x

6 signes d’une crise cardiaque à venir

L’infarctus du myocarde ou encore crise cardiaque, est l’obstruction de l’artère coronaire qui vient partiellement détruire le muscle cardiaque. Il faut savoir que l’infarctus est une situation d’urgence et nécessite une intervention imminente sous peine de trouver la mort. Dans ce cadre, la prévention de l’infarctus est encore plus importante car lorsqu’elle se produit, la victime n’a que quelques minutes pour être secourue. Vous devez donc être extrêmement alerte si vous avez ces 6 signes avant-coureurs d’une crise cardiaque.

En France, plus de 46 000 personnes sont atteintes d’une crise cardiaque chaque année. Malheureusement, le taux de survie d’un arrêt cardiaque ne dépasserait pas les 10 %. L’âge moyen des personnes atteintes d’un arrêt cardiaque est de 68 ans et 63 % de ces arrêts sont vécus par des hommes. Un taux de survie faible et des victime d’un certain âge, qui pourraient vivre seuls face à cet incident dont la seule issue est une intervention immédiate du SAMU.

Par ailleurs, comme l’explique au Figaro le Dr Eloi Marijon, cardiologue, les signes précurseurs d’un infarctus se manifestent généralement au cours des 4 semaines précédent l’accident, une information cruciale pour agir de manière préventive et éviter des conséquences irréversibles.

Découvrez donc les 6 signes avant-coureurs d’une crise cardiaque:

1. Une fatigue inexpliquée

Lorsque le cœur se détériore petit à petit, le flux sanguin s’en retrouve négativement impacté. L’oxygène a du mal à arriver aux muscles, cela entraîne donc une fatigue, très peu de mouvement ainsi que des difficultés à respirer. A savoir que ce signe est moins visible pour les femmes. Selon American Heart Association, ces dernières associeraient plus la fatigue à des symptômes grippaux, omettant de ce fait les signes d’infarctus.

2. Palpitations

Les palpitations évoquent deux possibilités. Soit les battements du cœur accélèrent trop rapidement, soit à l’opposé, le cœur ne bat pas assez vite. En effet, lorsque ces derniers sont irréguliers, cela pourrait annoncer un infarctus, notamment s’ils sont accompagnés de vertiges et de douleurs au niveau de la poitrine.

3. Vertiges et nausées

La cause des vertiges ou des nausées doit toujours être identifiée. Ces derniers étant des signes précurseurs importants s’ils s’établissent sur la durée. Selon une étude, la nausée serait un symptôme moins connu que d’autres. Ainsi, lorsque la douleur thoracique (qui est plus reconnue) est absente, de nombreux patients tardent à consulter, inconscients de la sévérité de leurs symptômes.

4. Transpiration excessive

Il n’est pas rare que l’un des symptômes avant-coureurs d’un arrêt cardiaque soit de la transpiration. Notamment des sueurs froides, accompagnées de nausées et d’une peau moite. Cela est dû au flux sanguin qui a du mal à circuler de manière fluide en raison d’artères obstruées.

5.Essoufflement

Si l’essoufflement peut s’avérer “normal” pour beaucoup, sachez que lorsque ce dernier se se manifeste suite à un effort minime ou pendant que vous êtes allongé, cela peut exprimer un mauvais fonctionnement du coeur qui entrave la distribution d’oxygène dans le corps. A savoir que plus le muscle cardiaque s’essouffle, plus la respiration devient difficile.

6. Douleurs thoraciques

Ceci est l’un des symptômes les plus alarmants. Si vous ressentez des douleurs ou des pincements au niveau thoracique, au niveau du bras gauche ou du dos, vous devez immédiatement consulter afin de connaître l’origine de cette douleur. Cela pourrait signifier que l’oxygène a du mal à atteindre le coeur.

Il faut néanmoins savoir que de nombreux symptômes passent inaperçus. Il est donc fortement conseillé d’effectuer des examens réguliers pour veiller à une bonne santé cardiaque.

Les facteurs de risque et la prévention

Il existe plusieurs facteurs pouvant encourager une crise cardiaque, le tabagisme bien sûr, mais aussi l’obésité, la sédentarité, une mauvaise alimentation et une vie stressante. Il n’y a donc pas de secrets, pour éviter une crise cardiaque il faut :

– Une activité physique pour entretenir votre cœur

– Perdre du poids si vous souffrez obésité

– Manger sain et équilibré, en évitant les aliments trop riches en gras

– Arrêter le tabac

– Relativiser face aux problèmes et éviter le stress

Les gestes d’urgence face à un arrêt cardiaque

Vous l’avez déjà lu plus haut, l’intervention lors d’un arrêt cardiaque doit se faire le plus rapidement possible. Il existe des gestes de premier secours, indispensables en situation d’urgence. Conseils du Dr Gérald Kierzek, urgentiste:

– Il faut tout d’abord reconnaître l’arrêt cardiaque. Généralement la victime est inconsciente et ne respire plus. Il faut donc sentir son pouls et en déduire si c’est un cas d’arrêt cardiaque ou non.

– Appelez immédiatement les secours, il faut les notifier le plus rapidement possible afin qu’ils agissent au plus tôt. En France, vous pouvez appelez le 15, le 18 ou le 112.

– Il faudra immédiatement débuter un massage cardiaque. Il faut donc appuyer assez fort et régulièrement sur le thorax de la victime en attendant la venue des secours.

– Un secouriste restera généralement au téléphone avec vous pour vous accompagner. S’il y a un défibrillateur à portée de main, notifiez-en le secouriste qui vous guidera dans l’utilisation de cet appareil

Contenus sponsorisés
Loading...