x

Un chercheur accuse les scientifiques chinois d’avoir fait des manipulations « absolument folles » du Coronavirus

Alors que les laboratoires de Wuhan sont au coeur des rumeurs et des spéculations, les interrogations se poursuivent au sujet du nouveau coronavirus. Si la piste d’une origine synthétique a été écartée, les hypothèses d’une contamination accidentelle ont quant à elles, été relayées par de nombreux médias. Mais à l’heure où les réponses manquent encore, certaines théories n’ont pas manqué d’être vivement contestées. En effet, un peu plus tôt ce mois-ci, le professeur Montagnier, prix nobel et co-découvreur du virus du sida affirmait que le Covid-19 avait été “créé en laboratoire à partir de séquences du VIH”. Et bien que sa thèse ait été réfutée par de nombreux spécialistes, le professeur Petr Chumakov de l’Académie russe des sciences semble la considérer comme une hypothèse plausible, selon des informations rapportées par nos confrères britanniques de l’Express.

Initialement relayés dans les colonnes du quotidien russe Moskovski Komsomolets (MK), les commentaires du professeur Petr Chumakov ont porté sur l’intervention du Pr Montagnier ainsi que ses affirmations au sujet du Sars-CoV-2. Selon lui, les conclusions du scientifique français ne seraient pas sans fondement, “ce sont de très sérieux soupçons (…) peut-être, comme le dit Montagnier, à Wuhan, ils voulaient créer un vaccin contre le VIH”, peut-on lire sur l’article en question.

Pourtant, la thèse du Pr Montagnier a été contestée par de nombreux experts, notamment par Olivier Schwartz, directeur de l’unité Virus et immunité de l’Institut Pasteur, qui affirme au Nouvel Obs qu’il s’agit d’une fake news, soulignant que “Non, le Sars-CoV-2, virus qui est à l’origine de la maladie Covid-19, n’a pas été créé en laboratoire”.

Mais malgré ses déclarations vivement critiquées, le Pr Chumakov semble partager son avis et déclare également que les scientifiques de Wuhan auraient “fait des choses absolument folles” avec le coronavirus.

Un chercheur accuse les scientifiques chinois

Des spéculations contre lesquelles Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Putin, avait déjà mis en garde, soulignant que “dans une situation où il n’y a pas assez d’informations validées et vérifiées par la science, nous pensons qu’il est inacceptable, impossible, d’accuser qui que ce soit sans fondements”, rapporte l’Express.

Un chercheur accuse les scientifiques chinois

L’avis du professeur Chumakov

Pour le chercheur de l’Institut Engelhardt de biologie moléculaire de Moscou, les scientifiques du laboratoire du Wuhan sont activement impliqués dans le développement de nombreux coronavirus et ce, depuis plus de 10 ans. “Ils ont fait cela, supposément sans avoir pour but de créer des variantes pathogènes, mais pour étudier leur pathogénicité”, déclare le professeur Chumakov au MK, ajoutant “ils ont fait des choses absolument folles, à mon avis. Par exemple, des insertions dans le génome, ce qui a octroyé au virus la capacité d’infecter des cellules humaines”.

Une thèse réfutée par de nombreux spécialistes

De nombreux scientifiques ont contesté l’idée que le Sars-CoV-2 a été créé dans un laboratoire à Wuhan, de manière accidentelle ou non. Une théorie qui n’est pas nouvelle, comme l’expliquent nos confrères du 20 Minutes, puisqu’elle circulait déjà fin janvier sur les réseaux sociaux.

En outre, le Pr Montagnier déclarait lors de son entretien avec le Dr Jean-François Lemoine que le Covid-19 aurait été créé à partir du VIH. Une affirmation qui “n’a aucun sens biologique et est complètement fausse” selon Monsef Benkirane, chercheur au CNRS et directeur de l’Institut de génétique humaine qui ajoute, “On connaît très bien les mutations acquises par le virus, à quel niveau elles ont eu lieu et comment elles lui ont permis de franchir la barrière d’espèce. Il n’y a aucun doute sur le fait que ce virus n’a pas été fabriqué en laboratoire”.

Enfin et comme le souligne Le Monde, “le code génétique du virus est aujourd’hui bien connu et son origine synthétique écartée”. Toutefois, certains doutes persistent sur son apparition, donnant lieu à deux thèses qui semblent privilégiées. La première concerne une transmission naturelle “qui aurait transité par le marché aux animaux sauvages de Wuhan et un animal hôte”; la seconde a été mise en avant par l’administration américaine concernant une contamination accidentelle dans un laboratoire à Wuhan.

Contenus sponsorisés
Loading...