3 choses qui arrivent au vagin lorsque vous ne faites plus l’amour

3 choses qui arrivent au vagin lorsque vous ne faites plus l’amour


Une vie sexuelle épanouie est la pierre angulaire d’un couple heureux mais peut également procurer beaucoup de bienfaits pour la santé. Réduction du stress, meilleure circulation sanguine, réduction de la migraine, autant de bienfaits à batifoler au lit. A contrario, une absence d’activités sexuelle qui dure peut provoquer des effets indésirables sur le vagin. Voici pour vous les idées reçues mais également les vérités quant à une période d’abstinence sexuelle.

Saviez-vous que le sexe pouvait être bénéfique pour le bien-être moral et mental ? Une vie sexuelle épanouie permet d’améliorer la confiance en soi mais aussi la complicité du couple. Au-delà des bénéfices psychologiques que l’on peut en tirer, le sexe peut également contribuer à des avantages sur la santé. Comme une activité sportive, faire l’amour peut également contribuer à une augmentation de la forme et du tonus général. Cela permet aussi de libérer des hormones telles que l’ocytocine qui permet d’éloigner le stress et les problèmes d’anxiété. Il y’a donc beaucoup à gagner d’avoir une vie sexuelle équilibrée mais certains doivent passer à travers une période d’inactivité prolongée. Célibat de longue durée, baisse de la libido, autant de raisons qui peuvent pousser à un temps d’abstinence. Pourtant, un manque d’activité sexuelle peut causer des effets néfastes sur le vagin, comme l’explique la gynécologue-obstétricienne, Dr. Christiane Greves pour Health.

Les idées reçues concernant l’abstinence sexuelle

Le vagin se resserre ? Non, suite à une période d’inactivité sexuelle, le vagin ne se referme pas et l’hymen ne repousse pas car votre corps continue à produire des œstrogènes et de la progestérone, des hormones en lien avec la libido, qui régulent aussi le cycle menstruel et certaines fonctions de l’organisme. Ainsi, elles permettent de maintenir les tissus vaginaux flexibles et ouverts. Les œstrogènes permettent une hydratation du vagin, ce qui améliore son ouverture et sa flexibilité pour les relations sexuelles.

Sécheresse vaginale

C’est le symptôme le plus observable induit par une période d’inactivité sexuelle. Dr. Christiane Greves explique : « Vos parois vaginales peuvent être plus sèches que d’habitude. » Cela peut être invalidant et causer une gêne pour la femme atteinte de ce problème. Selon cette étude, il existe une corrélation évidente entre la sécheresse vaginale et une absence de relations sexuelles.

Baisse de la libido

Suite à une période d’abstinence, votre libido peut être amenée à décroître. C’est en tout cas un fait confirmé par Dr. Greves : « Le désir peut s’amenuiser un peu pendant une période d’activité ». Phénomène également libido diminue proportionnellement à la période d’inactivité. Mais rassurez-vous, une fois l’activité sexuelle reprise, le tonus revient très vite.

Excitation plus longue

Après une pause sexuelle, l’excitation est plus lente à démarrer que pendant une période normale. La gynécologue explique : «  Cela prend plus de temps pour le vagin d’être suffisamment lubrifié et souple. » Quand vous avez des relations sur une base fréquente, votre vagin est conditionné et suffisamment excité pour entamer des relations sexuelles. A contrario, après une pause, le désir vient plus lentement ainsi que pour la lubrification. Heureusement, il existe quelques astuces et recommandations pour augmenter sa libido après une période d’inactivité sexuelle.

Il est important de se mettre en condition afin d’augmenter son désir et avoir une vie sexuelle épanouie :

– Appréciez les préliminaires : Il ne faut pas faire l’impasse sur ceux-ci pour augmenter petit à petit le désir. Si vous avez repris une activité sexuelle après une période d’abstinence, il vaut mieux prendre le temps d’apprécier les baisers, les câlins et de ne pas rentrer rapidement dans le vif du sujet.

– Relaxez-vous : Souvent, après une période d’abstinence, le retour à une vie sexuelle fréquente est appréhendé. N’hésitez pas à en parler à votre partenaire et à y aller à votre rythme. Évacuez le stress car cela est avant tout une question de plaisir.

– Misez sur l’alimentation : Optez pour des aliments aphrodisiaques afin de stimuler votre désir sexuel. Parmi ces derniers, on retrouve le chocolat, le gingembre, le caviar ou encore la vanille et la grenade.