4 nouveaux symptômes du Covid-19 identifiés par les scientifiques

Dans le cadre de l’étude REACT, menée par l’Imperial College de Londres, des tests sur écouvillons et des questionnaires ont été collectés entre juin 2020 et janvier 2021. Les résultats de ces recherches ont révélé que parmi le large éventail des symptômes déjà connus du Covid-19, d’autres pourraient également révéler une infection au coronavirus.

Afin de mieux comprendre la progression de l’épidémie, l’Imperial College de Londres, en partenariat avec Ipsos MORI et l’Imperial College Healthcare NHS Trust, a mené une série d’études qui utilisent des tests à domicile. Relayés par Sky News, les résultats de ces recherches révèlent qu’en plus des signaux d’alerte associés à la maladie, quatre nouveaux symptômes devraient être ajoutés à la liste officielle.

Quels sont les symptômes officiels du coronavirus ?

L’OMS divise les symptômes du coronavirus en 3 catégories : les symptômes les plus fréquents, les moins fréquents et les symptômes graves. Parmi les symptômes les plus fréquents : la toux sèche, la fièvre et la fatigue. Dans les symptômes les moins fréquents on retrouve les courbatures, les maux de gorge, la diarrhée, la conjonctivite, la perte de l’odorat et/ou du goût et enfin les éruptions cutanées. Les symptômes graves comprennent une difficulté à respirer ou l’essoufflement, une sensation d’oppression ou une douleur au niveau de la poitrine et une perte d’élocution ou de motricité. L’OMS rappelle qu’en cas de symptômes graves, il est urgent de contacter immédiatement un professionnel de santé.

Quels sont les nouveaux symptômes identifiés par les chercheurs ?

Les données collectées par l’étude REACT ont mis en lumière de nouveaux symptômes qui pourraient s’ajouter à ceux déjà identifiés. Parmi eux, les frissons, les maux de tête, la perte d’appétit et les douleurs musculaires. Les chercheurs expliquent que ces symptômes, seuls ou accompagnés des symptômes officiels, pourraient être associés à une infection au coronavirus. L’étude a également révélé que ces signes pourraient varier en fonction de l’âge. Selon les conclusions des chercheurs, les frissons concernaient toutes les tranches d’âge. En revanche, les maux de tête ont été principalement signalés chez les jeunes de 5 à 17 ans, la perte d’appétit chez les plus de 18 ans et les douleurs musculaires chez les personnes âgées de 18 à 54 ans. Si le gouvernement n’a pas encore officialisé ces symptômes comme des signaux du virus, l’équipe de scientifiques considère que ces derniers pourraient révéler 40% de cas supplémentaires, rapporte Le petit Journal. Ces résultats, publiés en février 2021 seront soumis à un examen par les pairs, précisent les chercheurs. D’autres symptômes, comme la « langue covid » ont également été rapportés par les médecins.

Ces nouveaux symptômes ont-ils un lien avec la nouvelle variante de coronavirus ?

Dans un article, l’Imperial College de Londres explique que les chercheurs ont comparé les données des symptômes collectées par l’étude en novembre-décembre, lorsque le variant représentait environ 16% des infections en Angleterre à celles collectées en janvier, où le taux d’infection provenant de la variante représentait 86%.  A en croire leurs observations, les symptômes étaient globalement similaires au cours des trois mois. Ils précisent cependant que la proportion des personnes infectées souffrant d’une toux persistante semblait augmenter.

Quelle est la proportion des nouveaux variants en France ?

Depuis son apparition au Royaume-Uni, le nouveau a suscité certaines inquiétudes. Selon un rapport de Santé publique France publié le 25 février 2021, la proportion des variants semble augmenter en France. Pour cause, entre le 15 et le 21 février, 50,8 des tests positifs au COVID étaient associés à un variant. 49% d’entre eux étaient positifs au variant anglais, et 6% aux variants sud-africain ou brésilien. A savoir que le variant anglais était principalement observé chez les plus jeunes.

Comment se protéger au mieux du coronavirus ?  

Pour empêcher la propagation du virus, il est essentiel de respecter les mesures d’hygiène et de distanciation sociale. Pour vous protéger et protéger les autres, lavez vous fréquemment les mains au savon ou avec une solution hydroalcoolique. Evitez de vous toucher les yeux et la bouche, et tenez vous à au moins un mètre de distance des autres. Portez un masque lorsque la distanciation sociale n’est pas possible et couvrez-vous le nez et la bouche avec le pli du coude ou avec un mouchoir jetable lorsque vous toussez ou éternuez. Il existe également 10 manières de vous protéger lorsque vous êtes à l’extérieur

Lire aussi 4 symptômes moins courants du coronavirus à ne pas ignorer

Contenus sponsorisés