6 erreurs courantes à éviter lorsque vous portez un masque

Artisanaux, chirurgicaux ou FFP2, les masques se sont démocratisés depuis l’apparition du virus pour faire face à la pandémie de Covid-19. Pour autant, il existe certaines mesures de précaution à prendre pour qu’ils octroient une protection maximale aux porteurs et aux personnes qui les entourent. Pleins feux sur les 6 erreurs à éviter lorsque vous portez votre masque.

Pour éviter la propagation du virus, les autorités sanitaires ont émis plusieurs recommandations, notamment le lavage régulier et correct des mains, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique etc. En parallèle, le port du masque est également devenu nécessaire pour éviter la transmission de gouttelettes. Pour une protection optimale, voici donc les 6 erreurs à ne pas commettre lorsque vous le portez, relayées par nos confrères du Parisien :

masque11
Porter le même masque – Source : Times of India

1.Porter le même masque pendant plusieurs jours consécutifs

Selon le type de masque que vous portez, il existe certaines précautions à prendre. Pour un masque chirurgical par exemple, le Dr Benjamin Davido, médecin infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré Davido indique que la durée idéale est de 4 heures, et pour les masques artisanaux, “en théorie, c’est une journée complète”, ajoute-t-il. Pour autant, il faut veiller à le laver le soir et bien le faire sécher. 

masque1111
Mettre son masque sous le nez ne protège pas du virus – Source : Time Out

2.Mal positionner son masque

De nombreuses personnes ont tendance à placer le masque en dessous du nez ou sur le menton. Pourtant, cela est loin de protéger le porteur ou son entourage. “Autant ne pas porter le masque dans ces conditions là”, explique le Dr Davido, ajoutant que “civiquement c’est aussi un mauvais message” que l’on transmet. Un avis rejoint par un médecin américain qui expliquait il y a quelques mois que le port du masque était une marque de respect mutuel pendant la pandémie. 

Le Dr Davido indique par ailleurs que la partie la plus importante à couvrir est le nasopharynx, donc le nez. De ce fait, si le masque ne couvre pas cette partie importante, la personne ne dispose d’aucune protection. 

masque table
Masque posé sur une table – Source : Q985

3.Poser son masque sur une table

Au restaurant, dans un café, certaines personnes ont tendance à retirer leur masque pour boire ou manger et déposent ce dernier sur la table. Dans des cas plus graves, elles peuvent également poser dessus leur porte-monnaie ou leur téléphone, ce qui ramène des bactéries et des microbes supplémentaires. “Finalement, on va se retrouver avec un objet qui est complètement souillé et contaminé”, indique le Dr Davido, expliquant qu’à ce moment-là, il faut jeter son masque et le changer, si l’on est dans l’impossibilité de le ranger de manière sécurisée. 

masque121
Ranger le masque dans sa poche – Source : Petit bleu

4.Le ranger dans sa poche ou dans un sac à main

Cette erreur qui implique la manipulation du masque lorsque l’on tente de le ranger peut s’avérer problématique. En effet, le médecin évoque les risques de déchirure du masque et également le fait qu’il devienne poreux en étant plié. “Au-delà même de dire qu’on a mis des particules virales sur son sac à main ou dans sa poche, c’est typiquement ce qu’il ne faut pas faire avec un masque jetable”, poursuit l’expert, révélant que ces masques ne sont pas faits pour être utilisés dans la durée, contrairement aux masques en tissu. 

masque222
Une femme portant un masque – Source : Novant Health

5.Toucher son masque 

La première chose à faire est de se laver les mains à l’eau et au savon ou à défaut, au gel hydroalcoolique avant et après avoir manipulé son masque. En effet, le médecin explique que le risque principal est d’être en contact avec le virus via ses mains après l’avoir touché, puis de se frotter ensuite les conjonctives, c’est-à-dire les yeux. “Beaucoup de gens l’oublient, mais les yeux sont une source d’infection très importante” note l’expert. 

masque333
Gel hydroalcoolique et masques – Source : La Dépêche

6.Vaporiser du gel hydroalcoolique sur son masque

Selon l’infectiologue, il s’agit d’une grave erreur, car on met “une substance qui est extrêmement caustique et extrêmement agressive puisqu’il y a de l’alcool”, ce qui porte atteinte à l’efficacité du masque en endommageant sa surface. En outre, lorsqu’un masque est mouillé ou humidifié, sa “durée de vie est amoindrie”, a-t-il souligné.

Lire aussi Est-il encore utile de mettre un masque à l’extérieur ?

Contenus sponsorisés