x

6 raisons pour lesquelles les gynécologues vous conseilleront de ne pas raser vos poils pubiens

Mettons les choses au clair : il n'est pas impératif de se raser ou d'épiler ses poils pubiens. En fait, vous voudrez peut-être même vous abstenir de le faire, car le rasage peut causer de nombreux risques pour la santé que vous ignorez probablement. Avoir des poils pubiens ne relève d’ailleurs pas du hasard, donc avant de vous en débarrasser, pensez aux raisons pour lesquelles vous ne devriez pas le faire.

Bien que les femmes s’épilaient déjà à l’époque de l’Egypte ancienne, ce n’est que dans les années 50 que l’épilation est devenue socialement acceptée. Les crèmes dépilatoires étant encore beaucoup trop irritantes pour la peau, les femmes utilisaient des pinces à épiler pour se débarrasser de leurs poils pubiens. Pourtant, ces derniers ont un rôle des plus important dans la prévention de nos parties intimes.

A quoi servent les poils pubiens ?

Les poils pubiens aident à prévenir les frictions

Vous pensez peut-être que les poils pubiens n’avaient aucune utilité dans votre corps, et pourtant ! Ces derniers agissent comme une barrière de friction entre la partie la plus sensible de votre corps et vos vêtements. Les poils pubiens amortissent également les effets d’une activité sexuelle vigoureuse, car ils contiennent des huiles naturelles qui agissent comme des lubrifiants lorsque votre peau entre en contact avec la peau de votre partenaire. Cela évite les irritations de la peau, la douleur et l’inconfort pendant les rapports sexuels.

Ils préviennent les infections bactériennes

Si vous aimez être parfaitement rasé, vous pourriez peut-être reconsidérer cette habitude après avoir lu ceci. Une étude  publiée dans l’American Journal of Obstetrics & Gynecology a révélé que 60% des femmes vivant dans les pays développés étaient susceptibles de développer un problème de santé après avoir rasé leurs poils pubiens. Selon l’étude, certains des problèmes de santé courants pouvant survenir après le rasage incluent notamment des coupures, des abcès et des infections bactériennes graves. L’étude a également révélé que les poils pubiens constituaient une forme de défense naturelle contre certains types d’infections sexuellement transmissibles tels que l’herpès et les verrues génitales.

Ils protègent contre les infections sexuellement transmissibles

La conservation des poils pubiens réduit le risque non seulement d’infection vaginale à levures, mais également d’infections sexuellement transmissibles.

Selon une étude du British Medical Journal, se raser les poils pubiens favorise les infections sexuellement transmissibles. Cela peut être dû au fait que le rasage ou l’épilation provoque de minuscules coupures, ce qui facilite la transmission des infections. Mais cela tient aussi au fait que les poils pubiens peuvent bloquer la transmission des infections.

Ils régulent la température corporelle

Les poils peuvent maintenir la chaleur quand vous avez froid et éliminer la sueur quand vous avez chaud. De ce fait, avant d’envisager de vous épiler ou vous raser, n’oubliez pas que vous risquez de perturber votre régulation thermique.

Adieu poils incarnés

Les partisans de l’épilation à la cire accusent toujours le rasage d’être à l’origine du développement des poils incarnés. Mais le fait est que l’épilation à la cire peut également favoriser leur apparition. Après tout, les deux essaient d’éliminer les poils des racines. En plus d’être douloureux, les poils incarnés peuvent causer des inflammations, ce qui peut entraîner de possibles infections.

C’est tout à fait naturel

Après la puberté, les femmes comme les hommes ont naturellement des poils pubiens et il n’y a pas de quoi en avoir honte.

Comme toute autre décision que vous devez prendre dans la vie, celle de vous raser les poils pubiens ou de les garder est la vôtre uniquement. Assurez-vous de choisir ce qui vous convient le mieux, et plus important encore, assurez-vous de vous sentir bien dans votre corps !

Contenus sponsorisés
Loading...