x

7 étapes ont permis à ce médecin de perdre 30 kilos !

Le Dr Habib Navaz, médecin chiropracteur à Toronto, a réussi à perdre 30 kilos grâce à 7 étapes successives qui l’ont aidé à changer de regard sur son hygiène de vie. Témoignage.

En juin 2010, je venais de terminer ma spécialité chiropratique après huit années d’études intensives et je rencontrais celle qui allait devenir ma future femme. Une belle carrière s’ouvrait devant moi, je venais de décrocher un poste de médecin dans une grande clinique de la région de Toronto, j’avais trouvé l’amour… Mais à cette époque, mon poids était de 114 kilos, je souffrais d’apnées sévères du sommeil et j’étais atteint par le syndrome métabolique (qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires). J’avais seulement 26 ans !

Lorsque j’ai commencé à travailler, j’ai réalisé que les longues journées à l’hôpital étaient très épuisantes pour moi à cause de ma surcharge pondérale d’une part, et d’autre part à cause de ma profession qui mobilise beaucoup d’énergie physique et mentale. J’étais tout le temps fatigué et constamment en sueur… C’est à ce moment-là que j’ai eu une prise de conscience sur mon état de santé, la première étape de ma transformation.

Étape n°1 : être dans un état de frustration

Toute personne qui souhaite changer quelque chose dans sa vie se trouve dans un état de frustration. Ce sentiment est une réponse émotionnelle, qui résulte de la prise de conscience de certaines réalités et des limites qui entravent le bien-être et l’épanouissement. Pour moi, la frustration a été une première étape préalable à ce changement de vie.

D’ailleurs, mon mentor, le Dr Sachin Patel, répétait souvent la phrase « votre santé est votre objectif ». Et je réalisais que quels que soient les rêves et les ambitions qu’on avait envie d’accomplir dans la vie, la santé est un préalable essentiel qui va nous aider à les accomplir. Et mon état de santé ne me permettait pas de voir très loin, aussi bien dans mes perspectives de carrière que familiales. Une fois cette prise de conscience effectuée, il était temps pour moi de passer à l’action.

Étape n°2 : trouver une motivation

Mes proches savent l’importance qu’occupe la famille dans ma vie. Je n’avais pas encore d’enfants, mais à l’instar de mes parents, je voulais offrir le meilleur à mes futurs enfants et leur permettre de grandir dans de bonnes conditions, dans un environnement sain. Je n’avais pas envie qu’ils aient les mêmes problèmes de santé que moi, et je voulais qu’ils ne rencontrent pas d’obstacle pour exploiter pleinement leur potentiel. D’une certaine façon, j’ai accompli ce changement dans mon style de vie pour mes futurs enfants, pour leur donner un exemple de ce qu’il est possible d’accomplir sans être limité par ses propres croyances ou doutes.

Étape n°3 : observer les tendances

Pour perdre du poids, la plupart des gens suivent le principe suivant : ils consomment moins de calories qu’ils en dépensent. Au début, j’ai commencé à compter mes calories et j’ai alors réalisé que ce souci constant et obsessionnel du nombre de calories ingérées n’était pas une façon saine de gérer ma vie et ma santé. J’ai alors commencé à faire un suivi quotidien de tout ce que je mangeais pour perdre du poids : je surveillais tous mes aliments, boissons, activités et exercices physiques quotidiens. Cette méthode m’a permis de réaliser que les portions de nourriture que j’avais l’habitude de manger étaient excessivement grandes, voire hors normes. Mon alimentation était riche en glucides, en mauvaises graisses. Je ne mangeais pas beaucoup de légumes et de façon générale, mon alimentation quotidienne n’était pas de bonne qualité. Je grignotais sans arrêt, je ne faisais pas de sport et je passais entre 2 et 5 heures devant la télévision tous les jours. J’ai complètement changé d’hygiène alimentaire (légumes, viandes, protéines…) et j’ai commencé à perdre du poids.

