Un nouveau-né a été contaminé par le coronavirus 30 heures après sa naissance et devient le plus jeune patient atteint de la maladie

L’épidémie de coronavirus est au cœur de l’actualité et suscite une véritable inquiétude à l’échelle mondiale. Ce virus apparu en chine appartient à la famille des coronaviridae et peut provoquer une simple infection bénigne comme il peut se traduire par une maladie respiratoire plus sévère. A savoir que les personnes les plus vulnérables sont celles dont le système immunitaire est faible. Parmi les patients à risque : les personnes âgées, celles qui ont des maladies chroniques, ou encore les enfants de moins de quinze ans. Il y a quelques jours, un nouveau-né a été diagnostiqué du coronavirus, seulement 30 heures après sa naissance. Une information relayée par BBC , Le Parisien et RTL.

Le bilan de l’épidémie de coronavirus grimpe à une vitesse fulgurante. Comme l’indique BFM TV, ce sont 902 décès qui ont été causés par  cette infection. Suite à la névrose qui accompagne la propagation de ce virus, de nombreux chercheurs se sont penchés sur la question pour en déterminer l’origine. La piste qui prédomine est celle de la transmission du virus de l’animal vers l’homme. Des experts ont récemment affirmé qu’en plus de la transmission interhumaine qui est irréfutable, une « transmission verticale » du virus – d’une mère à son enfant – serait possible.

Le plus jeune patient atteint du coronavirus

La présence du coronavirus 2019-nCov chez un nouveau-né a été confirmée par les médias. Né le 2 février à Wuhan, épicentre de l’infection à coronavirus, le bébé a été diagnostiqué positif au virus. D’après les experts, l’enfant pourrait avoir été contaminé par le virus chinois dans l’utérus. « Cela nous rappelle de faire attention au fait que la transmission du coronavirus de la mère à l’enfant soit possible », a déclaré Zeng Lingkong, médecin et chef du département de médecine néonatale à l’hôpital de Wuhan. Stephen Morse, épidémiologiste à l’Université de Colombia, a quant à lui émis l’hypothèse d’une contamination habituelle. « Il est tout à fait possible que le bébé l’ait contracté de manière très conventionnelle, en inhalant des gouttelettes du virus provenant de la toux de la mère ». Fort heureusement, il semblerait que le nouveau-né soit dans un état stable, ne souffrant ni fièvre ni toux. Les examens ont cependant montré que son foie présentait certaines dysfonctionnalités.

Un deuxième cas de transmission mère-bébé

Le 13 janvier, une mère a accouché d’un bébé en parfaite santé. Une quinzaine de jours plus tard, l’enfant manifestait des symptômes liés à l’infection à coronavirus. En réalité, la nourrice et la mère du bébé étaient infectées par la maladie. Zeng Lingkong explique qu’ « on ne sait pas si c’est la gardienne de l’enfant ou sa mère qui a transmis le virus au bébé. Mais on peut confirmer que le bébé a été en contact avec des patients infectés par le coronavirus ». L’expert a conclu que « des nouveau-nés peuvent aussi être touchés ». À Singapour, un bébé de six mois a également été déclaré positif au virus.

Symptômes et prévention

Selon le site officiel de l’Insitut Pasteur, les principaux symptômes de l’infection à coronavirus sont :

–         Une fièvre

–         Une toux

–         Une difficulté respiratoire avec parfois une douleur au thorax

–         Un essoufflement

Puisque ces symptômes ressemblent fortement à ceux de la grippe, le Professeur Arnaud Fontanet, directeur du département de Santé globale à l’Institut Pasteur indique dans quels cas les personnes présentant ces symptômes doivent s’inquiéter. « Si vous revenez dans les 15 derniers jours de Chine et que vous présentez les symptômes décrits, appelez le SAMU ». En effet, pour limiter le risque de contagion, les spécialistes exhortent les patients qui pensent souffrir de cette infection à se rendre à l’hôpital ou chez leur médecin traitant. Le professeur Fontanet en appelle toutefois à la modération et invite la population à ne pas succomber à des interprétations alarmistes. « Si vous ne revenez pas de Chine, n’embouteillez pas le SAMU », indique le médecin puis de préciser : « sauf dans le cas où vous avez été en contact proche avec une personne qui revient de Chine, qui a développé une pneumonie par la suite et qui a été placée en isolement pour une suspicion d’infection par ce nouveau coronavirus ».

Par ailleurs, le ministère de la Santé a mis en place des « mesures barrières » pour prévenir le risque d’infection à coronavirus. Les experts recommandent ainsi de tousser dans son coude, d’utiliser des mouchoirs à usage unique et de veiller à se laver les mains régulièrement.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close