x

Un petit garçon de 5 ans meurt d’une maladie mystérieuse liée au coronavirus : voici les symptômes

Aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, un nombre conséquent d’enfants souffrant du COVID-19 ont développé une maladie qui est selon les experts de la santé, liée au coronavirus. Cette maladie inquiétante a déjà fait des morts aux Etats-Unis mais aussi en France. La nouvelle du décès d'un enfant lié à cette maladie nous est relayée par NBC News.

Aux Etats-Unis, le décès d’un petit garçon de 5 ans des suites d’une maladie jugée très rare et qui est selon les experts de la santé est liée au coronavirus. Aujourd’hui, des centaines d’enfants ont développé cette étrange maladie suite à une infection au coronavirus aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d’Europe, dont la France.

Une perte tragique

La ville de New York a été secouée il y a quelques jours par la nouvelle du décès tragique d’un petit garçon de 5 ans qui était atteint du coronavirus et avait développé une maladie sanguine. Le triste sort de ce petit marquait le premier décès d’un enfant de la “maladie inflammatoire multisystémique pédiatrique”, qui est selon les professionnels de la santé liée au coronavirus.

Le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, s’était exprimé sur la mort du petit garçon dans une conférence de presse en précisant qu’il était décédé suite à des complications de la maladie inflammatoire multisystémique pédiatrique.

Il a également souligné qu’il ne s’agissait pas d’un cas isolé : “Bien qu’elle soit rare, nous voyons de plus en plus de cas où des enfants atteints du COVID-19 peuvent tomber malade et développer des symptômes similaires à la maladie de Kawasaki ou au syndrome du choc toxique”, avait-t-il relevé.

Plusieurs enfants ont été hospitalisés des suites de cette maladie

Alors que les experts de la santé pensaient que les enfants ne souffraient pas autant de complications du coronavirus que les adultes, une nouvelle tendance indique le contraire et sème l’inquiétude chez les parents.

Dans sa conférence de presse, il a révélé que “plusieurs cas présentant des symptômes similaires étaient examinés par le Département de Santé Public de New York”.

Aux Etats-Unis, cette maladie aurait été découverte chez une centaine d’enfants dans au moins 8 États différents.

En France, 135 cas d’enfants atteints de la maladie inflammatoire multisystémique et nécessitant des soins intensifs ont été déclarés en avril dernier, et la pathologie liée au coronavirus a déjà emporté un enfant d’une “atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque”. Selon Isabelle Koné-Paut, pédiatre et responsable du réseau national de surveillance de la maladie de Kawasaki, 50% de ces enfants se seraient retrouvés en réanimation avec une inflammation sévère. Une grande partie des enfants malades se trouvaient en Ile-de-France (72 cas, dont 42 à l’hôpital Necker), mais 12 ont également été recensés dans le Grand-Est et 11 dans la région PACA.

Les enfants continuent de souffrir de la maladie de Kawasaki

Si l’on en croit un article de Radio Canada publié le 4 décembre, un enfant de 9 ans a récemment été hospitalisé des suites de complications liées à la maladie de Kawasaki. Son papa a été le premier à avoir été infecté. Après que toute la famille ait été confinée pendant 28 jours, les enfants sont ensuite retournés à l’école. Le lendemain, Alex est revenu à la maison avec un mal de ventre. Alors que sa maman pensait qu’il s’agissait d’une appendicite, le petit garçon a finalement été détecté positif au covid-19. Et la famille n’était pas au bout de ses surprises, puisqu’après une batterie de tests et d’échographies, les médecins ont découvert que les organes vitaux du petit Alex étaient touchés. Heureusement, Alex a été rapidement pris en charge et est aujourd’hui sorti d’affaire.

Comment protéger vos enfants

Afin de protéger vos enfants de cette maladie qui peut s’avérer mortelle, les experts de la santé recommandent de respecter rigoureusement les règles sanitaires et les gestes barrière préconisés, et de surveiller l’état de santé de votre enfant de près.

Ils demandent aux parents d’appeler les secours immédiatement en cas de fièvre prolongée, difficultés à s’alimenter, douleurs abdominales intenses, diarrhée, vomissements, changement de couleur de peau, pâleur, difficultés respiratoires ou respiration très rapide, douleurs thoraciques ou cardiaques, Irritabilité ou confusion ou encore baisse de la fréquence urinaire.

Contenus sponsorisés
Loading...