motivation. Pourquoi hésiter alors à céder à la vague de chaleur charnelle qui vous submerge ? 

Comment avoir une sexualité épanouie ?

Alors qu’il est bon d’avoir des relations sexuelles en raison des vertus que cela nous procure, il est aussi important de se sentir épanoui avec notre partenaire. Pour cela, une bonne communication est de rigueur afin de connaître les désirs et les réticences de la personne avec qui l’on a des rapports. Être à l’écoute de son corps en connaissant ses désirs est la meilleure façon de lui procurer du plaisir. Les préliminaires, les caresses et la stimulation de l’imaginaire sont une bonne entrée en matière pour des ébats en constante réinvention. 

Lire aussi Les femmes peuvent éjaculer si elles sont stimulées de la bonne façon

Contenus sponsorisés