22 symptômes de la fibromyalgie

Encore mal comprise par les professionnels de santé, la fibromyalgie a longtemps été suspectée de n’agir que sur le plan psychologique. Aujourd’hui, l’association SOS Fibromyalgie expose une centaine de symptômes qui lui sont associés et pour cause, cette maladie sous-diagnostiquée peut entraîner des douleurs chroniques qui persistent pendant des années. Affectant près de 2% de la population, elle se manifeste souvent vers la trentaine et selon la Société française de rhumatologie (SFR), elle toucherait 8 femmes pour 2 hommes. Pour mieux comprendre son impact sur la santé, voici 22 symptômes qui la caractérisent. 

Associant une pléthore de troubles, la fibromyalgie peut s’avérer extrêmement éprouvante pour les personnes qui en souffrent. Egalement connue sous le nom de syndrome fibromyalgique, elle est définie par la Haute Autorité de Santé comme une douleur diffuse qui s’étend de la tête aux pieds, associée à une fatigue intense et à des troubles du sommeil.

Bien que ses causes exactes restent difficiles à identifier, les professionnels de santé l’associent généralement à des facteurs physiologiques, environnementaux et génétiques qui agiraient simultanément, entraînant les nombreux symptômes qu’on lui attribue aujourd’hui.

Longtemps qualifiée de “maladie imaginaire”

Avant que la communauté médicale ne se familiarise avec la fibromyalgie, celle-ci a longtemps été perçue comme un trouble exclusivement psychologique. Selon le Dr Virginie Piano, médecin généraliste et spécialiste de la douleur, elle était même qualifiée de “maladie imaginaire” ou encore de “maladie de bonne femme”.

Interrogée par le Journal des Femmes, le médecin indique qu’avant 2006, la maladie faisait partie des troubles somatiques et qu’aujourd’hui encore, “son image reste teintée de négativité”. Pour la spécialiste, la maladie serait d’ailleurs toujours soupçonnée “d’être purement psychologique”. Pourtant, les modifications physiopathologiques qu’elle entraîne chez les patients ont pu être mises en avant par de nombreuses études, indique cette même source.

Symptômes de la fibromyalgie

D’après la Société française de rhumatologie, la fibromyalgie se manifeste principalement à travers une “une triade de douleurs” associant fatigue, douleur et troubles du sommeil. Ces symptômes se manifestent comme suit :

Fatigue

Celle-ci se déclenche généralement dès le matin, avec la sensation d’être plus fatigué que lorsqu’on s’est couché. La SFR estime que cela peut être lié à un sommeil jugé non réparateur.

Troubles du sommeil

En effet, les troubles tels que l’apnée du sommeil sont récurrents, “sans pouvoir clairement déterminer s’ils sont une cause ou une conséquence de la maladie”, indique le Dr Arthur Wulvik, rhumatologue à Paris.

Douleur

Celle-ci peut être très intense et constante. D’après les descriptions que l’on en fait, elle est considérée similaire à celle de la Polyarthrite rhumatoïde avec des manifestations plus vives. Elle toucherait les mains, les chevilles ou encore les épaules entre autres articulations périphériques, ainsi que les tendons, la colonne vertébrale avec généralement une sensation de brûlures.

Des raideurs matinales peuvent également être ressenties avec une impression de gonflement au niveau des articulations. Les muscles présentent une sensibilité à la pression et peuvent être durs ou “noués”. Les antidouleurs habituels ne présentent que peu d’efficacité dans ces situations.

Les symptômes de la fibromyalgie sont toutefois multiples, étendus et diffus dans le corps. Pour cette raison, les médecins suivent habituellement 3 étapes pour établir un diagnostic, à savoir des examens cliniques, l’interrogation du patient pour mieux cerner ses symptômes et l’exclusion d’autres maladies qui pourraient y être associées.

En effet, ses manifestations sont diverses. Ainsi, hormis la triade générale citée plus haut, une personne souffrant de fibromyalgie peut également ressentir :

– Des acouphènes ou des sifflements dans l’oreille
– Des troubles de concentration
– Des frissons
– Une pâleur ou des rougeurs aux extrémités
– Des démangeaisons cutanées
– Une anxiété
– Des sensations amplifiées (simple toucher de la peau s’avère douloureux)
– Des migraines sévères
– Des spasmes musculaires
– Des sautes d’humeur
– Des difficultés pour ouvrir ou fermer la mâchoire
– Une hypersensibilité à l’environnement (lumière, chaleur, froid, bruit, odeurs etc.)
– Des difficultés à bouger les bras (vers le haut ou le bas)
– Une douleur thoracique unilatérale (souvent à gauche)
– Des difficultés à mastiquer
– Le syndrome des jambes sans repos
– Des troubles de la marche
– Une endométriose
– Une perte de force au niveau des mains
– Des crises d’angoisse
– Une raideur dans les mouvements
– Des difficulté à parler (voix éteinte)

Des facteurs aggravants

Toujours selon la Société française de rhumatologie, il existe certains facteurs pouvant aggraver les symptômes de la fibromyalgie. Ces derniers impliquent un stress conséquent, l’inactivité ou au contraire le surmenage, ainsi que les climate froids et humides. Dans ce sens, des climats plus chauds sont reconnus pour améliorer la douleur, de même qu’une activité modérée et un esprit plus serein.

Pour autant, reconnaître la maladie peut être une tâche ardue, notamment pour l’entourage du malade. « Personne ne m’a écoutée ni comprise »  est une plainte récurrente pour les personnes qui en souffrent, notamment en raison de la difficulté à cerner cette pathologie par les proches et les organismes sociaux.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close