Que faut-il comprendre sur la commercialisation des fleurs de CBD ?

Il y a quelques mois, l’État français interdisait la vente aux consommateurs des fleurs ou des feuilles brutes à base du Cannabidiol, parce qu’il estime que ces fleurs posent des problèmes de santé publique. Bien avant que cette décision ne soit prise, le gouvernement a interdit l’accès des produits du CBD aux mineurs en raison de la nocivité des inhalations. Ainsi, la commercialisation des produits CBD, notamment de la tige ou de la fleur de chanvre, ont fait objet d’un véritable débat politique et juridique en France. Après plusieurs années de bataille et de flou juridique, un arrêté publié le 31 décembre fait état de ce que le gouvernement français autorise désormais la commercialisation des produits de CBD. Découvrez dans cet article les différents enjeux liés à la commercialisation des fleurs de CBD.

Que dit l’État par rapport à la commercialisation des fleurs de CBD ?

Selon la décision de l’État, tous les produits du CBD peuvent être vendus à la seule condition que la teneur en Tétrahydrocannabinol ne soit pas supérieure à 0,2. C’est un actif qui possède des effets psychotropes en empêchant la coordination de la mémoire, de la réflexion, du plaisir et de la perception du temps. Autrement dit, pour que la fleur de CBD ou tous les autres dérivés soient vendus en toute légalité, ce principe relatif à la teneur en THC doit être respecté.

Dans le cas contraire, vous courez une peine d’un an d’emprisonnement et d’une amende forfaitaire comprise entre 200 et 3750 euros selon le cas. Il faut préciser que les producteurs des produits de CBD risquent jusqu’à 10 ans de prison s’ils ne respectent pas la teneur en THC selon la décision de l’État. Toutefois, tous les produits de CBD restent interdits aux mineurs, aux femmes enceintes ou femmes allaitantes. Vous comprenez donc que la culture, l’importation, l’exportation et la commercialisation des produits du CBD, notamment les fleurs sont toutes soumises à une légalisation avant d’être mis sur le marché.

Quelle place occupent les fleurs dans le business du CBD ?

Dans le business du CBD, les fleurs occupent jusqu’à 70 % du chiffre d’affaires de plus de 2000 boutiques. C’est une ressource indispensable pour les agriculteurs. Pour ces acteurs, l’interdiction est une véritable menace du marché en plein essor depuis quelques années. La suspension de cette filière entraînerait un chômage de plus 10000 personnes. Vous comprenez donc que ce nouvel arrêté du gouvernement est une véritable joie pour les agriculteurs et les commerçants. Loin du coût sur le marché, il faut préciser que les fleurs du CBD possèdent des propriétés thérapeutiques utiles au bien-être de l’homme.

Les bienfaits des fleurs du CBD ?

D’après certaines études scientifiques, les fleurs du CBD seraient efficaces pour combattre l’anxiété et le stress. Cela s’explique par le fait qu’elles agissent directement sur les récepteurs de sérotonine, une molécule qui permet de réguler les émotions. Aussi, elles pourraient apaiser le sommeil en aidant l’organisme à se débarrasser des tensions. Elles stimulent la bonne humeur et aident l’organisme à combattre les douleurs. Grâce à ses bienfaits, les fleurs de CBD gagnent de plus en plus en notoriété.

Lire aussi Détente/Bien-être : le marché du CBD, de l’ombre à la lumière

Contenus sponsorisés