Étape n°4 : être entouré par les bonnes personnes

Dans ce processus de changement d’hygiène de vie, j’ai eu beaucoup de chance car j’avais le soutien de mes amis et de ma famille qui avaient vraiment envie que j’atteigne les objectifs que je m’étais fixés. Ils m’encourageaient tous les jours et me donnaient même des conseils pour mieux manger tout en me guidant dans les exercices physiquesque je faisais. Je vous encourage vivement à évaluer vos relations au sein de votre entourage, afin de déterminer si ces personnes vous influencent positivement pour vivre la vie saine dont vous avez envie. Jim Rohn (écrivain et coach américain) disait « vous êtes la moyenne des cinq personnes avec qui vous passez le plus de temps ». En vous entourant de cinq personnes en bonne santé, qui ont un impact positif dans votre vie, vous deviendrez la sixième.

Étape n°5 : consommer des aliments sains, non transformés

Prenez un peu de temps pour analyser et faire le tri des aliments qui se trouvent dans votre cuisine. Combien de produits sont des conserves ou sont emballés avec un étiquetage nutritionnel ? Combien de produits sont d’une certaine façon « annoncés » au consommateur ? Pour m’alimenter, mon principe était le suivant : si la nourriture vient d’une boîte, d’un sac ou d’un emballage avec une liste d’ingrédients supérieurs à trois, ce n’était pas de la nourriture saine et « vraie ». Les légumes sont issus de la terre et on mange ce qui provient de la terre.

J’ai suivi un régime paleo végétarien et je ne pouvais pas être plus heureux ! Cette alimentation m’a aidé à venir à bout de mon diabète et de mon apnée du sommeil.

De nombreuses études scientifiques dénoncent les méthodes de marketing utilisés par l’industrie agroalimentaire, accusée de légitimer des produits « déficients d’un point de vue nutritionnel ». De nombreux experts en nutrition convergent vers la même conclusion : pour perdre du poids, la meilleure façon est de manger moins d’aliments transformés.

Étape n°6 : bouger !

Deux amis m’ont particulièrement encouragé dans ce processus de transformation. Ils m’ont motivé à faire du sport tout en m’aidant à trouver les exercices les plus appropriés à ma situation, pour faire de l’exercice de manière ludique tout en améliorant mon endurance au fil des séances. J’ai aussi fait appel à un coach sportif qui m’a accompagné pendant une certaine période : levers de poids, running… Mais j’ai ensuite découvert une activité qui me convenait très bien et qui était très efficace pour moi : le squash. Actuellement, je fais deux séances de squash par semaine (deux fois une heure) avec un couple d’amis.

Faire de l’exercice est probablement le changement le plus simple à accomplir. Si vous avez l’excuse de ne pas avoir suffisamment de temps pour en faire, il suffit de mieux gérer votre temps en calant une heure dans la journée, deux à trois par semaine. Il existe d’autres astuces pour bouger plus : monter les escaliers, garer sa voiture un peu plus loin, descendre une ou deux stations avant votre arrêt, marcher tout simplement.L’essentiel est de bouger ! Les possibilités sont infinies, ne soyez pas limité par vos doutes.

Étape n° 7 : arrêter d’ « EXISTER » et commencer à « VIVRE » !

Rêvez grand ! Il est possible d’atteindre tous les objectifs que vous vous êtes fixés, ne laissez rien vous arrêter. Aujourd’hui, je pèse 80 kilos, j’ai un taux de glycémie parfait, une bonne endurance à l’effort physique (je fais du sport 3 à 4 fois par semaine) et je possède deux entreprises ! Les seules limites que nous ayons sont celles que nous imposons à nous-mêmes. Vous pouvez réaliser quelque chose qui vous tient vraiment à cœur si vous mobilisez votre énergie et votre motivation pour y parvenir. J’en suis la preuve !

Contenus sponsorisés
Loading...